DAMNED

CCF08052016_00000.jpgCCF08052016_00001.jpgScénario : Steven GRANT
Dessin : Mike ZECK
Couleurs : Kurt GOLDZUNG
Éditeur : DELCOURT
Collection CONTREBANDE
Parution du 30 mars 2016
128 pages
Cartonné, format comics

 

 

 

 

damned,polar,delcourt comics,grant,zeckMick THORNE est un dur ! En prison personne ne lui dame le pion ! Avec deux compères, Doug et Wally, il fait sa loi dans la cour. Mais un jour, lors d’une bagarre, Wally poignarde Doug pour de l’argent ! Ce dernier, mourant, dans une phrase anacoluthe, fait promettre à Mick d’aller dire quelques mots à sa soeur.

Thorne sort de prison et s’empresse de tenir sa promesse mais pour lui les ennuis commencent ! La soeur de Doug, Cam, n’est pas celle qu’il pensait, des truands se mettent sur son dos et il comprend que son « pote » de prison ne lui a pas demandé un service si anodin.

En effet Doug avait subtilisé une grosse somme à un caïd local, Silver, et il surveille Cam afin de récupérer son bien ! Alors quand Thorne rapplique….

Mais où est l’argent ? Et que signifient les mots que Doug a confiés à Thorne ? La solution de l’énigme laissera une belle brochette de cadavres sur la route de notre ami Thorne.

Voici un bon polar comme seule la « série noire » savait nous en procurer ! Delcourt nous réédite un album déjà paru en 2005 chez Kymera et qui est une histoire parue en quatre comics aux U.S.A en 1997 chez BOOM ! Studios.

damned,polar,delcourt comics,grant,zeck

Les auteurs Steven Grant (scénariste de talent auteur de 2 guns et de violentes histoires du Punisher chez Marvel) et Mike Zeck (dessinateur réputé chez Marvel et DC dont il a dessiné pratiquement tous les personnages phare) nous livrent ici un polar de luxe dont ils avaient eu l’idée en travaillant ensemble sur le Punisher en imaginant une histoire de gangsters sans super héros costumés !

damned,polar,delcourt comics,grant,zeck

Pari réussi car DAMNED se lit avec plaisir, d’un seul trait, et en prenant fait et cause pour Thorne, truand sans pitié mais pas si pourri que ça. Cependant il s’agit d’un petit album que je ne classerais pas parmi les indispensables ou incontournables.

JR

Ma note

Scénario:  

Dessin:      

damned,polar,delcourt comics,grant,zeck

The Bunker – Tome 1 – Capsule temporelle

the bunker,glénat comics,thriller,science-fiction,joshua hale fialkov,joe infurnarithe bunker,glénat comics,thriller,science-fiction,joshua hale fialkov,joe infurnariScénario : Joshua Hale Fialkov
Dessin / couleurs : Joe Infurnari
Éditeur : Glénat
Collection : Glénat comics
Pages : 108
Parution : 09/03/2016

Genre : Thriller / science-fiction

 

Le « club des cinq » découvre au fond des bois un bunker souterrain. A l’intérieur, des courriers venus du futur s’adressent à chacun des protagonistes. Ces lettres ont la particularité d’avoir été écrites par eux-mêmes. Chacun est responsable d’une action décisive entrainant l’apocalypse. Que faire de ces prémonitions ? L’heure des choix est venue….

 

the bunker,glénat comics,thriller,science-fiction,joshua hale fialkov,joe infurnari

Glénat continue de publier la production du label Oni-Press en provenance d’outre Atlantique. Cela commence à faire une belle collection de titres. Si certaines séries comme « Lazarus » ou « Letter 44 » sont de très bonnes surprises, d’autres, laissent à désirer (« Roche limit »). Qu’en est-il de ce thriller mâtiné de science-fiction ?

La thématique de fin du monde avec des voyages dans le temps est une vieille rengaine de la littérature ou du cinéma. La particularité de ce scénario vient de l’écriture des lettres d’avertissement par leurs doubles du futur. Et évidemment, cela complique diablement le scénario. A tel point qu’il est difficile parfois de comprendre à quelle époque se situe l’action. Les allers-retours de chaque personnage, les flash-backs, l’écriture à la première personne des lettres futuristes nuisent à la lecture et à la compréhension. Il faut donc être persévérant et… « The Bunker » vous le rendra bien !

the bunker,glénat comics,thriller,science-fiction,joshua hale fialkov,joe infurnari

Chacun des protagonistes se retrouve confronté à un, voire à leurs choix : empêcher la fin du monde ou accéder à de futures grandes destinés flattant leur ego ? Ont-ils le choix de leurs actions ? Échappe-t-on à son futur ? Ajoutez à ceci, la période trouble du passage à l’âge adulte des cinq amis et vous obtenez un savoureux mélange des tares de la race humaine et de fulgurances !

Ce qui est plaisant, c’est de voir tomber les masques du club des cinq : bas instincts, individualisme, lâcheté sont au programme. Même si certains sortent du lot, le tout n’est pas brillant.

Le dessin, de prime abord, semble bien pauvre. La sensation de crayonné, de vite-fait est très présente. Il vous sera demandé un effort pour distinguer les acteurs. Les visages sont peu expressifs et semblent être taillés au couteau. Afin de rendre plus lisibles les époques et les allers-retours, un petit code couleur ou une annonce dans une police ad-hoc aurait été du meilleur effet. Une fois intégré, le graphisme devient lisible mais reste au service du scénario. 

the bunker,glénat comics,thriller,science-fiction,joshua hale fialkov,joe infurnari

En conclusion, un album mi-figue, mi-raisin. Joshua Hale Fialkov part sur un scénario classique mais avec un découpage très personnel et Joe Infurnari sur un dessin peu conventionnel. Ils distillent savamment des éléments d’intrigue pour la suite, et finalement, arrivent à accrocher le lecteur. « Joshua Hale Fialkov et Joe Infurnari nous prouvent que défier l’avenir n’est pas plus simple qu’échapper au passé. » Et vous que feriez-vous ?

Scénario  a06-3e788fc.gif
Dessin a04-3e788e4.gif
Total  a05-3e788c9.gif

 Tigrevolant

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑