Ken Game T3: Ciseaux.

ken_games_t3.pngKen Games.jpgAuteurs :Robledo et Toledano.
Editeur : Dargaud.
Sortie : 11/2010.

Résumé de l’éditeur :
Ils se nomment Pierre Fermat, Thierry-Jean Feuille alias TJ et Anne Parilou. Ils sont amis. La façade extérieure de leur vie semble lisse et réglée au cordeau : Pierre est un mathématicien à l’avenir prometteur, TJ un banquier propre sur lui et Anne une institutrice qui rêve d’écrire des histoires pour les enfants. La vérité est que chacun d’eux a ses secrets pas toujours avouables et cultive l’art du mensonge avec talent ! Un jeu bien évidemment dangereux mais toute vérité n’est pas toujours bonne à dire…
 
 
Mon avis :
J’ai bien aimé le traitement original et audacieux de cette trilogie dont chaque tome porte le prénom (1-Pierre) le nom (2-Feuille) ou le surnom (3-Ciseaux) d’un célèbre jeu ou chacun est à la fois plus fort que l’un et plus faible que l’autre.
La mise en scène est très subtile, mais petit bémol, demande par moment toute notre attention.
En effet, le scénario est assez alambiqué avec des cases qui s’entrecoupent et se déroulent en parallèle dans un style très cinématographique … mêlant ci et là une voix off, une télé diffusant des grands classiques du cinéma, insérant des flashbacks … donnant une abondance d’info pas évidente à suivre pour la fluidité du récit.
Heureusement l’histoire reste très cohérente et chacun s’en sort comme il peut avec ses propres démons.
Mais ce qui m’a bluffé le plus, c’est la virtuosité graphique du jeune Toledano (30 ans), ses plans et ses superbes couleurs informatiques hyperréalistes … on se prend à rêver d’une version ciné Tarantinesque.

Pour leur première œuvre, ces 2 jeunes auteurs espagnols ont déjà frappé un grand coup dans la foulée de leurs prédécesseurs (les auteurs de Blacksad et Jazz Maynard) … tout l’avenir leur appartient … ils sont vraiment balèzes ces espagnols !
 
Note : 8,5/10 (scénario : 8/10 dessins : 9/10)
 
Dgege

kengames-x.jpg

Inscrivez-vous à la newsletter.

NATACHA – tome 21: le regard du passé

Couv_117606.jpgPlancheA_117606.jpgDessin : François Walthéry- Scénario : Mythic et Thierri Martens

Editions Marsu productions

Sortie le  29/10/2010

Prix conseillé : 9,95 €

Genre : Aventures

 

Résumé (de l’éditeur) : Bloquée au Caire, à la suite d’un concours de circonstances, Natacha décide de mettre à profit ce contretemps pour visiter les prestigieux sites de Louxor et de Karnak. Mais son intérêt pour les splendeurs de l’Égypte antique n’est pas seulement archéologique…La belle compte bien en profiter pour résoudre le mystère de la disparition momentanée de sa grand-mère. Quelques dizaines d’années auparavant, en effet, alors qu’elle était membre d’une mission archéologique, elle a été retrouvée errant dans le désert, dépourvue du moindre souvenir de ce qui lui était arrivé. Bien décidée à résoudre cette énigme, Natacha, flanquée d’un Walter bougon et assommé de chaleur, s’enfonce dans la fournaise de l’été égyptien, guidée par un mystérieux vieillard sur qui elle semble exercer une étrange fascination…

 

Mon avis : Natacha fête ses 40 ans et François Walthéry nous sort pour l’occasion son vingt et unième tome et quel tome !… Le maître de Cheratte Hauteur, entre Visé et Liège, est un auteur phare de la bande dessinée. Il a connu les plus grands, travaillé avec des pionniers de la BD dont le plus important fut Peyo. Il est un personnage de légende, connu comme Barrabas, étant de toutes les fêtes et réjouissances de la région de la Basse Meuse, de Liège et environs, ne rechignant jamais à participer à une séance de dédicace. En résumé, c’est « le » dessinateur liégeois incontournable et d’une modestie extraordinaire malgré son parcours professionnel exceptionnel. Alors ce tome ? Excellent ! Le scénario est de Mythic et Thierri Martens, un ancien redac’chef de Spirou. C’est une aventure qui se déroule en Egypte, une sorte d’histoire à l’Indiana Jones avec des rebondissements, beaucoup d’humour, des personnages bien typés (l’entrepreneur de travaux publics bruxellois vaut son pesant d’or…) et j’en passe. Sans se prendre la tête, c’est vraiment un bel ouvrage que nous livrent les scénaristes. Reste le dessin. Un François Walthéry en grande forme, un dessin bien documenté, dynamique…Que demander de plus ? Last but not least, la colorisation est très réussie.

Pour conclure, probablement un des meilleurs Natacha de la série. J’ai dévoré cette BD d’une traite et je suis moi-même étonné de la qualité de cet opus. François Walthery se bonifie encore. A découvrir ou à redécouvrir…

 

8,0 /10

 

Capitol.

 

On en parle sur le Forum : ICI.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑