Voyage en Satanie : Tome ½.

Voyage en Satanie1.jpgVoyage en Satanie1p.jpgAuteurs : Vehlmann et Kerascoet.
Editeur : Dargaud.
Sortie : 08/2011

Tout le monde descend.
Charlotte, alias Charlie, une jolie petite rousse, organise une expédition afin de retrouver son frère, un jeune scientifique, qui a disparu sous terre depuis plusieurs mois. Celui-ci affirmait pouvoir prouver l’existence de l’Enfer en s’appuyant sur la théorie de l’évolution de Darwin. Il était en effet persuadé que les hommes de Néandertal auraient pu se réfugier sous terre, développant certaines adaptations aux conditions locales : excroissance osseuse sur la tête en guise de protection, jambes et corps velus pour se réchauffer, pieds en forme de sabots afin de se déplacer sur la rocaille… Un portrait-robot des créatures sataniques ! Le savant donnait même un nom à ce continent enfoui sous nos pieds : la Satanie. Le groupe conduit par Charlie s’enfonce sous terre et découvre au fur et à mesure de sa progression que les entrailles de notre planète abritent bel et bien une autre forme de vie pour le moins inattendue… Et si c’était ça, l’Enfer ?

Un peu de théologie.
Le trio de Jolies ténèbres nous revient avec un voyage en Satanie et connaissant leur originalité, on s’attend   à un programme des plus alléchants. L’histoire commence par  une initiation à la spéléologie. On se croyait presque dans une joyeuse colonie de vacances cherchant l’aventure. Mais bien vite, on se retrouve dans un roman de Jules Verne qui n’est que le début d’une lente descente en enfer. L’ensemble est vraiment très improbable : des amateurs faisant de la spéléologie de haut niveau, des fresques rupestres, une cité digne de la planète interdite, des théories très osées mais aller savoir pourquoi, certainement à cause de  l’intelligence des dialogues, on a envie d’y croire et on finit par se laisser descendre au plus profond des entrailles de la terre. Il faut dire aussi que les trois principaux personnages sont très bien campés et on assiste à de belles joutes verbales entre eux. J’attendrai néanmoins le tome 2 pour me faire une idée pour précise sur la consistance du scénario. Pour le moment, on est un peu dans l’expectative.
Coté dessin, c’est du Kérascoet tout craché : expressif, vivant avec cette touche semi réaliste assez unique (Normalement un style que je repousse avec un bon Vadé retro satanas mais avec ce duo à quatre mains, ça passe comme une lettre à la poste).Par contre, la couverture, on ne pas dire qu’elle attire l’œil spontanément. Décidément, ils ne feront jamais les choses comme les autres et c’est tant mieux.
7-17b0.gif

On en parle sur le forum.

voyage_satanie_4.jpg

Inscrivez-vous à la newsletter.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑