Balthazar au pays Blême

Balthazar au pays Blême, François Corteggiani, Mathilde Domecq, Casterman, aventure, légendes, contes pour enfants, Russie.Balthazar au pays Blême, François Corteggiani, Mathilde Domecq, Casterman, aventure, légendes, contes pour enfants, Russie.Scénario : François Corteggiani
Dessin : Mathilde Domecq
Éditeur : Casterman
120
pages
Date de sortie : 30/08/2017
Genre : aventure, conte pour enfants, Russie, légendes

 

 

Présentation de l’éditeur

Toute le merveilleux de la Russie éternelle convoqué pour un conte enlevé et flamboyant.

Saint-Pétersbourg, début du XXe siècle.
Balthazar s’enfuit de l’orphelinat pour échapper aux sbires du terrible Raspoutine. Poussé toujours plus au Nord par ses poursuivants, le jeune garçon atteindra les confins de la Sibérie, où il découvrira à la fois le secret de ses origines et comment contrer les pouvoirs maléfiques du maître des ténèbres.

Balthazar au pays Blême, François Corteggiani, Mathilde Domecq, Casterman, aventure, légendes, contes pour enfants, Russie.

Mon avis

Il faut le savoir, j’ai des origines russes. Tandis que mon arrière-grand-père se battait en digne cosaque du Don pour le Tsar, son épouse a embarqué tous ses enfants pour fuir la grande révolution de 1917. Donc autant vous dire que même si mon grand-père n’était pas loquace sur son passé et ses origines, ma maman et moi à son tour, nous avons développé une passion pour ce grand pays qui aurait pu être le nôtre. Imaginez donc ma tête en découvrant une histoire parlant du pays Blême !

 

Que n’ai-je lu d’histoires slaves durant mon enfance. Du coup, j’ai cru perdre trente ans en parcourant ces pages. Je me suis revue, blottie dans mon duvet, bordée bien comme il faut pour ne pas avoir froid et ma maman me racontant les aventures de la princesse Anastasia, le grand et méchant Raspoutine, la sorcière Baba-Yaga dans les bois, les grands ours, la neige éternelle… que de souvenirs qui ont resurgis grâce à « Balthazar au pays blême ».

 

D’autant que ce petit bonhomme, assez semblable au petit Pierre (dans Pierre et le loup), nous emmène à travers toute la Russie, dans une quête mystérieuse qui lui est apparue en rêves. Poursuivi par une armée de soldats de l’ombre, ressemblant à s’y m’éprendre aux soldats de plomb dans casse-noisette, il est aidée à maintes reprises dans son périple par des personnages qui, en cherchant bien, existent certainement dans d’autres légendes du grand nord. Le tout, sous le joug du cruel et maléfique Raspoutine qui en veut à notre héros, sans que nous ne sachions pourquoi…

 

Balthazar au pays Blême, François Corteggiani, Mathilde Domecq, Casterman, aventure, légendes, contes pour enfants, Russie.

C’est sans peine que j’ai pu imaginer cette lecture au coin du feu, même si je n’ai pas d’enfant. Prendre différentes voix à l’instar des pages qui se teintent d’une aura en fonction des situations. Rouge de colère, vert espoir, bleu dangereux, rose amoureux, … sans oublié un tramage rendant toutes actions extrêmement vivantes !

 

Quand on ajoute à cela les magnifiques illustrations pour chaque chapitre, qui semblent gravées dans la roche, telles des dessins dans les flancs des montagnes de neige éternelles : nous voici face à une superbe conte pour enfants qui, en prime, allie le passé dans la poésie de sa narration et le présent en grimant les personnages comme des héros de dessins animés actuels. Ce qui, à mon sens, tue un peu – beaucoup – le charme. Cela n’a pourtant pas diminuer mon intérêt pour cette lecture que je recommande à chaque parent qui souhaite lire à leurs enfants des récits comme ceux que nos parents et grands parents nous lisaient petits.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg   Dessin_R_sf_txt_65px.jpg   Album_R_sf_txt_65px.jpg

7_10.png

 

5_10.png

 

7_10.png

En espérant que cet ouvrage vous donnera envie de découvrir la mère patrie et le plaisir de lire des aventures chaque soir à vos enfants pour qu’ils fassent des rêves pleins de magies et de couleur.

 

ShayHlyn.

 

DARK MUSEUM: Le Cri

dark museum,le cri,edvard munch,alcante,gihef,luc brahy,delcourtScénario : Alcante & Gihef
Dessin : Luc Brahi
Éditeur : Delcourt
54 pages
Date de sortie :  27 septembre 2017
Genre : Horreur, fantastique

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

1890, Copenhague. Edvard Munch, déjà fragile mentalement, est interné en secret suite à la mort de son père. Face à la détresse d’une amie du peintre, le directeur demande l’assistance d’un jeune médecin ouvert aux nouvelles théories psychanalytiques. Ensemble, ils pensent avoir découvert l’origine du traumatisme de Munch et décident de l’emmener au bout du monde se confronter à son propre cauchemar.

dark museum,le cri, edvard münch,alcante,gihef,luc brahy,delcourt

Mon avis:

Un récit horrible qui mêle réalité historique, comme le fait que Edvard Munch ait bien été interné pour troubles de la personnalité où la terrible éruption volcanique du Krakatoa à l’est de Java en 1883, avec un imaginaire débridé qui mène le récit crescendo jusqu’au dénouement final. 

Bravo aux scénaristes Alcante et Gihef qui ont écrit une histoire fantastique où se côtoient superstitions indigènes, croyances chrétiennes et athéisme scientifique. Les personnages du chef de tribu, du psychiatre et du père catholique sont bien typés et leurs idées, mêlées à la volonté de Marie, amie d’Edvard, qui veut le sauver à tout prix, porteront les événements jusqu’à leur conclusion tragique. L’équipée du groupe les fera affronter tous les dangers, dans la jungle, en mer d’Indonésie et, surtout, au sommet du volcan Krakatoa en éruption.

dark museum,le cri,edvard munch,alcante,gihef,luc brahy,delcourt

L’artiste Luc Brahy a su dessiner des scènes dignes de ce que l’on peut imaginer être l’Enfer et la colorisation sombre, tirant vers le rouge et le noir, de Delphine Rieu finit d’apporter à l’album cette impression terriblement infernale.

Un album intéressant qui nous fait augurer d’une belle série à continuer.

JR

dark museum,le cri,edvard munch,alcante,gihef,luc brahy,delcourt

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg Dessin_R_sf_txt_65px.jpg Album_R_sf_txt_65px.jpg

Les chroniques courtes #146 : Back Street Girls T.2, Les Monstres attaquent !, L’Iliade T.2/3

Les chroniques courtes, #146, Back Street Girls,Jasmine Gyuh, Soleil, Seinen,  BACK STREET GIRLS T.2

Auteure : Jasmine Gyuh
Éditeur : Soleil
160 pages
Date de sortie :  23/08/2017
Genre : Seinen

Second tome tout aussi ennuyeux que le 1er volume. Les trois anciens yakusas devenus jeunes filles idols, n’en mènent pas large… nous autres lecteurs, non plus d’ailleurs. L’humour est plat, sans consistance, et on ignore le véritable intérêt d’un tel manga. Certes, le concept présente une certaine originalité, mais celle-ci stagne dans son processus et endort littéralement le lecteur.

Les chroniques courtes, #146, Back Street Girls,Jasmine Gyuh, Soleil, Seinen,

On est à des années lumières d’un Prison School ou de Ladyboy Vs Yakusas. A éviter d’urgence!

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg   Dessin_R_sf_txt_65px.jpg   Album_R_sf_txt_65px.jpg

Les chroniques courtes, #146, Back Street Girls,Jasmine Gyuh, Soleil, Seinen,

 

Les chroniques courtes, #146, Back Street Girls,Jasmine Gyuh, Soleil, Seinen,

 

Les chroniques courtes, #146, Back Street Girls,Jasmine Gyuh, Soleil, Seinen,

Coq de Combat.

__________________________________________________________

Les Monstres attaquent ! (1/3)

les chroniques courtes,#146,back street girls,jasmine gyuh,soleil,seinenScénario : Cullen Bunn et autres
Dessin : Greg Land et autres
Éditeur : Panini comics (kiosque)
128 pages
Date de sortie :  octobre 2017
Genre : comics de monstres et super-héros

 

 

Contient: Monsters Unleashed 1 et 2-03 et 04 2017,Avengers M.U 1-03/2017,Spider-Man/Deadpool M.U 1-03/2017 

 

J’ai cessé d’acheter les comics Marvel depuis plus de deux ans déjà ! pourquoi ? parce que les modifications constantes faites sur la chronologie de l’univers Marvel ne correspondait plus au vieux lecteur que je suis. (Thor est une fille, Captain America remplacé par son ancien comparse noir, Peter Parker/Spider-Man est riche et à la tête d’une multinationale, etc) Mais en voyant cette publication j’ai craqué à nouveau car les « Monstres » sont à l’origine du succès de l’éditeur Atlas (qui deviendra Marvel) ! Les magazines des fifties et sixties comme « Strange Tales », « Amazing stories », « Marvel tales », « Tales to astonish », etc. publiaient des histoires courtes où des monstres apparaissent sur terre et un ou plusieurs humains courageux devaient les combattre pour sauver la terre.

Dans cette nouvelle publication, une pluie de météorites tombe sur la terre et l’inonde de monstres (tous issus des histoires du passé de Marvel). Les Avengers, X-Men, et autres héros vont combattre partout sur terre cette invasion. Mais qui est à l’origine de cette attaque ? des récits plus ou moins bons mais tous intéressants par le graphisme des monstres. Le récit mettant en scène Spider-Man et le fou furieux de Deadpool est hilarant. A noter que le titre américain « Monsters Unleashed » est repris sur une publication Marvel des seventies en noir et blanc qui comprenait aussi des courts récits d’horreur. 

Les deux autres volumes paraîtront en novembre et décembre 2017.

Enjoy ! JR

les chroniques courtes,#146,back street girls,jasmine gyuh,soleil,seinen

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg   Dessin_R_sf_txt_65px.jpg   Album_R_sf_txt_65px.jpg

 

 

 

_____________________________________________________________________

back street girls,jasmine gyuh,soleil,seinen,monsters unleashed,panini comics,spider-man,avengers,deadpool,cullen bunn,greg land,marvel comics, L'Iliade, La guerre des dieux, Luc Ferry, Clotilde Bruneau, Pierre Taranzano, Glénat, Mythologies, Peplumback street girls,jasmine gyuh,soleil,seinen,monsters unleashed,panini comics,spider-man,avengers,deadpool,cullen bunn,greg land,marvel comics, L'Iliade, La guerre des dieux, Luc Ferry, Clotilde Bruneau, Pierre Taranzano, Glénat, Mythologies, PeplumL’Iliade Tome 2/3 : La guerre des dieux (Luc Ferry)

Scénario : Clotilde Bruneau
Dessin : Pierre Taranzano
Éditeur : Glénat
56 pages
Date de sortie :  13/09/2017
Genre : peplum, mythologie

 

Entre batailles interminables, duels insensés et querelles divines : la guerre entre Troie et Grecs s’éternise. D’autant qu’ Achille – seul homme qui aurait pu faire pencher la balance – a décidé de renoncer aux combats. Qu’à cela ne tienne, les dieux ont décidé qu’il fallait que cette guerre se gagne d’un côté ou de l’autre. C’est donc un sacré jeu de dupes qui se déroulent au-dessus des têtes mortelles… Une épopée classique qui s’annonce prometteuse en couverture, mais dont le dessin nous laisse un peu déchanté au fil des pages. Un trait grossiers, des divinités sans réel charismes, des dents de traviole, … mais une ambiance ! Incontestable, qui va crescendo pour nous faire languir après le dernier tome de cette trilogie.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg   Dessin_R_sf_txt_65px.jpg   Album_R_sf_txt_65px.jpg

back street girls,jasmine gyuh,soleil,seinen,monsters unleashed,panini comics,spider-man,avengers,deadpool,cullen bunn,greg land,marvel comics, L'Iliade, La guerre des dieux, Luc Ferry, Clotilde Bruneau, Pierre Taranzano, Glénat, Mythologies, Peplum

 

back street girls,jasmine gyuh,soleil,seinen,monsters unleashed,panini comics,spider-man,avengers,deadpool,cullen bunn,greg land,marvel comics, L'Iliade, La guerre des dieux, Luc Ferry, Clotilde Bruneau, Pierre Taranzano, Glénat, Mythologies, Peplum

 

back street girls,jasmine gyuh,soleil,seinen,monsters unleashed,panini comics,spider-man,avengers,deadpool,cullen bunn,greg land,marvel comics, L'Iliade, La guerre des dieux, Luc Ferry, Clotilde Bruneau, Pierre Taranzano, Glénat, Mythologies, Peplum

ShayHlyn.

Holly Ann

6.jpg1.jpgTome 03 – Né dans le Bayou
Dessin : Servain
Scénario : Kid Toussaint
Éditeur : Casterman
48 pages -cartonné

Sortie : 27 septembre 2017
Western


Présentation :

Ne croyez pas tout ce que l’on vous raconte au sujet de la Nouvelle-Orléans. La plupart du temps, il ne s’agit que de fadaises pour attirer les touristes… Parfois, ce sont plutôt des mensonges destinés à cacher une vérité plus atroce.

2.jpg

Les secrets d’un destin exceptionnel.

Le Joyau, l’incontournable bordel de Storyville, quartier chaud de la Nouvelle-Orléans, est dévoré par les flammes. Haut lieu de la prostitution, il avait la réputation de rassembler les plus jolies femmes de la région dans un cadre idyllique Un choc pour la communauté interlope des gens de la nuit, un choc pour Holly Ann, qui est intimement liée à la vie des pensionnaires de l’établissement. L’occasion pour elle de replonger dans son passé …

4.jpg

Mon avis :

Après la pluie du tome 2, vient le feu du tome 3, celui des révélations sur le passé d’une héroïne qui devient de plus en plus attachante au fil du dévoilement de son histoire personnelle, ainsi qu’au fil de parution des albums, bien sûr. Au bleu/gris de la pluie succède l’orange des flammes. Le trait se fait ici plus épuré, parfois proche du crayonné. Les belles architectures restent de mise, mais ce sont les personnages qui sont placés en évidence. Le rythme narratif alterne des phases de longs dialogues, de scènes contemplatives et d’action mouvementée, intelligemment dosées. La spéculation immobilière, les rivalités féminines, une figure maternelle inquiétante sont autant de thèmes sous-jacents qui donnent au récit son ton et sa saveur

5.jpg

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg   Dessin_R_sf_txt_65px.jpg   Album_R_sf_txt_65px.jpg

le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

Skippy

La forêt millénaire

cov.jpg1.jpgScénario et dessin : Jirô Taniguchi

Editeur : Rue de Sèvres

76 pages – cartonné

Format « à l’italienne » (28.7×22.8)

Parution : 27 septembre 2017

Jeunesse

Présentation :

Dernière création de Jirô Taniguchi, cette bande dessinée en couleurs occupe une place à part dans l’œuvre du maître. Suite au divorce de ses parents et à la maladie de sa mère, Wataru est accueilli par ses grands-parents. Pour le jeune garçon tokyoïte, cette nouvelle vie à la campagne est un bouleversement. Il découvre sa nouvelle école, son nouvel environnement. La forêt en particulier l’impressionne et semble lui communiquer une force presque surnaturelle, venue du fonds des âges. Lorsqu’il devra faire ses preuves face au groupe d’enfants qui le mettent au défi, c’est d’elle que lui viendra un courage intérieur qui lui était inconnu.

Les pages en couleurs et à l’italienne de Jirô Taniguchi nous invitent à la contemplation de cette nature séculaire. Elles sont complétées par un entretien poussé avec l’éditeur japonais de Jirô Taniguchi et du matériel inédit provenant des carnets personnels de l’auteur.

2.jpg

Mon avis :

Prévue en 5 tomes et commandée par la maison d’édition parisienne Rue de Sèvres, la série La ­Forêt millénaire n’aura connu qu’un seul album complètement achevé et un deuxième crayonné et découpé. Le décès de l’auteur a mis fin à une œuvre qui reprend ici quelques-uns de ses thèmes de prédilection : l’enfance, la nature, la recherche de la beauté et de l’harmonie, pour aboutir à une fable écologique et philosophique. Avec un rythme narratif parfois proche de la contemplation et un bel usage de l’aquarelle, Taniguchi opère alors une fusion subtile entre les approches graphiques du manga japonais et de la BD européenne. Cette épure évanescente, destinée à la jeunesse (mais pas seulement) est publiée dans un très bel écrin.

3.jpg

La partie dessinée est suivie d’un entretien avec Corinne Quentin, la traductrice et Motoyuki Oda, l’éditeur chez Shogakukan qui publie les mangas de Taniguchi. Ils reviennent sur la genèse du récit pour rendre un hommage émouvant et plus que mérité à un mangaka qu’ils considèrent comme un maître.

4.jpg

 

 

Skippy

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑