Interview de Serge Fino.

Place à une interview de notre grand gagnant de la couverture du mois de novembre pour l’or des marées T2: Serge Fino.

Ce dessinateur autodidacte, est né en 1959 à Toulon. Il commence sa carrière de dessinateur par le fanzinat et l’illustration, notamment de nouvelles et de poèmes. En 1994, il dessine aux éditions Soleil Productions une trilogie intitulée Les Soleils rouges de l’Eden. De sa rencontre avec Tarquin naît le projet d’une nouvelle série, dont le premier tome paraît en janvier 1997 : Les Ailes du Phaéton. Il a également signé de son trait réaliste le dessin des BD Starblood, La Couronne de foudre, John Sorrow, Angeline (à partir du T2) ou plus récemment Quand souffle le vent des îles. Scénarisée par François Debois, Les Chasseurs d’Écume est sa première série aux éditions Glénat. En 2015, il lance, en parallèle d’un nouveau cycle aux Chasseurs d’écume, la saga familiale des Maîtres-Saintiers (scénario de LF Bollée) également chez Glénat. Dans la même veine et toujours avec François Debois, il lance la série L’Or des marées en 2019. La même année apparaît le premier des cinq tomes de Seul au monde. Réalisée en solo (couleur, scénario et dessin), cette oeuvre est l’adaptation de l’autobiographie du grand navigateur Sebastien Destremau. Réside en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Lire la suite « Interview de Serge Fino. »

Seul au monde – tome 2 – la Forlane

Scénario : Serge Fino
d’après le livre de Sébastien Destremeau
Dessin : Serge Fino
Éditeur : Glénat
46 pages
Date de sortie :  octobre 2020
Genre : biographie


« le seul truc que j’ai emporté par mégarde, c’est mon paquet de cigarettes. J’ai fumé les cinq qui restaient à l’intérieur.[…]

Ce coup-ci, il ne me restait plus rien. J’avais tout laissé derrière moi. »

 

Lire la suite « Seul au monde – tome 2 – la Forlane »

QUAND SOUFFLE LE VENT DES ILES

Couv_110624.jpgPlancheA_110624.jpgDessin: Serge Fino – Scénario : François Debois

D’après l’œuvre d’Anatole Le Braz

Editions Soleil

Série Soleil Celtic

Sortie le  05/2010

Prix conseillé : 13,50 €

Genre : Polar celtique.

 

 

Résumé (de l’éditeur) : Julien Le Denmat, un éclopé de la guerre de Crimée, revient dans sa Bretagne natale comme lieutenant des douanes. Les sept îles au large de Perros-Guirec constituent un repère idéal pour les trafics en tout genre, mais Julien constate avec surprise que les signalements d’infractions sont rares. Trop rares d’ailleurs… On dit que Gonéry Lézongar, le maire local, a su imposer une loi martiale dans sa ville. On dit aussi qu’il est frère de fraudeurs qu’il a répudiés, et que seule sa fille, la belle Véfa, compte à ses yeux…

 

Mon avis :Si vous avez aimé « le Gardien du feu », vous allez vous délecter avec ce nouvel opus de François Debois. Il s’agit à nouveau de l’adaptation littéraire d’une nouvelle d’Anatole  Le Braz,  le grand maître de la littérature bretonne du 19e siècle. C’est Serge Fino qui est au dessin et il s’en tire avec brio. J’ai trouvé le travail graphique très abouti et agréable à lire. Le découpage et la mise en page permettent quelques variantes graphiques d’un très bel effet, même si cela reste assez classique. Le scénario allie une histoire de contrebandiers aux croyances locales avec un arrière fond la Bretagne du 19e siècle. Viens se greffer une histoire d’amour impossible qui met un peu de sel à l’histoire. C’est bien mené et bien enlevé. Il s’agit d’une enquête policière dans le plus pur style classique avec la petite touche locale. C’est un polar breton, celtique ! Une excellente lecture de vacances mais aussi une œuvre de qualité.

 

8-17b1.gif

 

 

 

Capitol.

 

On en parle sur le forum : ICI.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑