ZOZOLAND – Tome 1: Parc paniiiiiique!

Couv_181239.jpg1303101613390001.JPGDessin : Blatte – Scénario: Falzar

Editions Sandawé

Sortie : 27/02/2013

32 pages

Prix conseillé : 10,50 €

ISBN : 930626085

Humour, jeunesse.

 

 

Résumé (de l’éditeur): Après une séance de tag qui a mal tourné, deux petits loubards sont condamnés à une peine d’intérêt général. Direction: Zozoland, le célèbre parc d’attractions. Leur travail ne sera pas banal. Ils vont être placés dans la peau de deux gentilles mascottes dont raffolent les enfants. Et ils vont se rendre compte qu’il y a pire que la prison : il y a l’industrie du divertissement !

 

1303101617220001.JPG

 

Mon avis : Sandawé veut accélérer le rythme de ses sorties et se diversifier ! Fini de se cantonner dans les projets pour « ado-adultes », il faut aller vers le grand public ! Le premier projet lancé en un temps record et à plus petit budget, c’est justement cet album intitulé « Zozoland – parc paniiiiiique ! » En réalité, Zozoland est initialement paru dans le journal « Spirou » où les deux auteurs Blatte et Falzar ont sévi comme « gentils animateurs-dessinateurs-scénaristes ». Pour Blatte, il s’agit du premier album publié alors que Falzar a déjà plus de planches et a scénarisé, entre autres, la série « Sac à puces ». On peut cependant se poser la question de savoir pourquoi Dupuis, le propriétaire du journal Spirou, n’a pas édité cet album. Bien évidemment, quand on prend comme héros deux petites frappes qui débarquent dans un parc d’attraction et qui haïssent les enfants, dans un journal pour enfants, cela peut déranger certaines consciences. Comme quoi, personne n’est parfait et n’assume pas toujours jusqu’au bout ses choix éditoriaux et ses folies.

1303101620520001.JPG

Le pitch en lui-même ne peut amener que l’intérêt. Le reste de l’album est du même tonneau, un ensemble de gags d’une ou plusieurs pages. Le dessin est dans le plus pur style « enfantin », esquissé mais très expressif. Au niveau du scénario, c’est un humour « potache » qui m’a valu quelques éclats de rire. D’autres tombent plus à plat mais il faut plaire à tout le monde…

1303101616560001.JPG

Ce qui est remarquable dans cet album est qu’il a été conçu pour un public jeune avec des jeux dans l’album mais aussi un livre de jeu à télécharger sur le net grâce à un code repris dans l’album. L’idée est bonne. Compte tenu du prix modique, c’est un excellent album pour les jeunes et pour les adultes qui ont gardé quelque part une âme d’enfant. On a déjà vu pire comme produit d’appel, reste à voir si le public va suivre. Sandawé y croit puisqu’une grosse partie du budget a été mise en autofinancement par la structure Sandawé elle-même !

1303101622150001.JPG

Bref, un album sympathique, ludique et pour tous les publics.

Liens vers le site de Sandawé : http://www.sandawe.com/

 

Graphisme :     7,5/10

Scénario :       7,5/10

Moyenne :       7,5/10

 

Capitol.

1303101613580001.JPG

Dwarf T1-T2 et T3-Tach’nemlig .

Dwarf1.jpgDwarf3.jpgDwarf3d.jpgAuteur : Shovel.
Editeur : Soleil.
Sortie : 12/2012

La quête.

Oth, un jeune nain, marqué le jour de sa naissance par la marque funeste, a été désigné traître à sa race. La loi aurait voulu que son père le tue de ses propres mains mais ce dernier a bravé la colère du roi et des dieux, et a été contraint de fuir dans la forêt. Élevé en secret, quelle n’est pas la surprise du proscrit lorsqu’un crapaud lui annonce qu’il est l’héritier du trône de Landée…

L’élu prophétique

Je suis bien embêté avec cette chronique car on sent que Shovel a mis beaucoup de sueur et d’énergie dans cette série. Franchement, vous en avez pour votre argent car votre lecture vous prendra facilement 2 fois plus longtemps qu’à l’habitude. Les bulles accompagnés d’un texte élégant  y sont  très nombreuses pour  bien nous expliquer ce monde d’héroic-fantasy. L’auteur réunionnais prend le temps de nous expliquer le vécu de chaque personnage, les enjeux politiques, les forces en présences et les us et coutumes de différentes peuplades qui jalonnent cette série. Bref, c’est du concentré de tomate, du dense de chez bien dense. Les fans de Tolkien y trouveront leur compte à coup sûr.


Surtout que le dessin est aussi soigné que le scénario, il fourmille d’imagination et de détails. Une mention toute particulière pour les animaux qui y sont croqués plus vrai que nature. Je me demande d’ailleurs pourquoi  Civiello s’occupe des couvertures ? Je ne suis déjà pas très chaud sur ce principe qui « trompe «  un peu le lecteur  mais ici, vu le talent de Shovel, pourquoi ne pas assumer cette couverture ? Bon, c’est un détail, vous voulez certainement savoir pourquoi j’étais ennuyé par cet avis .


Parce que comme le dit la chronique de BDgest, cette densité assomme un peu le lecteur. J’étais content quand le récit revenait sur la quête principale de Oth. On est aussi un peu trop habitué à notre petit confort, une petite lecture divertissante de 30 min et hop  on passe déjà à autre chose. Ici, il faut s’accrocher, une lecture attentive est nécessaire, un bon coup de pied au cul à nos « standards » de lecture ne fait jamais de mal.

Voilà, ça reste aussi de la HF, poussée certes, mais de la HF quand même et donc réservée à un public appréciant ce genre.

Dessin : 7.5/10

Scénario :7/10

surprises.smileysmiley.com.7.3.gif Global.

Samba.

Dwarf1ds.jpg

Inscrivez-vous à la newsletter.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑