Un océan d’amour

un océan d'amour, lupano, panaccione, delcourt, mirage, muet, roman graphique, un océan d'amour, lupano, panaccione, delcourt, mirage, muet, roman graphique, Scénario : Wilfrid Lupano

Dessin : Gregory Panaccione

Editeur : Delcourt (Mirage)

224 pages

date de sortie : octobre 2014

 

genre : roman graphique muet

 

 

Ou comment retrouver un mari perdu grâce à une galette bretonne

 

 

Résumé

Chaque matin, Monsieur part pêcher au large des côtes bretonnes. Chaque matin, Madame prend soin de Monsieur en lui préparant son petit déjeuner – une galette jambon oeuf fromage – et en lui préparant son casse croute pour la journée – quelques boites de sardines. Monsieur en a marre des sardines ; alors Monsieur râle. Madame en a marre de Monsieur qui laisse trainer ses affaires dans la salle de bain ; alors Madame râle. Cette journée commence comme toutes les autres, Mais ce jour-là un évènement va tout bouleverser. Le petit pêcheur est pêché par un effrayant bateau-usine. Monsieur ne revient pas au port et Madame l’attend. Sourde aux complaintes des bigoudènes, convaincue que son homme est en vie, elle part à sa recherche. C’est le début d’un périlleux chassé-croisé, sur un océan dans tous ses états. Une histoire muette avec moult mouettes. Et quelques sardines.

 

 

un océan d'amour,lupano,panaccione,delcourt,mirage,muet,roman graphique

 

Un océan d’amour est une perle rare au milieu d’un océan éditorial. Le prolifique Lupano frappe un grand coup avec ce pavé de plus de 200 pages. Et le prolixe Lupano va en surprendre plus d’un ! Lui qui est maintenant réputé pour nous servir des scénarios aux petits oignons avec des dialogues taillés à la serpe dignes des meilleurs Audiard, le voilà qui nous sort une histoire totalement muette où tout son sens de la narration doit passer par l’image. Quel défi ! C’est que chez Lupano, le moindre détail à son importance et ce qui ne pourra être dit, devra être montré.

Qui d’autre que le talentueux Gregory Panaccione, spécialiste du genre (Toby mon ami, âme perdue, match), pour relever le défi ? Il m’avait enchanté avec son dernier album dans lequel il raconte point par point un match de tennis complètement loufoque sans aucun dialogue.

Le duo fonctionne à merveille. Panaccione fait passer la verve de Lupano avec un dessin faussement naïf et hyper expressif où chaque détail contribue à la narration. En combinant un découpage chirurgical et un trait simpliste où l’expression prédomine, le lecteur se passe allègrement des dialogues car il ne regarde pas les images, mais il les lit. Pas de doute, ces deux là sont fait pour s’entendre tant ils ont le même souci du détail.

 

un océan d'amour,lupano,panaccione,delcourt,mirage,muet,roman graphique

 

Ce livre a beau être muet, il n’en est pas pour autant dépourvu de coups de gueule. C’est aussi un peu la marque de fabrique de l’auteur. Avec humour et tendresse, il réussit à dénoncer quelques travers de notre société comme la pêche industrielle, la pollution avec le dégazage des cargos en pleine mer, le continent plastiques, la piraterie, les croisières dans les paquebots immeubles… Dénonciations certes un peu faciles et de bon ton, mais qu’il est toujours bon de rappeler.

 

Lupano n’a pas son pareil pour trouver des anecdotes drôles et originales qui font partie intégrante de l’histoire. Ainsi, cette séquence de la voyante qui lit l’avenir dans les galettes bretonnes est jubilatoire.

Les 220 pages s’avalent d’une traite et c’est avec un sourire béat de satisfaction que l’on referme ce livre. Alors, pour prolonger cet instant de bonheur, on reprend tout depuis le début et on se ressert avec délice un grand bol d’air frais en suivant ce petit bonhomme de pêcheur et sa bigoudène de femme prête à toutes les folies pour retrouver l’amour de sa vie.

 

a09-3e78912.gif

 

 

Loubrun

 

 

un océan d'amour,lupano,panaccione,delcourt,mirage,muet,roman graphique

Les taxis de la Marne

taxis de la marne.jpgtaxis.jpgDessin : Plumail.

Scénario : Le Naour.

Editeur :Grand Angle.

Sortie :5 novembre 2014.

Genre : Historique de 56 pages dont 8  pour un cahier pédagogique.

Le jour où la France devait perdre la Guerre

Septembre 1914. Les Allemands avancent vers Paris, l’armée française recule et le gouvernement abandonne la capitale au général Gallieni qui ne pourra tenir longtemps face à l’ennemi. Mais Gallieni découvre que les Allemands délaissent Paris pour poursuivre les soldats français en retraite. C’est l’occasion inespérée de lancer une attaque avec la garnison de Paris ! Mais cette contre-offensive ne pourra fonctionner que si l’armée française fait front. Problème : Joffre, le général en chef, a du mal à accepter les conseils de Gallieni. Alors que la France tangue comme un bateau ivre, se dessine la bataille de la Marne qui va changer le sort du pays et le destin du monde.

 

Une lutte d’influence ?

 

-Milicien Samba, que cachez vous sous votre blouson non réglementaire ?

– euh une BD mon colonel.

-Décidément, vous aimez  vous divertir avec cette sous-culture néfaste pour les esprits sains !

-Mais non mon Colonel, en plus il s’agit d’une BD retraçant la bataille de la Marne en 1914 !

-Ne soyez pas insolent milicien, vous serez de corvée patate, néanmoins je serai magnanime, une œuvre sur une victoire française grâce à notre merveilleux généralissime Joffre mérite que j’y jette un œil !

-Joffre a eu les honneurs mais tout le mérite en revient au général Gallieni.

– Connais pas, vous me ferez 2 jours de cachot pour révisionnisme milicien !

– Comme écrit dans cette BD, la première victime de la guerre, c’est la vérité.

-Milicien, attention à ne pas dépasser les bornes où le peloton d’exécution se fera un plaisir de vous faire taire !

-Mais mon Colonel, je vous trouve bien catastrophard  pour une simple relecture de l’histoire !

-J’ai mes raisons, la vérité historique est une chose, la conduite d’une guerre en est une autre nettement plus essentielle. Courez vite mettre cette BD avec ma collection 14-18 que j’ai bien remplie cette année surtout que cet album me semble bien didactique et montre bien la faiblesse des politiques vis-à-vis des états majors, une époque bénie des dieux !

-Oui mon colonel !

a06-3e788fc.gifDessin 

a07-3e78901.gifScénario 

a07-3e78901.gifGlobal

Samba

taxis v.jpg

 

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑