Les damnés de la route 10. Sortie de route pour la deuche!

les damnés de la route t10.jpgles damnés de la route.jpgScénario : Achdé.
Dessin : Rudy.
Editeur : Bamboo.
48 pages.
Sortie : 2 mars 2016.
Genre : Humour.

Résumé :

Philémon Lerbag se fait retirer son permis et doit repasser les épreuves de code et de conduite. Heureusement, il peut compter sur le soutien de sa femme Mercedes et du copain de sa fille, Enzo.

Mon avis :

Si Hervé Richez et James Morice avaient Collaborer à la création d’une BD, elle aurait beaucoup ressemblé à celle-ci. Pour le coup, ce sont Achdé et Rudy qui s’y collent et le résultat est de qualité! En effet, l’ennui n’existe pas dans ce dixième volume bordé d’une panoplie de gags assez drôle où l’on observe, une fois de plus, que le personnage principal continue constamment à ouvrir tout grand la porte à la malchance jusqu’à devoir repasser le code. Heureusement pour lui, il y a toujours une ou quelques issues qui amènent aux retrouvailles de sa fille et son « beau-fils ». Ce qui est intéressant et original, à propos de cette album, c’est que Mercedes, l’épouse de Philémon, fait mine de ne pas aimer la carcasse de son mari mais on se demande si, en fin de compte, épouse et époux ne sont pas plus amoureux de cet engin que d’eux-même. Pas mal, Monsieur le Scénariste. Même la fin (que je ne spoilerai pas, bien sûr) est inattendue! Petite standing ovation méritée, donc, pour cette oeuvre « gros pifs ». Petit conseil, quand même : faites quelques révisions avant de démarrer car, pour votre information, ça va décoiffer!

a08-3e78906.gifGénéral 

Verso_275430.jpg

Mister Med.

La craie des étoiles Tome 1

la craie des étoiles t01.jpgla craie des étoiles.jpgAuteur : Raphaël Drommelschlager.
Editeur : Bamboo.
56 pages.
Sortie : 9 mars 2016.
Genre : Aventure, jeunesse.

 

Résumé :

Max a une dizaine d’années, l’insouciance des jeux d’enfants et l’aventure dans les yeux. Encore plus quand il a le bonheur de passer les vacances d’été chez son grand-père. Le soleil est radieux, la nature invite au voyage, mais c’est dans la bibliothèque puis le grenier de son aïeul que Max va faire la découverte qui va changer sa vie.

Mon avis :
Et si vous aviez en votre possession une craie mais pas n’importe laquelle : une craie particulière, une craie magique? Elle vous permettrait d’explorer des contrées lointaines que vous n’avez jamais eu l’occasion de visiter jusqu’à présent ou de revisiter ou encore, que vous ne pourrez jamais (plus) visiter à moins d’être muni de cet objet n’atteignant même pas, en général, la hauteur de cinq centimètres. Où iriez-vous? Le personnage central, lui, n’a pas eu le choix mais, au final, il n’aura pas à se plaindre d’un tel périple.

C’est à travers un trait fin et des cases plutôt bien colorées que l’auteur nous fait voyager aux quatre coins du globe, à destination de pays étant, sans doute, les objets des plus grandes curiosités touristiques au monde. Une BD qui peut plaire aux acteurs du mouvement écologique comme, par exemple, Nicolas Hulot ou Yann Arthus-Bertrand parce qu’elle se veut pédagogique à ce sujet et elle le confirme avec un cahier documentaire en complément. Ce qui constitue, pour moi, le point fort de cette album. Par contre, même si la jeunesse est principalement le public visé, on est quand même un petit peu trop dans le surréalisme. J’ajouterais aussi qu’on est un peu trop vite embarqué dans les péripéties du garçonnet. Excepté ça, c’est fou ce qu’on apprend au bout de quelques pages, notamment sur la faune.

Ce qui est sûr, c’est que ce récit, par le moyen de l’évasion et, en partie, grâce au petit Max et à ses rencontres notables, nous vend du rêve et nous fait réfléchir sur notre place dans cette planète bleue, surtout en ces temps critiques. Un coup de crayon délicatement bien manié pour une leçon d’humanité.

a08-3e78906.gifGénéral 

Verso_276169.jpg

Mister med.

 

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑