Celle que « L’intégrale »

celle-que-integrale-complete-tome-1-integrale-complete.jpgCelle que.jpgAuteur : Vanyda

Editeur : Dargaud.

Sortie : mai 2015.

Genre : tranche de vie de presque 600 pages.

Le résumé.

Valentine a 14 ans et aime Felix en secret. Personne ne s’en doute. Normal, même dans son groupe de copines, Valentine a du mal à  être elle-même

 

« tu sers de faire-valoir pendant qu’elle drague ».

wallpaper-celle-que-2.jpg

Mon avis.

Initialement sorti en trois tomes, cette intégrale reprend donc celle que je ne suis pas, celle que je voudrais être et celle que je suis. Ensuite, cette série dessinée par Vanyda a été colorisée sous le titre de Valentine.

Pour un vieil ours comme moi, lire une BD sur la vie d’une adolescente au bahut, j’étais un peu septique avant ma lecture mais bien vite, j’ai été happé par la justesse du propos et aussi la sensibilité que l’auteure  a pu retranscrire dans ses dialogues. On se dit que ça sent le vécu et il doit y avoir un brin d’autobiographie dans cette recherche d’identité et de construction de soi. J’ai lu ces presque 600 pages quasiment d’une seule traite tellement j’ai été envoûté par Valentine. C’est même avec un pincement au cœur que j’ai refermé mon pdf (bien pourave entre guillemet, merci Dargaud !).Je l’ai déjà dit mais la transcription des émotions via un cadrage  souvent des plus judicieux fait vraiment mouche .Cette lecture, c’est aussi un brin de nostalgie sur notre jeunesse et ça m’a fait aussi penser par moment à la série TV « Hartley, cœur à vif » (vous vous rappelez de Drazci ?). Malgré une très mauvaise définition du PDF presse, j’ai admiré le talent de Vanyda pour la fluidité de ses personnages .On reconnait aussi tout de suite les filles via leur physionomie ou leur visage, c’est pourtant loin d’être évident (demandez à Delitte ) .

Non, franchement, cette BD, certains diront Manga pour son type de dessin, est touchée par une certain grâce, certainement due à la souplesse de Valentine, bien qu’il faille l’avouer, il ne se passe pas grand-chose d’extraordinaire, simplement l’ouverture aux autres et au monde d’une jeune fille.

Je recommande pour les éternels romantiques  dont je fais partie.

a09-3e78912.gifScénario 

a07-3e78901.gifDessin 

a08-3e78906.gifGlobal 

Samba.

Celle-que-2.jpg

 

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

VASCO – Tome 26: La cité ensevelie.

Vasco, La cité ensevelie, Chaillet, Rousseau, Le lombard, 7/10, Aventures, Histoire, Moyen-Age, Vésuve, 03/2015Vasco, La cité ensevelie, Chaillet, Rousseau, Le lombard, 7/10, Aventures, Histoire, Moyen-Age, Vésuve, 03/2015Dessin & Scénario: Dominique Rousseau

D’après une idée originale de Gilles Chaillet

Sortie : 27/03/2015

Editeur : Le Lombard

48 pages – Cartonné

Aventure, Histoire, Moyen Age, Vésuve.

 

 

Résumé (de l’éditeur): Vasco, bien qu’ayant accepté la demande de son ami d’enfance, Niccolo dell’Aquila, de devenir percepteur d’impôts, ne peut se résoudre à contribuer à la misère de son pays natal. Il décide donc de quitter son ami dont il ne cautionne pas le comportement destructeur. Mais le mal est déjà fait et Niccolo se fait assassiner. Vasco décide alors de se lancer à la poursuite du tueur, ce qui le mènera à la cité ensevelie…

 

Vasco, La cité ensevelie, Chaillet, Rousseau, Le lombard, 7/10, Aventures, Histoire, Moyen-Age, Vésuve, 03/2015

 

 

«La rigueur est désormais la norme, malheur à ceux qui refusent de contribuer au redressement du royaume! »

 

 

Mon avis : La série « Vasco » du regretté Gilles Chaillet (1946-2011) a été reprise peut avant sa mort par Dominique Rousseau. Chaillet avait donné  son aval mais n’a pas pu voir le travail fini. Dominique Rousseau nous propose ici le second volet d’un diptyque (tome 25 et 26) qui se déroule sur les pentes du Vésuve.

Chaillet était un disciple de Jacques Martin et Dominique Rousseau s’inscrit dans cette filiation qui demande un dessin très précis basé sur une documentation importante. C’est l’école de la BD franco-belge historique développée par Jacques Martin.

Vasco, La cité ensevelie, Chaillet, Rousseau, Le lombard, 7/10, Aventures, Histoire, Moyen-Age, Vésuve, 03/2015

Si vous voulez comprendre ce récit du tome 26, il est plus que préférable d’avoir lu le tome 25 intitulé : « Les enfants du Vésuve ». Les deux albums forment un tout. Lire uniquement ce dernier tome, c’est passer à côté de détails importants qui se sont déroulés dans le tome précédent qui raconte l’enfance de Vasco.

Rousseau a très bien assimilé l’univers graphique de Chaillet que ce soit au niveau des personnages que des décors, des paysages, des immeubles. Il a su s’approprier le personnage de Vasco ce qui ne déstabilise pas le lecteur.

Vasco, La cité ensevelie, Chaillet, Rousseau, Le lombard, 7/10, Aventures, Histoire, Moyen-Age, Vésuve, 03/2015

L’histoire est typiquement dans la veine de la série et elle nous fait découvrir l’Italie du Moyen-Age. Reste, outre la culture, un récit enlevé avec de l’action qui ravira les amateurs de BD historique et les jeunes lecteurs adeptes de ce genre de lecture pointue mais accessible à tous.

La série Vasco est entre de bonnes mains…

Vasco, La cité ensevelie, Chaillet, Rousseau, Le lombard, 7/10, Aventures, Histoire, Moyen-Age, Vésuve, 03/2015

 

a07-3e78901.gifDessin

 

a07-3e78901.gifScénario

 

a07-3e78901.gifMoyenne 

 

 

Lien vers la fiche technique de l’album chez Le Lombard : ICI.

 

 

Capitol.

 

Vasco, La cité ensevelie, Chaillet, Rousseau, Le lombard, 7/10, Aventures, Histoire, Moyen-Age, Vésuve, 03/2015

 

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑