Le promeneur.

PromeneurLe_27092008_154213promeneurp_78324Auteurs :Taniguchi,Kusumi.
Editeur : Casterman.

Le résumé.
À la faveur des petits événements ordinaires de sa vie professionnelle et personnelle (la recherche d’un vélo disparu, une réunion de travail au sommet d’une tour de bureaux, etc.), un quadragénaire se laisse aller à des escapades impromptues au hasard de la géographie urbaine, sur les innombrables chemins de traverse qu’offre la grande ville – pour peu qu’on sache les voir et s’y abandonner… Une balade après l’autre, cette pulsion vagabonde prendra bientôt les allures d’un cheminement sentimental au fil des méandres de la mémoire, ponctuées d’images inopinément ressurgies de l’enfance et de la jeunesse du promeneur.

Mon avis.
J’appellerais volontiers cette BD « une promenade en nostalgie ». Enfin une, c’est plutôt huit flâneries que nous proposent les auteurs japonais. On nous invite à prendre notre temps, à découvrir ou à redécouvrir des plaisirs simples. L’intention est louable mais au final, je me suis ennuyé .Il n’y a aucun liant entre les histoires, on visite oui, mais on ne touche pas à l’émotion qui est normalement la marque de fabrique de Taniguchi qui ici s’occupe que du dessin. Un trait toujours soigné, précis et reconnaissable entre mille, c’est toujours ça de pris.
Oserais-je dire, passer votre chemin ou aller vous balader ailleurs?.
surprises.smileysmiley.com.5

On en parle sur le forum ICI.

Planche_ur_(le)

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑