Le temps du rêve t1 : Gallipoli.

Temps du rêve (Le)1.jpgTemps du rêve (Le)1p.jpgAuteurs : Antoni-Ormière-Blancher.
Editeur : Delcourt.
Sortie : 07/2011.

Au front.
1915, Gallipoli (Turquie). Un bataillon de jeunes engagés australiens se trouve confronté à la barbarie de la guerre. Parmi eux, un soldat aborigène qui, pour fuir la réalité, se réfugie dans le temps du rêve, un mythe inculqué par ses ancêtres. Dans l’enfer des Dardanelles, il fait la connaissance d’un officier idéaliste qui a une autre vision : accepter la violence pour devenir une bête de guerre.

Comment se faire tuer, mode d’emploi.

J’ai toujours eu un petit faible pour les BD traitants de la  guerre .Pour ce tome 1 du temps du rêve, on aborde une bataille un peu méconnue de la grande guerre, celle des Dardanelles. Je dois dire que je connais assez bien cet épisode désastreux en Turquie (Ex royaume Ottoman), ce qui m’a permis d’entrer en terrain conquis.
Le grand point positif de cette BD vient assurément qu’elle arrive admirablement bien à nous faire ressentir l’absurdité d’une telle boucherie. On ne peut qu’être horrifié devant un tel carnage pour quelques mètres de gagner sur l’ennemi. Bref, un beau merdier assez bien retranscrit par Ormière. Un travail très honnête malgré quelques attitudes statiques et des visages un peu changeant. Par contre, j’ai eu l’occasion de voir sur le blog de la coloriste, les vraies couleurs avant impression …là je ne les félicite vraiment pas  d’avoir gommé quasiment tout  l’éclat des couleurs originales. Quel désastre !
Sinon, cet épisode de l’armée australienne avec ses 8000 aborigènes se lit malheureusement beaucoup trop vite .Je me demande si on aurait pas pu couper un peu plus les visions «mystiques » pour y mettre un peu plus de situations de tous les jours ou des considérations stratégiques à la place .Car voilà, cette BD est intéressante mais elle n’est guère passionnante et c’est bien dommage.
 Dessin :6/10
Scénario :6/10
6-17af.gifGlobal


On en parle sur le forum.

Temps du rêve (Le)1pt.jpg

Inscrivez-vous à la newsletter.

6 commentaires sur “Le temps du rêve t1 : Gallipoli.

  1. Oui, j’ai eu la meme impression de….vide. Pourtant c’est un sujet grave et je me suis tjs demandé comment les gallonés de l’etat major ont pu etre aussi stupides de penser que se serait un vrai pic-nic. Bref j’aurais aimé un peu plus de profondeur

    J'aime

  2. Pour ma part je trouve ce 1er tome très réussi. Classique, certes (il est dit que le conflit de Gallipoli est la dernière « guerre des gentlemen »), mais très pédagogique pour qui s’intéresse un peu à cette période. On suit donc Freeman, le mal nommé (l’un des aborigènes qui fait partie des 800, et non 8000, à s’être enrôlé chez les ANZACS) dans ce conflit âpre et violent. Il est celui par qui le « rêve » (dreamtime) arrive. Le scénariste réussi parfaitement à équilibrer des scènes violentes incontournables avec une vision plus onirique propre au peuple Aranda. Les dessins d’Ormière (et non pas Blancher la coloriste) sont très expressifs et plein de finesse. Au final un album contemplatif et instructif… A lire !

    J'aime

  3. Merci pour ton avis Tutti,
    il me permet de corriger une grosse faute.
    J’apprécie tous les avis et je les respecte mais à te lire , on dirait un discours promotionnel …c’est à se demander si tu n’as pas participé à cette bd ?

    J'aime

  4. Non, désolée, j’aurai bien aimé y participer mais ça n’est pas le cas… Je suis juste enseignante en lettre histoire … j’aime beaucoup ton site et y viens régulièrement. J’aime bien cette bd, et il m’a pris l’envie de la défendre un peu… au passage j’en ai juste profité pour corriger quelques erreurs. Mais si les auteurs nous lisent, ce serait intéressant qu’ils nous livrent leur avis !

    J'aime

  5. Ok, je comprends mieux ton engouement ….et tu as entièrement raison, rien que pour garder à l’esprit de tous cette barbarie qu’a été cette guerre.(je suis fatigué moi, je fais des phrases alambiquées).
    Vu ma chronqiue , on va avoir du mal à faire intervenir les auteurs ;-)).
    N’hésites pas à revenir Tutti.

    J'aime

  6. Pour alimenter la discussion, je vous signale que vous pouvez également visionner le film « Gallipoli » de Peter Weir avec Mel Gibson, un exellent film de 1981.Voilà qui est dit! 😉

    J'aime

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :