Les petites chroniques (19)

Sortilèges – Livre II

sortileges,dufaux,munuera,dargaud,062013,610,les gardiens du sang,falque,convard,glenat,032013,810,esoterisme,polar,thriller,les pirates de barataria,052013,bourgne,bonnet,louisiane,egypte,harem,sultansortileges,dufaux,munuera,dargaud,062013,610,les gardiens du sang,falque,convard,glenat,032013,810,esoterisme,polar,thriller,les pirates de barataria,052013,bourgne,bonnet,louisiane,egypte,harem,sultanScénario : Dufaux, Jean
Dessin : Munuera, José-Luis
Couleurs : Sédyas
 Dépôt légal : 06/2013
Editeur : Dargaud
ISBN : 978-2-505-01671-7
Planches : 54

Maldoror, le démon de haut rang et Blanche, la princesse courageuse, protectrice de son peuple. Tous deux ont été rejetés, bannis de leur royaume par leur propre famille. Mais leur union n’est pas que stratégique…

J’ai du subir un sortilège car impossible de me souvenir de quoi que ce soit du tome 1. Un mauvais signe quand même qui prouve que l’histoire ne m’avait pas marqué. En lisant les 2 tomes, mon intérêt est  monté en puissance. Ce qui est déroutant, c’est que Jean Dufaux hésite entre la farce et la tragédie. Dire que le scénariste belge n’excelle pas dans l’humour est faux, lisez Monsieur Noir ou Giacomo C vous verrez. Il a aussi voulu profiter du dessin très cartoonesque de Munuera pour aller dans ce sens là à mon avis. Il aime bien aussi jouer avec le thème du bien et du mal au cœur de leur opposé. Mais bon, pour le moment, le sortilège a du mal à prendre. Il manque une patte de grenouille dans les ingrédients peut être ?

Note : 6/10

Samba.

 

 ****************************************

 

LES GARDIENS DU SANG – Tome 5 : Acta est fabula

 

sortileges,dufaux,munuera,dargaud,062013,610,les gardiens du sang,falque,convard,glenat,032013,810,esoterisme,polar,thriller,les pirates de barataria,052013,bourgne,bonnet,louisiane,egypte,harem,sultansortileges,dufaux,munuera,dargaud,062013,610,les gardiens du sang,falque,convard,glenat,032013,810,esoterisme,polar,thriller,les pirates de barataria,052013,bourgne,bonnet,louisiane,egypte,harem,sultanScénario : Convard, Didier
Dessin : Falque, Denis
Couleurs : Lecot, Yannick
Dépôt légal : 03/2013
Editeur : Glénat
Collection : La Loge Noire
ISBN : 978-2-7234-8162-5
Planches :56
Prix conseillé : 13,90 €

Polar, Thriller, Esotérisme.

Mon avis : Cette série « spin off » de la série « Le Triangle Secret » répond à l’attente des amateurs. Ce 5e et dernier tome dévoile à la dernière planche le dénouement de l’histoire qui a tenu en haleine les lecteurs. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela se termine sur un coup de théâtre qui nous vaudra certainement des nouveaux développements. Le dessin de Falque ne m’a jamais enthousiasmé mais le scénario est extraordinaire avec beaucoup de dialogues. Mais la lecture est captivante pour les amateurs du genre. La prochaine saison est annoncée et s’appellera « Lacryma Christi », la larme du Christ. Tout un programme ! Excellent.

Moyenne : 8,0/10

Capitol

 

 ****************************************


Les pirates de Barataria T6 – Siwa

sortileges,dufaux,munuera,dargaud,062013,610,les gardiens du sang,falque,convard,glenat,032013,810,esoterisme,polar,thriller,les pirates de barataria,052013,bourgne,bonnet,louisiane,egypte,harem,sultansortileges,dufaux,munuera,dargaud,062013,610,les gardiens du sang,falque,convard,glenat,032013,810,esoterisme,polar,thriller,les pirates de barataria,052013,bourgne,bonnet,louisiane,egypte,harem,sultanScénario : Bourgne, Marc

Dessin : Bonnet, Franck
Couleurs : Pradelle, Bruno
Dépôt légal : 05/2013  
Editeur : Glénat
Collection : Grafica
ISBN : 978-2-7234-9163-1
Planches :46

Deuxième volet du second cycle qui se déroule en Egypte. La pauvre Artémis Delambre va en voir de toutes les couleurs dans cet épisode ! Prisonnière de l’anglais Fitzpatrick et de la Prussienne Inga Schott, elle va passer entre les mains du Sultan local et intégrer son harem. Mais la belle a du tempérament et rien ni personne ne l’empêchera d’accomplir sa mission…

Voilà une vraie série d’aventures : des intrigues, des rebondissements, des trahisons, des retournements de situations, des contrées lointaines, des personnages exotiques, un peu d’érotisme … bref tous les bons ingrédients pour passer un excellent moment de lecture sans se prendre la tête. Cerise sur le gâteau, le dessin de Franck Bonnet se bonifie d’album en album. Un scénario efficace et bien écrit, magnifiquement mis en scène. On aurait tort de se priver.

Ma note : 8/10

Loubrun

Toi au moins, tu es mort avant.

Couv_186287.jpgMon père était communiste jusqu’au bout des ongles et rêvait de Russie et Cuba! il n’a compris son erreur que lorsque les russes sont entrés en Afghanistan…….

Cet album est l’adaptation en BD du récit autobiographique de CHRONIS MISSIOS paru en 1985, communiste et idéaliste grec, qui passa la moitié de sa vie dans les prisons grecques. A 17 ans à peine, juste à la fin de la deuxième guerre mondiale, il prend les armes et rejoint le Front National de Libération appuyé par la Yougoslavie communiste de Tito. La guerre civile meutrière va éclater et les troupes royalistes gouvernementales, aidées par l’Angleterre et les U.S.A vont vaincre cette rébellion.

Chronis ira donc en prison, il souffrira de la faim, du froid et des mauvais traitements visant à vaincre sa foi et le briser. Il apprendra que rien n’est blanc ou noir, que les dirigeants communistes se moquent du peuple autant que les gouvernements qu’il combat. Mais il ne perdra jamais sa foi en l’être humain, les valeurs auxquelles il croit, la vie.

L’histoire racontée montre au fils des jours les nombreuses véxations verbales et physiques que subit Chronis mais également les déceptions qu’il a en voyant ce que pensent les dirigeants du parti et comment ils considérent les gens comme lui qui souffrent tous les jours pour la cause.

futuropolis,toi au moins,tu es mort avant,chronis missios

Le récit est un peu lent car il est sujet à répétitions – Chronis est balloté d’une prison à l’autre, il attend la mort, il est battu, il s’en tire, il change de prison  etc – mais il montre la volonté d’un homme prêt à mourir pour ses valeurs. Certains diront que sa détermination est vaine et qu’il aurait du céder mais il faut se placer dans le contexte historique : la fin de la deuxième guerre mondiale, des peuples qui n’ont jamais connu que des dictatures, de droite, républicaines ou royalistes et qui se tournent vers le seul parti qui peut leur donner l’espoir d’un monde libre où tous sont égaux.

Le titre, pour le moins ambigu, fait réfèrence aux pensées de l’auteur envers un camarade tué au combat et qui a eu la « chance » de ne pas connaître la suite.

zoom-toi-au-moins--tu-es-mort-avant-.jpg

Chronis Missios nous a quittés en 2012 juste avant la sortie de cet album qu’il n’aura jamais vu.

Chronis est maintenant avec mon père dans un monde meilleur où, tous, sont enfin égaux.

Toi au moins, tu es mort avant.  Daniel Casanave, Sylvain Ricard & Myrto Reiss

FUTUROPOLIS  avril 2013

Ma note: 8/10 

 

extrait_bd_0.jpg

JR

                               

Wendy T1: Nyassland .

Wendy1.jpgWendy1h.jpgAuteurs: Duval-Quet-Beau 

Editeur: Delcourt (série B) 

Sortie:03/2013 

 

License to kill. 

 

Au secours une série B! 

Bon, je prends mon courage à deux mains et j’ouvre l’objet. 

J’entends vite résonner  le générique du  célèbre  007. On a vraiment droit à la fameuse scène d’introduction du célèbre espion britannique : fusillade, course poursuite, cascade étourdissante et pour terminer une magnifique échappée belle en hydravion. 

Maintenant que je reprends mes esprits, ce début d’album me fait aussi penser à Silas Corey . 1:On est en 1915 et 2: on est dans les arcanes « secret défense ». Ah oui, tout cela se joue au féminin, je vous présente l’exceptionnelle  Wendy. 

nyassaland1-e1369831285795.jpg

Hey Wendy ? Hé Wendy !  

C’est un certain Wagner qui m’a dit qu’tu t’appelais Wendy. 

Ça fait un moment que j’te cours après Wendy 

Hé tu viens en moto ou alors en avion ? 

 

Après avoir fait un peu connaissance avec cette femme en avance sur son temps et vachement fortiche, on part en safari direction l’ex-Malawi tuer le léopard et aussi le salopard. 

 

Allez, Wendy, quoi ! 

Oh dis moi oui. 

Le safari se gâte 

Wendy s’en soucie 

Wendy attrape sa carabine 

Wendy se décarcasse 

Wendy se tâte 

Wendy se méfie 

Wendy se défonce 

Il rentre chez lui 

Wendy a toujours su éviter les balles 

Chou Wendy 

Dis moi oui 

Wendy. 

 

Le dessin a comme point fort son coté très vivant. C’est aussi une belle immersion de lieu et de temps. Simplement, un petit reproche  pour les caractères typographiques un peu trop grands. 

En résumé, un album purement détente dont le but principal est de nous faire passer un agréable moment plein de rebondissements et d’espiègleries. 

a07-3e78901.gifDessin 

a06-3e788fc.gifScénario 

a06-3e788fc.gifGlobal. 

Samba 

215352_469950346414380_1104078305_n.jpg

 

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Chez les landes de Béatrice.

Après deux monstres sacrés tel que Grzegorz Rosinski pour le cycle 1 et Philippe Delaby pour le cycle 2, c’est Béatrice Tillier qui prend donc la relève avec le cycle 3, sur les origines des Moriganes. 

 

 Je vous invite à vous rendre sur son nouveau blog destiné à ce 3e cycle des complaintes des landes pardues.

Eiréann-&-Nemed-coul-filmJun 26 2012.jpeg

 

La différence

la différence,Mako,daeninckx,casterman,polar,western,rivages noirs,510,062013la différence,Mako,daeninckx,casterman,polar,western,rivages noirs,510,062013Scénario : Daeninckx

dessin : Mako

adapté du roman de Charles Willeford

Editeur : Casterman

Collection : Rivages/Casterman/noir

date de sortie :avril 2013

104 pages

genre : western

 

Résumé (éditeur)

XIXe siècle, quelque part dans le sud des Etats-Unis, non loin de la frontière mexicaine. Johnny Shaw, dix-neuf ans, est un très jeune homme blond tout juste sorti de l’adolescence, et il est en fuite. Le clan des Reardon est sur ses talons afin de venger la mort du plus jeune des fils Reardon, Onyx, que Johnny affirme avoir descendu « à la régulière ». Difficile pourtant de discerner le vrai du faux, dans cette histoire sans témoin que vient encore obscurcir un conflit foncier jamais réglé entre feu le père de Johnny et les Reardon. Traqué, seul contre tous, le jeune homme reçoit l’aide inattendue de Dover, un ancien tueur à gages devenu maréchal-ferrant, qui lui enseigne les subtilités du maniement des armes et l’art de la survie à tout prix. Mais comment être sûr que Johnny, impétueux, violent et immature, ne va pas se laisser griser par le nouveau pouvoir dont il se sent investi ?

 

la différence,mako,daeninckx,casterman,polar,western,rivages noirs,510,062013

Adaptation d’un roman de Charles Willeford  par Didier Daeninckx dans la belle collection Rivages / Casterman / Noir, la Différence est un mélange de western et de polar. D’après le pitch de l’éditeur.

Autant le dire tout de suite, ma curiosité avivée par ce curieux mélange des genres n’a pas été rassasiée.

 

Le côté western de ce récit est des plus banal : un conflit à propos d’un terrain, une vendetta, un règlement de comptes, un vieux truand rangé qui transmet son savoir, un gamin qui a tout perdu, qui apprend vite et qui tourne mal, bref, toutes les recettes et ficelles du genre sont là. Le problème ce sont les personnages. Ils manquent totalement de profondeur et aucun d’eux ne donne envie de le suivre. Leur psychologie  n’est pas développée et on tourne les pages comme celles d’un album photos, juste en regardant les images.

Images qui par ailleurs n’ont rien de transcendant. Beaucoup de gros plans et quasiment pas de grands espaces, comme si les auteurs avaient voulu faire l’économie des décors. A moins que cette histoire ne corresponde pas au format de cette collection.

 

Pour le côté polar…. hé bien, j’ai beau chercher, excepté le côté noir et violent du jeune Johnny, je n’en vois pas l’ombre d’un cheveu … .

 

Je ne connaît pas le roman de Charles Willeford, mais j’ai le sentiment que cette adaptation ne fait que survoler l’œuvre originale en se contentant de juxtaposer des scènes pour répondre au pitch du récit. Or, l’intérêt des polars réside davantage dans la description de la psychologie des personnages que dans la simple exposition des faits.

Amateurs de polars, passez votre tour sur cet album. Amateurs de westerns, vous y trouverez peut-être votre compte si vous aimez les histoires brutales et sans surprise.

Ce qui est sûr, c’est que la collection Rivages/Casterman/Noir nous a habitué à mieux.

la différence,mako,daeninckx,casterman,polar,western,rivages noirs,510,062013

 

Ma note : 5/10

Loubrun


La geste des chevaliers dragons T16 : La déesse.

Geste des Chevaliers Dragons (La)16.jpgalbum-page-large-19643.jpgAuteurs : Ange et Cossu.

Editeur : Soleil.

Sortie :06/2013.

 

La graine est semée.

Alors qu’elles vont être massacrées par un Dragon, deux Chevaliers sont sauvées par l’intervention de villageois, qui, en les aidant, obéissent à d’anciennes prophéties. Une immense statue est alors découverte : celle de « La Déesse », une divinité féminine matriarcale et puissante. Dans un monde où les prêtres d’Hâman font loi, la tentation est grande, pour l’Ordre des Chevaliers Dragon, de soutenir la Déesse et d’imposer une nouveau pouvoir…

la-geste-des-chevaliers-dragons,-tome-16---la-deess.jpg

 

Propagande religieuse.

Et oui, déjà le tome 16 pour cette série débutée en 1998.Que de dragons abattus par l’épée d’une vierge effarouchée. Mais que fait la SPA Saint Milliard ? Comme toujours avec cette geste, cet album peut se lire indépendamment des autres. Celui-ci débute par un combat homérique entre 4 guerrières et un énorme dragon. Je vous laisse deviner qui en sortira « vainqueuse ». Il n’empêche qu’’il faudra m’expliquer comme les villageois ne sont pas affectés par le « veil ». La suite est un jeu de pouvoir entre 2 courants religieux. Cette situation n’est pas sans faire écho à quelques tensions actuelles dans notre bon vieux monde réel. Qui sait si un jour notre société sera délivrée de ce « veil » là.

L’histoire est agréable à lire. On ressent bien la tension resurgir des pages. Il reste qu’il s’agit d’un one-shot donc il est difficile de bien approfondir les différents cheminements des protagonistes.

Coté dessin, depuis quelques tomes , on est gâté. Le trait « Cossu » de fil blanc du dessinateur ardennais est une des plus belles réussites depuis le début de cette saga. C’est assurément « beau » à voir, vivant, bien colorisé et moderne. Une petite mention pour les tatouages faciaux qui rendent encore plus belles nos jolies guerrières.

En résumé, un bon album que les fans de la série apprécieront.

NB ; Si Anne et Gérard Guero pouvaient nous produire une carte de ce monde et une ligne temporelle pour situer tous les albums, je suis toujours preneur.

a08-3e78906.gifDessin 

a06-3e788fc.gifScénario 

a07-3e78901.gif  Global.

Samba.


la-geste-des-chevaliers-dragons,-tome-16-.jpg

 

Inscrivez-vous à la newsletter.

Les Cosaques d’Hitler – T1 – Macha

les cosaques d'hitler,macha,neuray,lemaire,casterman,guerre 39-45,cosaques,stalineles cosaques d'hitler,macha,neuray,lemaire,casterman,guerre 39-45,cosaques,stalineScénario : Valérie Lemaire

Dessin : Olivier Neuray

Couleurs : Ruby

Editeur : Casterman

Date de sortie : mai 2013

48 pages

genre : Historique

 

En Mai 1945, alors que la Seconde guerre mondiale touche à sa fin, deux jeunes officiers de l’armée britannique sont affectés dans un camp de prisonniers de la Wehrmacht, situé à Lienz en Autriche. Leur surprise est de taille quand ils constatent que le camp est ouvert, que geôliers et prisonniers fraternisent et que les prisonniers ne sont pas Allemands mais Russes et plus précisément Cosaques. L’incompréhension est totale et leur vision manichéenne du conflit est mise à mal. Considérant en premier lieu ces prisonniers comme des traîtres à leur pays et aux alliés, ils découvriront au fil du temps et avec l’aide de la belle Macha, les raisons de l’engagement de ces Cosaques aux côtés des troupes Hitlériennes.

les cosaques d'hitler,macha,neuray,lemaire,casterman,guerre 39-45,cosaques,staline


Valérie Lemaire et Olivier Neuray nous présentent un pan méconnu de la Seconde guerre mondiale : le ralliement de troupes cosaques à l’Allemagne nazie pour combattre Staline et leur abandon par les alliés à la fin de la guerre.

Historiquement Les Cosaques furent l’armée d’élite du Tsar. Lors de la victoire des troupes de l’armée rouge en 1917, grand nombre d’entre eux ont fuit la répression Bolchévique et s’exilèrent en Europe et notamment en France. On les appelait les Russes blancs. Chassés de Russie ou contraint à l’exil, ils vouaient une haine farouche au communisme et plus particulièrement à Staline.

Au lendemain de la guerre, Staline promit l’amnistie et le pardon à tous les Russes exilés. Nombre d’entre eux répondirent à son appel, sans se douter du piège mortel qui leur était tendu. Staline ne leur pardonnera rien et en enverra une grande partie pourrir dans les goulags de Sibérie.

Les prisonniers du camp de Lienz sont pris entre deux feux. Les motivations qui les ont poussés à combattre aux côtés d’Hitler n’empêcheront pas les alliés de les sacrifier sur l’autel de la géopolitique.

Ils savent le sort qui les attends s’ils tombent entre les mains des Soviétiques. Aussi, leur libération se transforme-t-elle en un véritable drame.

les cosaques d'hitler,macha,neuray,lemaire,casterman,guerre 39-45,cosaques,staline


Sur un scénario simple et didactique, le récit se déroule de manière très fluide et Valérie Lemaire réussit à intégrer parfaitement la petite histoire dans la grande.

Toutefois on peut regretter que l’émotion ressentie ne soit pas à la hauteur du drame vécu par les Cosaques et les soldats britanniques. Bien qu’expressif, le trait style ligne clair d’Olivier Neuray est sans doute trop lisse et trop figé pour donner une dimension un peu plus épique a cette tragédie.

Il n’empêche, Les Cosaques d’Hitler, en soulevant le voile sur un pan méconnu de l’Histoire, a le mérite de révéler la complexité de ce conflit et de contribuer au travail de mémoire de ses  innombrables victimes.

 

Ma note : 7/10

Loubrun

Miss octobre T2 : la morte du mois.

Miss Octobre2.jpgMiss Octobre2d.jpgAuteurs : Desberg et Queireix

Editeur : Le Lombard (troisième vague).

Sortie : 06/2013.

 

La page centrale.

Rendue sourde suite à un viol, Viktor recherche activement son agresseur, quitte à dérober les fonds nécessaires à cette enquête. En parallèle, des meurtres se produisent : Miss Janvier, Miss Février – autant de cadavres et de clichés laissés par l’assassin. Viktor se rend compte qu’elle a failli figurer dans cette macabre série. L’inspecteur Clegg va l’aider à démasquer le mystérieux photographe.

 

Sunset boulevard.

Miss Octobre2fd.jpgSi vous vous souvenez, ma principale critique envers le tome 1, c’était la ressemblance des 2 inspecteurs de police Clegg et Samson. Comme j’étais averti, j’ai tout de suite essayé de les différencier en débutant ce tome 2. En fait, c’est assez facile, Clegg est plus âgé et se reconnait grâce à ses rides et l’autre est donc plus lisse de visage. Qui sait  si cette ressemblance n’est pas voulue d’ailleurs par les auteurs pour le bien de l’intrigue ?


On retrouve toujours dans ce tome 2 cette atmosphère si particulièire du polar américain des années 60. Je dois dire que cet univers est admirablement bien rendu et que  j’ai aussi bien aimé le coté noir du récit. Le slogan détourné de Sea, sex et kills colle à merveille  à cette série. Franchement, c’est du bon Desberg qui ici prend son temps pour fouiller  dans la face cachée de ses personnages.


J’attends avec impatience le dénouement de ce triptyque car comme tout bon lecteur, on veut savoir qui est le (ou la) meurtrier(e).


Coté dessin, on ne va pas nier qu’on aime  voir les jolies femmes se trémousser et jouer de leur corps, enfin c’est parfois à leur risque et péril. L’immersion de lieu et d’époque est réussie, je signalerai simplement des attitudes un peu figées lors des scènes d’action.  La colorisation clinquante  est elle typiquement troisième vague.


En résumé, un bon polar bien noir qui n’attend qu’une belle apothéose.


a07-3e78901.gifDessin

a07-3e78901.gifScénario 

a07-3e78901.gifGlobal.

Samba.

 

miss-octobre-353-l325-h456-c.jpg


Inscrivez-vous au bulletin de la police locale.

Les petites chroniques (18)

DEADPOOL (100% Marvel)  Tome 1 : Il faut soigner le soldat Wilson

 

deadpool,100% marvel,panini,swierczynski,pearson,mounts,012011,810deadpool,100% marvel,panini,swierczynski,pearson,mounts,012011,810Scénario : Swierczynski, Duane
Dessin : Pearson, Jason
Couleurs : Mounts, Paul
Dépôt légal : 01/2011
Editeur : Panini Comics
ISBN : 978-2-8094-1737-1
Planches :96

Jouissif comme d’habitude le DEADPOOL : Wilson se retrouve devant une commission du Sénat car seul survivant d’une attaque contre une forteresse de  trafiquants de drogue qui a fait une centaine de morts civils……. et là, le gugus se met à déballer l’histoire de l’Arme X à des sénateurs médusés qui ne savent pas où est la réalité et où est l’intox.


Deadpool raconte son histoire avec ses frères d’armes : SilverBlade, Domino et Bullseye. Une merveille d’union de tueurs psychopathes !!!


Ma note : 8/10


JR


***********************************


 

S.H.I.E.L.D.  La confrérie du bouclier



 

deadpool,100% marvel,panini,swierczynski,pearson,mounts,012011,810,s.h.i.e.l.d.,06201,6510,hickman,weaver,strain,services secrets,sf,science fictiondeadpool,100% marvel,panini,swierczynski,pearson,mounts,012011,810,s.h.i.e.l.d.,06201,6510,hickman,weaver,strain,services secrets,sf,science fictionScénario : Hickman, Jonathan
Dessin : Weaver, Dustin
Couleurs : Strain, Christina
Dépôt légal : 06/2011
Editeur : Panini Comics
Collection : 100% Marvel
ISBN : 978-2-8094-1909-2
Planches : 160

 

Que dire ? L’histoire est intéressante : le S.H.I.E.L.D (services secrets de Nick Fury) existe depuis l’aube de la connaissance : Galilée, Isaac Newton, De Vinci en ont fait partie ! Cette société sécrète a pour charge la protection de l’humanité…………. On assiste à la première arrivée de Galactus sur terre (avant les FF) et sa première défaite………

Les dessins sont très bons mais l’histoire est un peu difficile à suivre l’utilisation du flash back continu entre les chapitres fait perdre le fil. C’est très éloigné du style MARVEL et l’album devrait plaire aux amateurs de SF sans clowns en collant (Dgege par exemple).

J’attends le deuxième tome avec intérêt !

 

Ma note : 6.5/10

 

JR


Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑