JOURNAL DE SPIROU N° 4000!

Spirou, journal, 4000, 10/12/2014

Le journal de Spirou a vu le jour en 1938. Ce mercredi 10 décembre 2014, l’hebdomadaire fêtera son 4000e numéro. Cela fait 77 ans que cette institution qui a vu passer de grands talents tels que Franquin, Jijé, Will et bien d’autres. Elle a dynamisé la bande dessinée franco-belge. Le journal, fondé par la famille Dupuis, est à l’origine de l’école dite de Marcinelle. Malgré les aléas de la vie (une guerre mondiale,…), les changements dans les comportements de lecture, un marché de la bande dessinée qui a grandi avec des crises, le journal de Spirou continue son chemin avec un but principal de divertissement de ses lecteurs mais aussi un laboratoire pour les auteurs confirmés et les néophytes. Cela demande bien entendu beaucoup d’idées innovantes et un perpétuel renouvellement. Mais le journal de Spirou garde toute son attractivité.

Lire la suite « JOURNAL DE SPIROU N° 4000! »

La main de Pangboche Tome 1

Main de Pangboche (La)1.jpgMain de Pangboche (La)1s.jpgDessin et scénario :André Taymans.

Editeur : Paquet

Sortie : 12 novembre 2014.

Genre : Aventure  de 46 pages.

 

 

Katmandou. 

 

Roxane Leduc, une jeune femme spécialisée dans les antiquités, assiste de peu à l’accident mortel d’un homme qui venait de lui confier les secrets d’une relique… Le doigt momifié d’un yéti qui a été volé dans le Monastère de Pangboche à la fin des années 90.

Roxane décide alors de partir, avec la relique, aux portes du parc national du Langtang, le « royaume des trekkeurs », afin de percer les mystères qui entourent cet étrange doigt. Première étape : rencontrer le policier qui a enquêté sur le vol. Mais Roxane y a été précédée… 

 

« Un tigre à bout de force ne fait pas le poids sur l’échiquier du temps ! ».

Main de Pangboche (La)1v.jpg

नेपालमा बनेको 

Février 2014, nous rencontrons Nicolas A, l’attaché de presse de Paquet, nous annonçant le futur album d’André Taymans chez l’éditeur suisse. Il nous demande de garder le secret  surtout qu’on le reconnait bien aux pages 13-14 et 15. Je dois dire que ce passage vaut  quelques roupies !

Le reste est plus attendu pour ceux qui connaissent les œuvres d’André Taymans . Comme pour le tome 14 de Caroline Baldwin, on met le cap sur les montagnes du Népal. On se dit aussi que le dessinateur belge doit particulièrement apprécier ce pays et ses habitants. Et ça se voit, cet album est tout d’abords une invitation à l’évasion et au voyage grâce aux dessins à l’aquarelle, ça donne envie d’y aller faire un trekking au milieu de ces paysages à couper le souffle. 

Le parallèle avec Caroline Baldwin ne s’arrête pas là car on retrouve un personnage récurent à cette série, Roxane Leduc . Une fille aussi un peu borderline fonçant dans les ennuis à une vitesse grand V. Ce qui est assez étonnant, c’est que les reliquats exposés  au début de l’aventure sont parfaitement authentiques. La course poursuite peut donc commencer et on attend la fin de ce diptyque pour réellement juger de l’ensemble.

Chaque chose en son temps comme dirait un bonze. 

a07-3e78901.gifDessin 

a06-3e788fc.gifScénario 

a06-3e788fc.gifGlobal 

Samba

 

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑