Slhoka T2 : Les jardins de Sangali.

Slhoka2.jpgSlhoka2p.jpgAuteurs : Godderidge , Floch et Lyse.
Editeur : Soleil.
Sortie : 04/2003.

L’arme ultime.
Sur la planète Link-Arkoide, l’Okrane, l’une des deux plus grandes puissances, cherche un moyen radical d’éliminer son ennemi juré, la Zeide. Mais l’arrivée de Slhoka, le pilote de guerre investi de pouvoirs magiques phénoménaux, va perturber ses projets.

Moult péripéties.
Toujours dans la série des achats en 2e main, la série Slhoka  T2. Au début, quand j’ai commencé cette série, c’était pour le dessin de Floch que j’apprécie. Je me disais que par rapport à sa série actuelle, les naufragés d’Ythaq, ce Slhoka devait être un cran en dessous, une sorte de rodage dans mon esprit. Et bien, l’air de rien, ce n’est pas si mal…. en tout cas, c’est divertissant et agréable à lire. Attention, il ne faut pas chercher la BD brainstorming, non, ici c’est de l’action avec un grand A…ça décolle, ça explose, ça canarde, ça s’énerve, ça gueule aussi par moment .Bref, on s’amuse. En plus Floch a l’art de vite donner un caractère assez unique à ses personnages et c’est loin d’être idiot .Ok, le héros a un super pouvoir mais c’est comme les X-men, c’est quand on gratte que ça devient intéressant. Une série bien sympathique que je vais devoir chercher pour trouver le tome 3.Ce n’est pas comme Sillage, on ne la trouve pas chez tous les bouquinistes.
7-17b0.gif

On en parle sur le forum.

Slhoka2v.jpg

Inscrivez-vous à la newsletter.

Khaal, Chroniques d’un empereur galactique 1. Livre premier

Khaal, Chroniques d'un empereur galactique1.jpgkhaal.jpgEditeur : Soleil Productions
Scénario : Louis
Dessin : Sécher, Valentin
Collection : Space Opéra
Pages : 54
Parution : 29-06-2011

RéKhallcitrant.
L’espace. Glacé. Infini. Tombeau de ce qu’il reste de trois glorieux empires partis à sa conquête, et qui finirent par s’entretuer jusqu’à ce qu’il ne reste plus personne pour régner sur le charnier finalement créé. Personne ? Pas tout à fait. Au fond d’une prison galactique gigantesque de haute sécurité et autonome, vivent dans des zones séparées, les parias oubliés de ces trois races : Psis, Ethérés, Humains et leurs variantes posthumaines. Aucun d’eux ne sait qu’ils sont les derniers survivants. Obligés de collaborer pour faire tourner les machines agricoles permettant à tous de vivre, le statu quo est sur le point d’être rompu. Un homme est en passe de prendre le contrôle de la prison, par la force. Un guerrier aux pouvoirs étranges et qui cache un lourd secret. Un chef implacable. Un empereur en puissance. Cet homme à un nom, dont l’univers se souviendra. Ce nom ? Khaal.

Khaalmomie.
Mouais mouais mouais …sur ce coup là, je ne suis guère emballé.
Premièrement, j’ai vraiment eu l’impression de lire une BD estampillée Jodorowsky comme la caste des métabarons par exemple. Un mec infecte à la testostérone débordante décapitant tout ce qui passe devant lui pour un peu de gloriole. On commence par un combat dans l’arène : boucherie. On enchaine bien vite sur une grande bataille homérique pour la conquête d’Ether : un véritable massacre. On termine par un duel intergalactique : décapitation. Bref, si vous aimez la brutalité et la charcuterie en tout genre, cette BD est pour vous surtout que le dessin rend bien l’ambiance SF. Le plus fort c’est qu’au milieu de ces combats, on arrive à disserter, à philosopher  .C’est assez perturbant car il arrive souvent d’avoir un décalage entre les bulles et le contenu des cases. En plus comme on « télépathe » souvent, on se demande qui parle.  Rajoutez y un discours pompeux et solennel et la marque de fabrique « Jodorowski » est encore plus frappante. Donc si vous aimez les BD  du style space opéra, vous allez aimer ce triptyque. Les autres devront éviter la trépanation en lisant ce Khaal  là.
5-17ae.gif

On en parle sur le forum.

p6.jpg

Inscrivez-vous à la newsletter.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑