Vinci,L’ange brisé.

Vinci1_13092008_110215Albvinci1_13092008_110215Auteurs :Convard et Chaillet
Editeur :Glénat.

Le résumé.
Abbaye de Vauluisant. 1519. Le roi François Ier confie à la discrétion des moines un mystérieux tableau, à ce point ignoble et dérangeant que personne ne devra plus jamais y poser le regard. Cette toile, un portrait, a pourtant été peinte par un génie. Un homme célébré comme l’une des lumières de son siècle : Léonard de Vinci. Comment cet artiste total, à la sensibilité esthétique parfaite, a-t-il pu accoucher d’une œuvre aussi torturée ? Et quel sombre secret François Ier veut-il éviter de voir répandu sur la place publique pour ainsi cacher la dernière toile de cet homme qu’il admirait par-dessus tout ? Peut-être faut-il pour le savoir remonter quelques années en arrière, en 1494, à Milan, à l’époque où démarra une étonnante série de meurtres impossibles, commis par un insaisissable tueur, le « voleur de visages ». Artiste délicat et cultivé, au faîte de sa gloire, Léonard n’avait théoriquement aucune raison de s’intéresser à cette étrange affaire. Théoriquement…

Mon avis.
Après l’abandon après 20 pages de  « l’assassinat dans la rue Morgue » (oui, c’est bien un titre d’une BD !), je n’étais pas plus chaud pour ce « Vinci ». Mais force est de constater  que j’ai passé un bon moment de lecture. Certes, c’est parfois un peu lent mais Convard cultive bien le mystère qui plane autours de Léonard de Vinci. Je pense bien deviner que notre chère Léonard n’est pas l’auteur des meurtres mais c’est ce qu’on  voudrait nous faire croire mais on n’est pas dupe, enfin je l’espère. Par contre, que cache le tableau ? Un portrait de sa bien aimée qui ne doit pas cacher son visage pour des prunes ? Bref, de quoi bien remplir le tome 2 et aussi l’intérêt du public.
Le dessin de Chaillet est très détaillé et nous donne un bel aperçu du Milan du XV ème siècle. On regrettera néanmoins, les personnages trop statiques mais c’est presque une marque de fabrique pour ce  style de BD historiques.
A noter que le scénariste c’est visiblement très bien renseigné sur cet inventeur d’avant-garde, quoiqu’un peu romancé, c’est surprenant de découvrir des idées avec 400 ans d’avance.
6.5/10
On en parle sur le forum ICI.

vinci1_pla

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑