Hacker Tome 1 : Piège

al-hac1b-6f521ap-hac1-03-6f522fSynopsis :
2046. Les technologies numériques globales, et surtout lnternet, ont beaucoup évolué. Parmi les innovations majeures, des implants très sophistiqués et destinés à être introduits dans le système nerveux. Dès lors, le monde virtuel devient aussi réel que la vie de tous les jours… Mais jusqu’ici, l’homme conservait une certaine maîtrise puisqu’il pouvait décider de se déconnecter en débranchant le câble de sa nuque. Mais voilà qu’apparaissent dans ce premier tome les implants « sans fil ». Conséquence : une connexion au réseau global en permanence ! Ce qui donne à la compagnie “Megasoft” (qui gère cette technologie) un pouvoir presque absolu.

En même temps, deux énormes tours sont construites dans la banlieue parisienne. Selon les infos officielles, leur but est de résoudre les problèmes énergétiques de l’Europe. Mais leur véritable objectif est tout à fait autre…
C’est dans ce contexte que Vincent Gajan, un jeune hacker, est embauché par un mystérieux employeur pour effacer le dossier d’un certain Schulz de la mémoire de la Banque Informatique. Schultz, le célèbre businessman et membre du Parlement Européen, vient d’être assassiné par un terroriste inconnu.

Mon Avis:
Un premier tome qui m’a plu. Annoncé comme un cycle en trois tome, ce premier pourrait très bien rester comme un one-shot. L’histoire est bien développée sur 54 planches. Un dessin au trait fin, pas trop simple ni trop fouillis. Bien sûr, il faut aimer la SF. Et ca reste que du classique, avec des implants qui permettent de se connecter au cyberspace. Mais pas mal de rebondissements à signaler dans le dévelopment de l’histoire.
Allez, 7/10

Les naufragés d’Ythaq,La révolte des pions.

NaufragesDythaqLes6_27092008_202503naufragesd_ythaqles6_plaAuteurs :Arleston et Floch.
Editeur : Soleil.

Le résumé.

Nos héros se retrouvent au coeur d’une jungle ou d’étranges singes leur causent bien des soucis… Même Calista mettra en péril le sort de ses compatriotes. Mais Granite et Navarth veillent… Finalement, ne sont-ils pas tout simplement des pions ? Qui les manipule ? Qui joue ? À ce jeu, tout est possible, les règles ne sont pas fixées… Et les concurrents sont redoutables !

Mon avis.
Mais que c’est il passé du point de vue du dessin au début de ce tome 6 ? Et la colorisation ? C’est carrément un cran (pour la couleur on dira un ton) en dessous des tomes précédents .Ensuite, ça s’améliore mais l’impression d’un relâchement reste .C’est un peu comme le scénario, j’ai trouvé le début très « nunuche », la scène d’effeuillage avec les marsupitrolls  est amusante mais c’est poussif .La suite par contre avec les malheurs de Navarth est plus touchante et passionnante. J’ai bien aimé l’évolution du personnage de Granite aussi, elle s’assume enfin. J’ai un peu peur que notre ami Arleston ne fasse trop d’ « Arleston » avec cette série c.à.d. trop de bêbêtes souriantes et bondissantes, trop d’éjection de plasma et d’humour gras. J’aime mieux le voir plus sentimental et se focaliser sur la véritable trame de l’histoire. Sinon, je garde  un bon sentiment pour cette série, pour le moment.
surprises.smileysmiley.com.7
On en parle sur le forum ICI.

AlbnaufragesDythaqLes06pl_78362

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑