Ciel de guerre – tome 2 – Cocardes en flammes

ciel de guerre,dauger,pinard,paquet,cockpit,cocardes en flammes,histoire,guerre,39-45,débâcle,mers el kébir,aviation,curtiss,710,042015ciel de guerre,dauger,pinard,paquet,cockpit,cocardes en flammes,histoire,guerre,39-45,débâcle,mers el kébir,aviation,curtiss,710,042015Scénario : Philippe Pinard

Dessin : Olivier Dauger

Éditeur : Paquet

48 pages

date de sortie : avril 2015

genre : guerre, aviation, Histoire

 

 

 

 

Résumé

Juin 40, l’été du désastre pour la France. L’escadrille des « Diables Rouges » subit la débâcle générale et se replie en Afrique du nord. Mais l’armistice du 22 juin 1940 redistribue les cartes et dénoue les serments d’allégeance et d’amitié. Désormais chacun devra choisir ses couleurs : Vichy ou la France Libre !

 

ciel de guerre,dauger,pinard,paquet,cockpit,cocardes en flammes,histoire,guerre,39-45,débâcle,mers el kébir,aviation,curtiss,710,042015

 

L’originalité de cette série d’aviation tient dans l’angle d’attaque que les auteurs ont choisit de prendre pour nous raconter les batailles aéronautiques de ce début de seconde guerre mondiale. Cette période, catastrophique pour la France, est vécue en immersion au sein de l’aviation française. L’imagerie populaire est plus fournie en faits héroïques des aviations britanniques, américaines, allemandes et japonaises. Pourtant, la France ne fut pas en reste avec son escadrille des diables rouges, qui combattit avec fougue et panache un ennemi qui les surclassait en tous points.

Dans ce second volume, nous vivons donc en direct la débâcle de l’armée française vue du ciel. L’armée de l’air prend sa part de défaites et se voit contrainte d’effectuer dans la précipitation, retraites et replis jusqu’aux abords de la Loire dans un premier temps, puis dans un second temps jusqu’en Afrique du Nord.

On assistera ensuite à un second drame, gravé à jamais dans la mémoire militaire, celui de Mers el Kebir, où la flotte française fut bombardée par les Anglais afin d’éviter qu’elle ne tombe entre les mains des nazis. Les pilotes français doivent alors engager leurs Curtiss P-40 et H-75 contre leurs anciens alliés. Ce drame en fera naitre un autre. Alors que le régime de Vichy s’installe, les deux pilotes Tournemire et Marceau doivent faire des choix. Ceux-ci semblent divergeant, annonçant un duel fratricide entre les deux compagnons d’armes.

ciel de guerre,dauger,pinard,paquet,cockpit,cocardes en flammes,histoire,guerre,39-45,débâcle,mers el kébir,aviation,curtiss,710,042015

Dans Cocardes en flammes, Philippe Pinard et Olivier Dauger mêlent de façon subtile la petite et la grande Histoire. Bien que l’équilibre entre les deux soit parfait et  donne lieu à une intrigue divertissante et instructive, la tension dramatique de la situation de la France en juin 1940 se ressent assez peu. La série est prévue en 4 tomes, et au vu du final de celui-ci, on peut penser que la partie consacré à la petite histoire prendra, dans les prochains volumes, le dessus sur la grande.

 

Comme dans le premier tome, l’histoire est assez bavarde (un peu trop à mon gout) et offre son lot de détails techniques sur l’aviation de l’époque. Les amateurs apprécieront sûrement. Tout comme ils apprécieront les superbes scènes aériennes d’Olivier Dauger, redoutable d’efficacité avec sa ligne claire d’une limpidité absolue. A noter qu’il effectue lui même les couleurs, ce qui explique sans doute l’accord parfait avec son trait.

 

Au milieu des nombreuses séries de genre, Ciel de guerre se fait sa place doucement mais sûrement, et ce deuxième tome réussit à accrocher le lecteur.

 

a07-3e78901.gif

 

 

Loubrun

 

 

ciel de guerre,dauger,pinard,paquet,cockpit,cocardes en flammes,histoire,guerre,39-45,débâcle,mers el kébir,aviation,curtiss,710,042015

Curtiss H-75
 

ciel de guerre,dauger,pinard,paquet,cockpit,cocardes en flammes,histoire,guerre,39-45,débâcle,mers el kébir,aviation,curtiss,710,042015

Curtiss P-40
 Photos © Th. des ABBAYES, avec son aimable autorisation
 

 

Pour les amateurs d’avions et de belles photos, je vous recommande de faire un petit tour par ICI

 

 

Ab Irato T3 : L’enfant prodigue.

ab irato.jpgPlancheA_243008.jpgAuteur : Thierry Labrosse.

Editeur : Vent d’ouest.

Sortie : 13 mai 2015.

Genre : SF de 56 pages.

 

Le résumé.

Les affrontements entre rebelles et forces de l’ordre sont de plus en plus fréquents. De plus en plus violents. C’est dans ce monde sinistré, au bord de l’implosion, que le destin du jeune Riel Beauregard, monté à la ville pour fuir sa campagne natale, se retrouve bouleversé…

 

 

« J’espère seulement que dieu comprendra sinon, qu’il aille au diable. »

Mon avis.

Suite et fin de cette série futuriste sous fond de colère sociétale réalisée par le dessinateur  canadien de Moréa, Thierry Labrosse.   Dans les années 90, il a travaillé dans le milieu du dessin animé, ce qui explique certainement sa maestria pour le rendu des scènes d’action. C’est la  grande force d’Ab Irato, ce dynamisme et cette fluidité quand « ça bouge » et ça déménage quasiment à chaque page.

Dans ce tome 3, vous allez en savoir nettement plus sur la mystérieuse Gana . On n’est pas loin du film de Luc Besson « Lucie » pour le pouvoir de la madame. Une autre comparaison nettement moins amusante, c’est les exécutions qui font échos à celles de daesh .Le reste du temps, ça pétarade ou ça bataille à un rythme d’enfer.

Vous l’avez compris, cette BD met surtout l’accent sur l’action et le divertissement sans prise de tête, J’ai néanmoins regretté le manque d’ambivalence des personnages, c’est assez basique comme traitement psychologique, comme un bon film hollywoodien en somme.

a05-3e788c9.gifScénario 

a07-3e78901.gifDessin 

a06-3e788fc.gifGlobal 

ab_irato_image2.jpg

Samba.

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑