VASCO – Tome 25: Les enfants du Vésuve.

 

 

Vasco, Les enfants du Vésuve, Chaillet, Rousseau, Le Lombard,11/2013Vasco, Les enfants du Vésuve, Chaillet, Rousseau, Le Lombard,11/2013Dessin : Dominique Rousseau – Scénario : Gilles Chaillet

Editions Le Lombard

Sortie 22/11/2013

48 pages

Prix conseillé : 12,00 €

ISBN : 9782803632589

Aventure, Historique

 

Résumé (de l’éditeur): Au pied du Vésuve, le jeune Vasco et ses trois amis d’enfance font la découverte d’une cité engloutie qu’ils gardent secrète. Des années plus tard, à la demande de l’un d’eux, Niccolo dell’Aquila, Vasco se rend à Naples collecter les impôts pour la Reine. Il découvre alors une Naples appauvrie, en proie à la famine, où sévit une mystérieuse bande de voleurs.

Vasco, Les enfants du Vésuve, Chaillet, Rousseau, Le Lombard,11/2013

Mon avis : Décédé inopinément en 2011 à l’âge de 65 ans, Gilles Chaillet était un passionné d’Histoire et plus particulièrement du Moyen-âge. Il a collaboré avec Jacques Martin puis a lancé son propre personnage, Vasco, dont l’éditeur Le Lombard sort le 25e tome de la série. Le scénario est un scénario de Chaillet qui court sur deux albums. Le tome 26 s’appellera : « La cité ensevelie ». Le dessin de la série est repris pour Dominique Rousseau que certains auront pu découvrir dans la série « La dernière prophétie », parue en 5 tomes chez Glenat dans la collection « La loge noire » et scénarisée par …Gilles Chaillet ! La boucle est bouclée !

Vasco, Les enfants du Vésuve, Chaillet, Rousseau, Le Lombard,11/2013

Dominique Rousseau a donc pu travailler avec Gilles Chaillet et s’adapter à son style graphique fait de rigueur mais aussi de verve. Il est à l’aise dans une grande diversité de style graphique. Son dessin est fort proche de celui de Chaillet.

Vasco, Les enfants du Vésuve, Chaillet, Rousseau, Le Lombard,11/2013

Et au niveau de l’album ? Je dois bien souligner que j’ai été quelque peu déstabilisé par les deux premières planches qui sont une sorte de préface et probablement un renvoi au prochain tome 26 et à la fin de l’histoire. Je me suis demandé ce que cela venait faire dans la narration car dès la 3e planche, le lecteur est plongé dans l’enfance de Vasco. Il va découvrir les personnages qui vont se croiser vingt ans plus tard. Passé ce moment de flottement, je suis rentré dans l’histoire. Les auteurs nous racontent une histoire d’enfants qui découvrent une ville enfuie au pied du Vésuve. Au départ, ce qui peut être une simple anecdote va probablement devenir un élément majeur de l’histoire. Les enfants sont de milieux très différents et vont se retrouver plus tard face aux dures réalités de la vie à Naples…

Vasco, Les enfants du Vésuve, Chaillet, Rousseau, Le Lombard,11/2013

C’est à nouveau bien documenté, captivant pour un public inspiré par les récits historiques. C’est une histoire pour tous publics qui met en scène les riches et les puissants mais aussi les pauvres, ceux qui ont faim, qui sont accablés par les impôts perçus au nom de la Reine Jeanne.

Vasco, Les enfants du Vésuve, Chaillet, Rousseau, Le Lombard,11/2013

Cet album ne va pas révolutionner la bande dessinée du genre mais reste dans la droite ligne de la série. Il est intéressant et perpétue le talent de Gilles Chaillet via son scénario et le dessin de Dominique Rousseau.

 

Graphisme :      7,0/10

Scénario :        7,0/10

Moyenne :        7,0/10

 

Lien vers le site internet des éditions Le Lombard : ICI.

 

Capitol.

Vasco, Les enfants du Vésuve, Chaillet, Rousseau, Le Lombard,11/2013

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑