Daytripper : Au jour le jour

Daytripper : Au jour le jour
Dessin & Scénario : Fábio Moon & Gabriel Bá
DL : 04/2012
ISBN : 978-2-3657-7013-2

Editeur : Urban Comics

 

Fàbio Moon, Gabriel Bà, Dave Stewart, Daytripper, Urban comics, Jaxom

 

Depuis leur première parution en Janvier 2012, Urban Comics est devenu l’un des plus grands pourvoyeurs de Comics en France, ils possèdent en effet la licence d’exploitation des parutions DC Comics (Batman, Superman, Wonder Woman, Green Lantern, etc.) mais aussi le label Vertigo qui regorge de bonnes séries (Fable, Scalped, 100 bullets, American Vampire, Sandman, Y le dernier homme, etc.).

Daytripper faisant partie du label Vertigo, ce petit bijou est certainement la parution la plus accessible de leur catalogue pour les fans de Franco-Belge.

Fàbio Moon, Gabriel Bà, Dave Stewart, Daytripper, Urban comics, Jaxom

 

Brás de Oliva Domingos, fils du célèbre écrivain brésilien, est employé comme chroniqueur dans un quotidien de Sao Paulo. Son travail consiste à rédiger les avis de décès de la rubrique nécrologie du journal.

Loin d’être un sacerdoce, cette activité lui permet de gagner sa vie alors qu’il tente de devenir écrivain. Ecrire sur la mort ne l’enchante pas mais c’est pourtant par le biais des nécrologies que l’on va suivre la vie de Brás.

 

En effet cette édition intégrale de Daytripper regroupe les 10 numéros parus en VO proposant un découpage singulier. Chaque numéro se terminant par la mort de notre héros, et donc par la présence de sa nécrologie. A quoi pourrait ressembler notre nécrologie si nous mourrions demain d’un accident ? Pourrait on dire de nous que nous étions heureux ? Que notre famille est notre plus belle réussite ?

Fàbio Moon, Gabriel Bà, Dave Stewart, Daytripper, Urban comics, Jaxom

 

Fàbio Moon, Gabriel Bà, Dave Stewart, Daytripper, Urban comics, Jaxom Chaque chapitre correspondant à un age différent de la vie de Brás, on peut apprécier le choix des auteurs de nous montrer à travers ses yeux la mosaïque d’opportunité que représente la vie. Nous  suivons donc Brás de l’enfance à la vieillesse en passant par l’adolescence, ses coups de coeur et ses rapports familiaux venant apporter des éléments scénaristiques que ce soit sur les chapitres précédents ou suivants.

 

Ces tranches de vie successives de Brás sont mises en valeur par Fàbio Moon et Gabriel Bà (ils sont frères jumeaux) les couleurs sont de Dave Stewart. Les planches sont chargées mais restent claires et expressives.

 

A conseiller même aux fans de Franco-Belge, point de super héros ici mais un comics intelligent relatant la vie d’un homme ordinaire comme vous et moi soumis sans le savoir aux caprices du destin.

Fàbio Moon, Gabriel Bà, Dave Stewart, Daytripper, Urban comics, Jaxom

Scénario : 09/10
Dessin : 07/10
Global : 08/10

JaXoM

8 commentaires sur “Daytripper : Au jour le jour

  1. Excellente chronique de Jaxom concise et efficace pour donner l’envie d’en savoir plus avec des notes objectives. Je ne comprends pas l’allusion de Yaneck ?
    Je retiens aussi un passage qui m’interpelle :
    « point de super héros ici mais un comics « intelligent »…  » je vous laisse méditer sur cet extrait ^^

    J'aime

  2. je pense que Yaneck espérait plus pour son topBD des blogueurs.
    Perso, j’aurais donné la même note que Jaxom.

    J'aime

  3. Daytripper est mon coup de coeur de l’année, donc oui, j’aurai aimé une meilleur note pour lui, et un avis plus enflammé pour Jaxom. Dommage… Le fanboy en moi est un peu triste ^^

    J'aime

  4. Je cherche à m’ouvrir aux comics, et Daytripper est exactement ce que j’aimerai lire dans le genre. J’ai beaucoup aimé son originalité; Et quand une histoire me plait, je fais complètement abstraction de la beauté du dessin tant que ça reste quand même lisible. Et là, c’est tout à fait le cas. Conseillez- moi d’autres comics comme celui là, et je deviens fan. ☺☺☺

    J'aime

  5. Je viens de le lire et après les critiques dithyrambiques je dois avouer une petite déception. En dehors de l’originalité de la construction en paragraphes à divers moments de sa vie, je me suis surpris à me lasser un peu de cette succession où la fin était connue d’avance et il me tardait d’en finir.
    Quant au fait de classer cette BD en Comics, c’est plus par le fait de son éditeur car des auteurs sud américains très célèbres sévissent depuis longtemps dans ce genre d’histoires éditées par des grandes maisons FB.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :