CENTAURES – Tome 1: Crisis.

 

 

144720_c.jpgPlancheA_144720.jpgDessin : Eric Loutte – Scénario: Emmanuel Herzet

Le Lombard

Sortie : 02/12/2011

48 pages

Prix conseillé : 12 €

Genre : aventures – aviation

 

 

Résumé (de l’éditeur: Les îles Amandine, ancien DOM-TOM situé au sud de la Réunion, connaissent une grave crise politique qui dégénère bientôt en guerre civile. S’échappant de justesse de la base d’où ils opèrent dans le cadre d’un accord militaire, les capitaines Yann « TNT » Trégord et Malia « Starbuck » Nozeret sont contraints d’atterrir en territoire…

164333.JPG

 

Mon avis : Voilà que Le Lombard nous sort une nouvelle série sur l’aviation ! Voulant surfer probablement sur le phénomène « cockpit » de chez Paquet, ou des séries parues chez Zéphyr, l’éditeur bruxellois a réunit une équipe de choc, Eric Loutte et Emmanuel Herzet (auteur de la  spin-off d’Alpha).En ouvrant le livre, c’est la qualité générale du dessin qui saute au yeux. On a voulu faire dans le beau, Eric Loutte sait y faire, une sorte d’ « Alpha » de l’aviation. C’est bien vu car c’est très agréable pour les yeux. La composition de certaines planches sont extraordinaires, le carcan des cases est éclaté. Très beau travail graphique. Les couleurs sont du même acabit. On applique les mêmes recettes que pour la série phare de référence.

164628.JPG

Reste le scénario. Il n’est pas mal écrit. L’action ne manque pas. L’histoire nous met directement dans le vif du sujet. Destruction de matériel assuré, on fait dans le hollywoodien. Si on adapte cette BD en film, il faudra un sacré budget…Mais après la lecture de ce livre, j’ai un goût de trop peu, un manque de fraîcheur, de candeur. C’est trop « apprêté », trop « sous contrôle », en d’autres termes, un peu trop politiquement correct. On aurait apprécié quelque part un peu plus de folie, un angle d’attaque un peu plus novateur, être un peu surpris par une narration très conventionnelle.

164147.JPGPour illustrer mes propos, je relève aussi le système de code QR, expliqué et promotionné en long et en large dans cet album. Si vous avez un smartphone, un Gsm de la dernière génération, vous pouvez scanner un carré qui vous relie directement à une vidéo explicative. Déjà au départ, Capitol, votre serviteur, est un peu emmerdé… Car, il ne possède pas encore  ce genre de Gsm (personne n’est parfait!) D’où encore, en plus, cette frustration en fin de lecture. Ai-je raté un élément important dans la compréhension de l’album ?

Heureusement, JMC95, sur le forum SambaBD, me signale dans un message : « Suffit d’aller sur le site de l’album (http://centaures-bd.com/) et les suppléments (dans l’onglet « Interactif ») sont en consultation libre ».

Allons voir…J’y visionne en effet une douzaine de vidéos explicatives sur le fonctionnement du porte-avion Charles De Gaulle, vidéos estampillées le Lombard et le ministère de la défense française. En fin de compte, de « gentilles » vidéos mais qui n’amènent rien de primordial et tout à fait « accessoires » à la compréhension de l’histoire. C’est symptomatique de mon malaise. Les auteurs ont pu bénéficier d’une large ouverture du ministère de la défense pour visiter le Charles de Gaulle, différents sites militaires, prendre des croquis, voir comment cela fonctionne. Cela rend l’histoire très crédible et c’est à mettre au crédit des auteurs.

164451.JPG

Mais par moment, j’ai eu l’impression qu’il s’agit d’une publicité déguisée pour les armées. Les auteurs ont-ils pris le recul nécessaire pour analyser les informations reçues, faire un tri et rester critiques par rapport à une information ciblée, filtrée. Bref, ce qu’on bien voulu leur communiquer…Ce n’est pas aussi direct qu’avec la série aviation de Zéphyr où il y a carrément de la publicité pour les armées. Ici, c’est plus soft mais cela me gêne aux entournures…

164739.JPGCe qui me gène un peu aussi, c’est cette pseudo « histoire – réalité » où on fait intervenir une scène de réunion de crise à l’Elysée avec le Président Sarkozy en « guest-star »…Etait-ce vraiment indispensable ? Les auteurs n’auraient-ils pas pu inventer un président « imaginaire », plus neutre, et ne pas être suspecté ainsi d’Hagiographie ? Voilà, à chaud, quelques développements qui me viennent à l’esprit après la lecture de cette BD.

 

En conclusion, il s’agit d’une série pleine de bonnes intentions mais je demande à lire la suite avant de me faire une idée définitive. Avis aux auteurs : brisez les chaînes !

 

Graphisme :   8,5/10

Scénario :     6,0/10

Moyenne :     7,0/10

 

Capitol.

 

On en parle sur le Forum : ICI.

164957.JPG

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑