GAUGUIN loin de la route

9782803632015_1_75.jpgToujours scénarisé par MAXIMILIEN LE ROY voici le troisième album de la collection CONTRE/CHAMP dont le but est de faire connaître les aspects, souvent cachés, de la vie de personnes célèbres. 

Cet album, dessiné par CHRISTOPHE GAULTIER, raconte les derniers jours de la vie du peintre PAUL GAUGUIN.

Gauguin s’était exilé en Polynésie française dans une des îles Marquises, un « bled » paumé, nommé HIVA OA. De cet exil nous n’avons retenu que les oeuvres du maître, paysages chatoyants aux couleurs vives, vahinés langoureuses, océan Pacifique déchaîné……….

Les auteurs ont voulu nous montrer l’homme hors de son oeuvre, Gauguin était un anarchiste avant l’heure, anticlérical, anticolonialiste, antimilitariste… bref! anti ordre établi.

Durant ces années de vie dans l’île il va s’attaquer aux deux fléaux majeurs pour lui: le curé et le gendarme; il va essayer de faire comprendre aux polynésiens qu’ils n’ont pas à écouter et faire ce que dit le maître blanc, n’ont pas à mettre leurs enfants à l’école, ne doivent pas aller à l’église.

Il va aussi profiter des jeunes filles de l’île qu’il va « consommer » de plus en plus jeunes, beaucoup boire pour oublier ses rancoeurs et peindre des chefs d’oeuvre.

CCF15122013_00003.jpg

Miné par la syphilis et une blessure ouverte à la jambe qui ne cicatrisait pas, il mourra le 8 mai 1903 à l’âge de 55 ans.

6069cecf34adb1d6db60007da39e2ee8-1386679059.jpg

On peut aimer ou détester l’homme mais Paul Gauguin fût un être d’exception auquel cet album rend un hommage pudique mais sans complaisance.


CCF15122013_00004.jpgGAUGUIN, loin de la route SCENARIO : MAXIMILIEN LE ROY – DESSIN : CHRISTOPHE GAULTIER

LE LOMBARD – COLLECTION CONTRE/CHAMP – PARUTION : 15 NOVEMBRE 2013


ma note : 6/10                                         JR                                                                                
                                                                                                   




EIGHTBALL HUNTER – Volume 2/2: Winner.

eightball hunter, paquet,winner,2013PlancheA_200996.jpgDessin :Callixte – Scénario : Michel Koeniguer

Couleurs : Callixte

Editions Paquet

Sortie 13/11/2013

48 pages

Prix conseillé : 13,50 €

ISBN : 9782888905585

Policier, thriller

 

Résumé (de l’éditeur): La suite et fin du road movie créé par Callixte et Michel Koeniguer. Une conclusion toute en nuance et poésie…Tandis que Chastity ramène Dino sur Los Angeles, Hatch et sa bande de ripoux fulminent sur l’argent qui a disparu, bien mal leur en a pris de coller le magot dans le coffre de leur voiture. Mais la route est longue jusqu’à la cité des anges, et il n’y a pas que les mauvais flics qui aimeraient récupérer l’argent, les yakuzas, Santiago le colombien adepte du jardinage au sécateur sont aussi en chasse. Et c’est sans compter les mafieux russes qui aimeraient bien causer entre quat-z-yeux avec le petit Dino au sujet du colis qu’il n’a pas livré à Las Vegas.
Sous le cagnard de l’Arizona, rien ne vaut un café dans une station service… L’occasion pour tout ce petit monde de discuter calmement, à coup de 9mm, et de repeindre l’asphalte de l’Interstate 15 en rouge… et de savoir enfin qui a piqué le fric ???
 

Eightball hunter, Winner, Callixte, Koeniguer, Paquet,11/2013

Mon avis : Le tome 1 de ce diptyque est sorti en mai 2010 et a été chroniqué sur Samba BD au mois de juin 2010. Plus de 3 ans plus tard, l’éditeur Paquet sort enfin le second tome et livre à ses lecteurs la fin de l’histoire. Je vous rappelle qu’à l’occasion du tome 1, le lecteur pouvait voter sur un site dédié pour désigner son voleur préféré. Qui a volé le sac rempli d’argent et que se disputent les protagonistes ? En fonction des votes, Michel Koeniguer a adapté son scénario. Le concept est novateur, c’est le scénario interactif entre le scénariste et ses lecteurs…

Eightball hunter, Winner, Callixte, Koeniguer, Paquet,11/2013

 

Eightball hunter, Winner, Callixte, Koeniguer, Paquet,11/2013A l’occasion de la sortie du second tome, Paquet a ressorti le tome 1 avec une nouvelle couverture plus attractive, qui attire l’œil.

J’en ai profité pour ma part pour relire les deux tomes dans la foulée, ce que je vous conseille pour bien vous remettre en tête toutes les péripéties de l’histoire, riche en intervenants.

Le deuxième tome est à la hauteur du premier. Il y a de l’action, les situations et les personnages sont bien typés. Callixte s’est amusé à donner à certains de ses personnages le physique d’acteurs américains bien connus. Vous pourrez essayer de les reconnaître tous au fil des cases. Il y en a une belle série. Les références au cinéma ne s’arrêtent pas seulement aux personnages mais aussi à certains endroits mythiques à Las Vegas ou sur la route qui la relie à la Californie. L’endroit où se déroule la confrontation finale s’appelle « Bagdad Café » ! Cela flingue à tout va. C’est spectaculaire et en fin de compte on se pose la question de savoir qui va récupérer ce fameux sac rempli de billets de banque. Je vous laisse découvrir la fin…

Eightball hunter, Winner, Callixte, Koeniguer, Paquet,11/2013

Callixte et Koeniguer ont dû bien s’amuser pour ficeler la fin de l’histoire. Le seul regret, c’est le timing, le temps d’attente entre les deux albums. Mais Paquet en a profité pour faire le relookage de couverture et présenter ainsi l’ensemble sous un abord plus attirant, avec le cachet d’une nouveauté en deux tomes. Bien joué, bien vu l’éditeur !

Eightball hunter, Winner, Callixte, Koeniguer, Paquet,11/2013

En conclusion, un bon petit policier et un agréable moment de lecture.

 

Graphisme :      7,5/10

Scénario :        7,5/10

Moyenne :        7,5/10

 

Lien vers le site internet des éditions Paquet : ICI.

 

Capitol.

Eightball hunter, Winner, Callixte, Koeniguer, Paquet,11/2013

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑