Jour J – Tome 21 – Le Crépuscule des damnés

jour j,tome 21,fred blanchard,fred,fred duval,fred & jean-pierre pécau,le crépuscule des damnésjour j,tome 21,fred blanchard,fred,fred duval,fred & jean-pierre pécau,le crépuscule des damnésScénario : Fred Blanchard, Fred Duval, Jean-Pierre Pécau
Dessin : Maza
Couverture : Manchu & Fred Blanchard,
Dépôt légal : 08/2015
Éditeur : Delcourt
Planches : 62

 

 

Dans cette France de 1943, le parti fasciste Omega est au pouvoir. Plus pour longtemps, les hommes libres se lèvent et libèrent peu à peu le territoire national du joug. Dans cette période de chaos, tout devient possible. Les uns affrontent leur destin, d’autres montrent leur vrai visage. Léo poursuit le « commissaire » Laffont, Simone de Beauvoir cherche à échapper à la vindicte populaire et l’aviation fasciste française livre son dernier combat ….

jour j,tome 21,fred blanchard,fred,fred duval,fred & jean-pierre pécau,le crépuscule des damnés

Jour J est devenu un classique du neuvième art. Avec une régularité de métronome, les éditions Delcourt sortent des scénarios à couper le souffle. Le fil conducteur de la série est l’uchronie. Ce concept permet de tout imaginer à partir d’un événement majeur (politique, historique, artistique ou militaire). Fred Blanchard, Fred Duval, Jean-Pierre Pécau s’en donnent à cœur joie. Ici, les auteurs concluent un triptyque commencé en 2013 avec le tome 14 « Oméga » et poursuivi par le tome 18 « Opération Charlemagne » en 2014. C’est bien mené et surtout très crédible. La propagande fasciste et les scènes d’insurrections vous plongent dans l’histoire et l’Histoire. Facétieux, les auteurs s’amusent à parsemer le récit de personnages ayant réellement existé (Déat, de Gaulle, Laffont, Sartre…). Cette perte de repères entre le réel et la fiction est très déstabilisante. Le dessinateur de la série est très à l’aise avec le sujet. Les graphismes sonnent juste avec des scènes d’action tout à fait pertinentes. Le lecteur notera les magnifiques avions à réaction et les combats aériens très réalistes.

jour j,tome 21,fred blanchard,fred,fred duval,fred & jean-pierre pécau,le crépuscule des damnés

Afin de bien apprécier la série, il est recommandé de reprendre les autres albums. Ainsi, l’illusion n’en sera que meilleure. Cette série jour J est un bon moment de BD. Mais où va s’arrêter l’imaginaire de ces trois auteurs très, très prolifiques ?

jour j,tome 21,fred blanchard,fred,fred duval,fred & jean-pierre pécau,le crépuscule des damnés

Scénario  a06-3e788fc.gif
Dessin  a06-3e788fc.gif
Total  a06-3e788fc.gif

Tigrevolant

Lazarus – Tome 3 – Conclave

lazarus T3.jpglazarus T3_pl.jpgScénario : Greg Rucka

Dessin : Michael Lark

Éditeur : Glénat comics

160 pages

date de sortie : 25 novembre 2015

genre : anticipation, thriller

 

 

Le troisième volume de Lazarus fait clairement monter la série comics de l’année en puissance. Les deux premiers tomes nous présentaient un monde dominé par des familles, chacune protégée par leur bras armé, le Lazare. On a suivi particulièrement Forever Carlyle, le Lazare d’une des familles les plus puissantes notamment grâce à une technologie très en pointe concernant la génétique. Cette puissance affichée est la source de toutes les jalousies, convoitises et trahisons.

Un des fils Carlyle s’est mis en tête de trahir les siens et se retrouve pris à son propre piège, prisonnier du pire ennemi de son père, la famille Hock. Il devient une monnaie d’échange et surtout un précieux outil pour découvrir le secret d’immortalité de la famille Carlyle.

Mais il existe des accords entre les familles, ou du moins des règles à respecter. La violation de certaines d’entre elles – comme le vol de technologie peut être motif à déclaration de guerre.

Voilà tout l’enjeu de ce conclave, cette grande réunion des principaux leaders des différentes familles tous accompagnés de leur Lazare. En terrain neutre, entre mondanités et manipulations, ce huis clos ultra tendu portera le sceau du machiavélisme le plus redoutable et redessinera la carte des alliances.

 

« Il y a des secrets cachés dans votre corps Jonah. Des secrets auxquels votre père me refuse l’accès depuis soixante ans. Des secrets que vous m’aiderez à dévoiler »

 

 

Autant vous prévenir tout de suite : impossible de refermer ce livre avant la dernière page. La tension va crescendo jusqu’à la toute dernière case et les auteurs nous laissent sur un cliffhanger des plus insupportables !

On est ici au cœur des luttes de pouvoir où tous les coups, même les plus inimaginables, sont permis. Parallèlement à ces luttes, on suit le cheminement de Forever qui doute de plus en plus de ses origines et de son rôle. D’ailleurs, la rencontre quasi fraternelle de tous les Lazare, ces machines de guerre conditionnées pour obéir au doigt et à l’œil de leur maitre, paraît presque surréaliste et donne une petite touche d’humanité dans cette société totalitaire. Mais finalement, cette séquence marque une pause dans le récit et ancre celui-ci un peu plus dans le réalisme.

Greg Rucka nous livre un récit très intense à la narration fluide alternant habilement scènes d’actions et scènes bavardes. A chaque épisode, il donne un peu plus d’ampleur à ses personnages, révélant leurs forces et faiblesses.

Le dessin de Michael Lark déjà remarquable dans les deux premiers tomes, prend lui aussi de la hauteur. Il nous offre une variété de paysages et d’ambiances sombres et pesants ajoutant son lot de tension à la dramaturgie de ce récit.

 

Ce thriller d’anticipation politique est vraiment à ne pas manquer !

 

a09-3e78912.gif

 

 

Loubrun

 

La série Lazarus reçoit le Samb’or 2015 du meilleur Comics

 

lazarus,rucka,lark glénat,comics,anticipation,thriller,910,122015,science fiction

 

 

Lire les chroniques des deux premiers tomes : ICI

 

lazarus,rucka,lark glénat,comics,anticipation,thriller,science fiction,910,122015

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑