Les nouvelles aventures de Sarkozix – tome 1 – sur le retour

nouvelles aventures de sarkosix, pothier, rudowski, delcourt, humour, parodie, politique, 1.5/5,12/2015Snouvelles aventures de sarkosix, pothier, rudowski, delcourt, humour, parodie, politique, 1.5/5,12/2015cénario : Nicolas Pothier

Dessin : Geoffroy Rudowski

Éditeur : Delcourt

32 pages

date de sortie : décembre 2015

 

 

 

Présentation de l’éditeur

On le croyait fini, perdu pour la cause gauloise et pourtant, il revient ! Sarkozix est plus déterminé que jamais à remonter sur son bouclier de chef gaulois. Trahir ses anciens amis, plagier les idées de Marina pour séduire les Gaulois tentés de la rejoindre : il est prêt à tout pour effacer l’affront d’avoir été battu par ce nul de Hollandix. et se mettre hors de portée du glaive de la justice.

 

Mon avis

Après Les aventures de Sarkosix de Wilfrid Lupano et Bruno bazile (5 tomes s’il vous plait ! sortis entre 2010 et 2012), voici de nouvelles aventures du président le plus bling-bling de la 5è république. Cette fois-ci son retour est mis en scène par Nicolas Pothier (Ratafia, Junk, Caktus …) et mis en images par Geoffroy Rudowski.

N’étant pas naturellement attiré par ce genre d’albums, j‘avoue humblement ne pas avoir lu la première série. Bref, je me suis un peu dévoué pour m’occuper de ce service presse, en essayant de me rassurer avec le nom de Nicolas Pothier qui me fait bien marrer dans Ratafia.

Nous retrouvons donc l’ex-chef des Gaulois Sarkosix qui s’agite pour revenir sur le devant de la scène et surtout prendre sa revanche sur le chef actuel Hollandix.

Pas besoin de faire un dessin pour comprendre l’effet d’humour voulu dans cette BD et le pastiche assumé d’Astérix. L’idée de transposition est en elle-même assez rigolote, mais son traitement manque cruellement de subtilité et les effets comiques tombent complètement à plat. N’est pas Goscinny qui veut. L’ajout de suffixes en « ix » ou « us » aux noms propres est trop simpliste, tout comme les situations qui ne sont qu’un pâle reflet d’un médiocre JT. Quant au dessin, si le décorum est plutôt bien planté, certains personnages sont carrément méconnaissables.

Faire un copier/coller de l’actualité politique en ajoutant des suffixes en « ix » ou « us » aux noms propres n’aboutit finalement qu’à une comédie fadasse qui ne m’a pas arraché un seul éclat de rire.

Mais il est vrai qu’il ne doit pas être évident de caricaturer une caricature …

Voilà un retour dont on pourrait très bien se passer…

 

a02-3e788b1.gif

 

 

Loubrun

 

L’histoire d’un monde truqué

Histoire d'un monde truqué.jpgHistoire d'un monde truqué_Pl.jpgAuteurs : Benjamin Legrand et Jacques Tardi

Éditeur : Casterman

132 pages

date de sortie : octobre 2015

genre : art book, cinéma, dessin animé

 

 

 

Présentation de l’éditeur

Univers uchronique créé sur mesure par Benjamin Legrand pour son ami Tardi, Le Monde truqué, avant de devenir un long métrage d’animation, a mûri de longs mois dans l’esprit des deux camarades. Toutes les étapes de cette création, des premières ébauches de personnages aux esquisses des machines les plus folles, sont rassemblées dans ce livre, pour découvrir une nouvelle facette du travail de ces deux auteurs.

 

histoire d'un monde truqué,tardi,legrand,casterman,avril et le monde truqué,cinéma,dessin animé,uchronie,paris,610:102015

 

 

Mon avis

Sorti sur les écrans en novembre 2015, Avril et le monde truqué est un film d’animation écrit par Benjamin Legrand, ami de longue date de Jacques Tardi. Auteur touche à tout, écrivain, traducteur, réalisateur, scénariste, Legrand avait écrit Tueur de cafards pour Tardi dans les années 80.

Avril et le monde truqué est une uchronie se déroulant au début des années 30 dans une France dirigée par Napoléon V et bloquée à l’ère de la vapeur suite aux disparitions mystérieuses des plus brillants scientifiques. Un monde imaginaire aux ambiances steampunk créé par Benjamin Legrand et Jacques Tardi.

Co-scénariste du dessin animé, Benjamin Legrand nous raconte dans cet art-book la genèse du film. Dans un style simple et familier il accroche le lecteur dès les premières pages et nous embarque dans les coulisses de la création. On se rend alors compte du long cheminement nécessaire pour arriver à bout d’un projet artistique, et l’on apprend notamment que ce film est né sur les cendres d’un précédent projet ayant capoté. Bourré d’anecdotes, le texte est agrémenté de nombreux dessins et croquis préparatoires réalisés par Tardi. Très accaparé par sa série en cours Moi René Tardi, prisonnier de guerre au Stalag IIB, il s’est vite rendu compte qu’il n’aurait pas le temps de mener de front ces deux projets et n’a donc pas réalisé le film. Mais il a tout de même grandement contribué à sa création en élaborant la galerie de personnages, de monstres et de machineries qui animent cette histoire.

histoire d'un monde truqué,tardi,legrand,casterman,avril et le monde truqué,cinéma,dessin animé,uchronie,paris,610:102015

histoire d'un monde truqué,tardi,legrand,casterman,avril et le monde truqué,cinéma,dessin animé,uchronie,paris,610:102015

Le dernier tiers du livre nous permet d’admirer deux des douze carnets du « story-board » commencé par Tardi. Les guillemets s’imposent, car un story-board est en général très technique et pas vraiment destiné à livrer de chouettes dessins. Or, ce que l’on voit dans ces deux carnets pourrait presque constituer une bd ou à défaut de magnifiques sérigraphies.

 

histoire d'un monde truqué,tardi,legrand,casterman,avril et le monde truqué,cinéma,dessin animé,uchronie,paris,610:102015

 

Un beau livre pour les fans du grand Jacques Tardi, qui donne envie de voir le dessin animé.

 

a06-3e788fc.gif

 

 

Loubrun

 

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑