Barney et la note bleue

Barney et la note bleue, loustal, paringaux, casterman, 27 avril 2016, roman graphiqueBarney et la note bleue, loustal, paringaux, casterman, 27 avril 2016, roman graphiqueScénario : Philippe Paringaux

Dessin :  Loustal

Editeur : Casterman

Sortie : 27 avril 2016

104 pages – cartonné – CD

Edition anniversaire – 3000 exemplaires

Roman graphique et musical

 

Présentation de l’éditeur :

Vibrant hommage à l’un des plus grands saxophonistes de jazz, 20 ans après sa disparition.

 Barney ? L’un de ces astres que la musique ne nous offre qu’avec parcimonie – un ou deux par génération, pas davantage.
Lui est un météore, une étoile filante : saxophoniste génial, jazzman plus qu’inspiré, Barney sidère tout ceux qui croisent sa route, tant il possède à l’excès cette forme de grâce innée qui n’appartient qu’aux très grands. Mais la vie est cruelle. Barney, le sorcier de la note bleue, est aussi un instable, un insatisfait, qui traverse le monde et les événements comme si sa propre existence ne le concernait pas.
Sa trajectoire sera aussi fugace qu’éblouissante : de l’Afrique jusqu’à l’Amérique en passant par Paris, le quotidien de Barney se consume dans la drogue et les amours sans issue. Salut l’artiste, plus dure sera la chute…

Barney et la note bleue, loustal, paringaux, casterman, 27 avril 2016, roman graphique

Initialement publié au milieu des années 80 et désormais proposé dans une nouvelle édition, Barney et la Note Bleue est l’une des plus brillantes créations du tandem Loustal – Paringaux. Poignant comme un thème de Charlie Mingus, scintillant comme un chorus de Miles Davis. Impérissable, à l’instar de tous les vrais classiques.

 

Mon avis :

A la bonne heure ! Voilà qu’on remet « Barney et sa note bleue » en route !

L’effet que ça nous fait, vous ne pouvez même pas imaginer.

On s’appelle.

On s’appelle la nuit.

Il s’est passé tant de choses depuis 1987.

C’est avec ces accents céliniens que Francis Marmande ouvre le dossier de fin d’album consacré à cette très belle réédition de ce mariage réussi entre BD et jazz, entre variation fictionnelle et biographie factuelle. Pour la première fois, la bande sonore est jointe au livre, ce qui permet d’écouter et de (re)lire en parfaite synchronie et harmonie une œuvre graphique majeure avec une musique d’ambiance époustouflante.

Barney et la note bleue, loustal, paringaux, casterman, 27 avril 2016, roman graphique

Alliance de simplicité, de subtilité et d’élégance, les grandes cases stylées sans bulle de Loustal accompagnent la voix-off de Paringaux pour le récit d’une errance perçue d’un angle cinémato-graphique.

Barney et la note bleue, loustal, paringaux, casterman, 27 avril 2016, roman graphique

Textes et images collent parfaitement à la musique pour la chronique sensible d’une vie mouvementée.

 

a08-3e78906.gif Dessin

a08-3e78906.gif Scénario

a08-3e78906.gif Moyenne

 

L’interview de Loustal sur le site internet des Editions Casterman : ICI

 

Skippy.

 

 

 

 

 

 

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑