Mon Top 10 des BD historiques

Afin de se changer les idées en ces temps confinés, le big boss bien aimé (AKA Samba), nous a proposé de partager avec vous nos Top 10 en bande-dessinée.

Je vous propose donc mon Top 10 des séries BD dont le thème principal est l’Hisoire avec un grand « H ». Il peut s’agir d’œuvres de fiction comme de récits historiques.

Comme je n’ai pas tout lu dans ce genre ô combien répandu en BD, il y aura forcément de grands absents. On va dire que c’est le jeu.

N’hésitez pas à compléter ce Top 10 dans les commentaires.


 

7viesEpervierLes 7 Vies de l’Épervier : Et j’ajouterais : »tout ce qui va avec », à savoir : Masquerouge, Plume aux vents, Ninon Secrète, Le Masque de Fer, Cœur Brûlé, Le Fou du Roy et les 2 autres que je n’ai pas encore lues : Les tentations de Navarre et, enfin, Le chevalier, la mort et le Diable. C’est l’une des premières séries que j’ai lues lorsque je me suis remis à lire activement des BD il y a une dizaine d’années et j’ai été fasciné par la manière dont les auteurs parvenaient à créer une parfaite alchimie entre contexte (et réalité) historique et la fiction que l’on voudrait être vraie tellement elle est romanesque. Bref, on (ré)apprend des tas de choses sur l’Histoire de France et l’on suit les aventures passionnantes de héros aux nobles valeurs.

 

MurenaMurena : La concurrence est rude dans ce sous-genre qu’est l’antiquité romaine en BD. Et pourtant, j’ai bien l’impression que Murena en restera comme l’une des références incontournables. En effet, outre des scénarios excellents et un dessin superbe, la série brille par le réalisme qu’elle dégage. Si les personnages fictifs ont ici un rôle important, il n’en côtoient pas moins nombre de personnages ayant réellement existé.

Ici, la chronique du tome 9 de Murena

 

Couv_175323Moi René Tardi, prisonnier de guerre au Stalag IIB : La série est courte, trois gros tomes, mais elle ne m’en semble pas moins essentielle. Tardi nous parle de la Seconde Guerre Mondiale sous un angle nouveau et très original en utilisant le point de vue de son père, prisonnier de guerre en Allemagne (disons en Pologne allemande…) durant 5 ans. Le vrai mérite de cette série est d’aborder un sujet qui a trop longtemps été passé sous silence dans la société française et d’en parler avec le regard d’un auteur qui maîtrise parfaitement ce genre de narration. On est comblé !

Ici, la chronique du Tome 1 de Moi René Tardi, prisonnier de guerre au Stalag IIB.

 

81TrCoNbgjLIl était une fois en France : Puisque l’on est sur la Seconde Guerre Mondiale, restons-y avec, cette fois-ci, une excellente série inspirée d’un personnage pour le moins ambigu naviguant dans cette époque trouble. Scénaristiquement, c’est impeccable et le dessin est également de très haute facture, stylé et agréable. J’aime cette série car elle appuie là où ça fait mal. Elle nous interroge directement sur ce que nous sommes, nos valeurs. Qu’aurions-nous fait dans pareilles circonstances ? Même si l’on veut toujours croire que l’on aurait fait les choix les plus éthiques possibles, on ne peut pas en être totalement sûr et ça fait du bien de se poser la question de temps en temps, comme une sorte de rappel…

Ici, la chronique du Tome 5 de Il était une fois en France.

 

f7d25135-19b5-40ff-bf51-30749f1244c6Les passagers du vent : Certes, le dessin a quelque peu vieilli, certes, le scénario n’est pas aussi percutant que ce que l’on fait aujourd’hui, mais, tout de même, rien que pour la place qu’a cette série dans la BD contemporaine, elle mérite de faire partie de ce top 10. Rappelez-vous, on est au tout début des années 80 et Bourgeon nous sert cette fresque historique qui aborde un sujet aussi sensible et trop peu abordé que la traite des esclaves africains par les européens, notamment les français, au XVIIIème siècle. Le dessin est réaliste et certaines scènes un peu osées empêcheront même une diffusion plus large de la BD, notamment aux Etats-Unis.

Ici, la chronique du Tome 8 de Les Passagers du Vent.

 

Couv_187441Les Mystères de la Troisième République : J’ajouterais ses deux séries jumelles : Les Mystères de la Quatrième République et Les Mystères de la Cinquième République. Un dessin sobre, précis, honnête, et des scénarios reprenant, sans forcément les nommer, (L’affaire Boulin, par exemple…) des affaires « sensibles » du XXième siècle en France. Avec ces trois séries, vous êtes un peu plus calés sur l’histoire récente de la France.

Ici, la chronique du Tome 5 de Les Mystères de la Troisième République.

 

9782754801133_1_75Mattéo : Voici une fresque historique mêlant une fois de plus, personnages fictifs et réalité historique. Si l’intérêt majeur de cette série réside dans la qualité du dessin de Gibrat (ses aquarelles sont à tomber…), les scénarios ne sont pas en reste. Ses personnages traversent cette première moitié de XXième siècle européen en participant à tous les évènements marquants de cette époque : Première Guerre Mondiale, Révolution Russe, Guerre d’Espagne et j’imagine, dans les tomes à venir, La Seconde Guerre Mondiale… Bref, c’est magnifique !

Ici, La chronique du Tome 3 de Mattéo.

 

Couv_6697Le Cri du Peuple : Un fois de plus, Tardi évoque un sujet trop peu connu : La Commune de Paris. Étrangement placé en fin de programmes scolaires d’Histoire (vous savez, ceux que l’on ne termine que rarement avec ses élèves…), j’avais halluciné à la fac, lorsque ma colocataire espagnole m’avait expliqué qu’elle l’avait étudiée au lycée (en Espagne donc) et que, mécaniquement, elle en savait plus que moi sur ce sujet pourtant si important et si français. La séance de rattrapage peut se faire au travers de ces 4 tomes magnifiquement mis en image par Tardi.

 

A1hww1DTOeLNotre Mère la Guerre : 4 tomes d’aquarelles aux ambiances tellement évocatrices font de cette série une autre référence (avec celles de Tardi) sur la Première Guerre Mondiale. C’est vraiment très beau et l’on s’attache forcément aux personnages.

Ici, la chronique du Tome 2 de Notre Mère la Guerre.

 

 

asterix-le-gaulois-9782012101333_0Astérix et Obélix : J’ai un peu hésité mais bon, techniquement c’est une série historique. Et si c’est une série historique, elle fait forcément partie de ce Top 10. Enfin, c’est ma logique. C’est drôle (pour une fois…), c’est fin, extraordinairement bien dessiné et le contexte historique, même s’il prend quelques libertés avec la réalité, a permis à des millions d’enfants d’appréhender l’antiquité gallo-romaine de manière un peu plus précise.

 

 

 

N’oublions pas non plus d’autres séries marquantes comme Sambre, La Guerre des Lulus, Conquistador, L’épervier, Alix, Alix Senator, Rahan, Les Pionniers du Nouveau Monde (pour celles que j’ai lues) et Vasco ou encore Les Chemins de Malefosse (pour celles que je n’ai PAS lues).

 

Odradek.

12 commentaires sur “Mon Top 10 des BD historiques

Ajouter un commentaire

  1. Les 7 vies de l’eperver et Murena me semblent indispensables …pour ce qui est des récits « guerriers », il y aura un thème spécifique sur la 2e guerre mondiale. Sinon Alix, le triangles secrets, la mémoire de cendres…

    Aimé par 1 personne

  2. Bon choix assez éclectique parmi la production très vaste de ce thème.
    Je n’ai jamais été passionné par l’Histoire (ma matière la plus faible à l’école) probablement par le manque de pédagogie de mon prof !… et puis j’ai découvert les 7 vies de l’épervier et les Passagers du vent et d’un coup je me suis enthousiasmé pour ces héroïnes qui m’ont appris la vie à cette époque de façon ludique. Bref, je me suis réconcilié avec l’Histoire grâce à elles… Malheureusement, j’ai plus de mal avec les péplums malgré le talent inouï du regretté Delaby.

    Aimé par 1 personne

  3. Que du bon dans ce top 10 et dans les ajouts qui suivent.
    A propos du Cri du peuple et surtout de l’histoire de la Commune, je proposerais bientôt une chronique de Les damnés de la Commune. un triptyque de Raphaël Meyssan vraiment étonnant graphiquement et hyper bien documenté d’un point de vue historique.

    Aimé par 1 personne

    1. Ah mais en fait je m’en fout un peu, parce que j’aime bien Rahan. je trouve ça vachement bien. 🙂
      Et puis je ne t’ai pas taquiné sur la conformité historique d’Astérix… 😉

      Aimé par 1 personne

  4. Excellent choix que tous ceux qui sont cités; Dans la catégorie antiquité, j’aurais rajouté Sur les Terres d’Horus et le Voyage des pères. Dans le réalisme, Les Carnets d’Orient, le Décalogue, en one shot: Partie de Chasse

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :