Khaal, Chroniques d’un empereur galactique 1. Livre premier

Khaal, Chroniques d'un empereur galactique1.jpgkhaal.jpgEditeur : Soleil Productions
Scénario : Louis
Dessin : Sécher, Valentin
Collection : Space Opéra
Pages : 54
Parution : 29-06-2011

RéKhallcitrant.
L’espace. Glacé. Infini. Tombeau de ce qu’il reste de trois glorieux empires partis à sa conquête, et qui finirent par s’entretuer jusqu’à ce qu’il ne reste plus personne pour régner sur le charnier finalement créé. Personne ? Pas tout à fait. Au fond d’une prison galactique gigantesque de haute sécurité et autonome, vivent dans des zones séparées, les parias oubliés de ces trois races : Psis, Ethérés, Humains et leurs variantes posthumaines. Aucun d’eux ne sait qu’ils sont les derniers survivants. Obligés de collaborer pour faire tourner les machines agricoles permettant à tous de vivre, le statu quo est sur le point d’être rompu. Un homme est en passe de prendre le contrôle de la prison, par la force. Un guerrier aux pouvoirs étranges et qui cache un lourd secret. Un chef implacable. Un empereur en puissance. Cet homme à un nom, dont l’univers se souviendra. Ce nom ? Khaal.

Khaalmomie.
Mouais mouais mouais …sur ce coup là, je ne suis guère emballé.
Premièrement, j’ai vraiment eu l’impression de lire une BD estampillée Jodorowsky comme la caste des métabarons par exemple. Un mec infecte à la testostérone débordante décapitant tout ce qui passe devant lui pour un peu de gloriole. On commence par un combat dans l’arène : boucherie. On enchaine bien vite sur une grande bataille homérique pour la conquête d’Ether : un véritable massacre. On termine par un duel intergalactique : décapitation. Bref, si vous aimez la brutalité et la charcuterie en tout genre, cette BD est pour vous surtout que le dessin rend bien l’ambiance SF. Le plus fort c’est qu’au milieu de ces combats, on arrive à disserter, à philosopher  .C’est assez perturbant car il arrive souvent d’avoir un décalage entre les bulles et le contenu des cases. En plus comme on « télépathe » souvent, on se demande qui parle.  Rajoutez y un discours pompeux et solennel et la marque de fabrique « Jodorowski » est encore plus frappante. Donc si vous aimez les BD  du style space opéra, vous allez aimer ce triptyque. Les autres devront éviter la trépanation en lisant ce Khaal  là.
5-17ae.gif

On en parle sur le forum.

p6.jpg

Inscrivez-vous à la newsletter.

3 commentaires sur “Khaal, Chroniques d’un empereur galactique 1. Livre premier

  1. Cela m’a l’air tres mauvais avec un relent de Caste des meta Barons : j’ai acheté un jour un album d’occaz et je me suis arrêté la.

    J'aime

  2. Salut Samba,
    T’as pas vraiment aimé Khaal ;-)))
    Pour ma part, j’ai bien accroché à cette bd. C’est vrai que tu penses illico à Jodorowsky à la lecture. Il y a pire comme référence. Les scénario est sympa pour un tome 1, l’intrigue ce met en place tranquillement au fil des pages. Le perso principal Khaal a l’air d’un psychopathe, c’est sur que tu risques plus de te faire trucider par lui qu’il t’invite à boire le thé (lol)
    Les dessins de Valentin Sécher sont somptueux et ils collent parfaitement à l’ambiance de cette histoire.
    J’ai même relu cette histoire une deuxième fois après avoir lu t’as chronique pour être sur de ne par être passé à coté de quelque chose.
    Un bon moment de lecture et une bd fort agréable. Je serai présent au t2.
    Ma note 7.5/10 : Scénario 7/10 – Dessins 8/10

    J'aime

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :