Elle T1: le tesson d’amenartas

Elle (Soleil)1.jpgElle (Soleil).jpgAuteurs :Aja( Alburquerque),Cordurié et Chouraqui.
Editeur : Soleil (Collection 1800).

V comme ….
Université de Cambridge. 1880. Horace Holly, singulier vient d’hériter d’un tesson de poterie couvert d’inscriptions antiques. Dans une aventure menée à tambour battant, il suit alors les traces d’un prêtre d’Isis, Kallitratès, tué il y a presque 2 000 ans. Sa quête le mène en Afrique et plus précisément dans l’actuelle Tanzanie où, dans un royaume secret, règne une mystérieuse reine d’une beauté exceptionnelle. Par-delà les marais, en dehors du temps, dans l’ombre d’un volcan, Ayesha depuis toujours attend…

Elle la poubelle
Helle, elle était vraiment belle
Helle, c’était mon hirondelle
Helle, c’était mon arc-en-ciel!
Helle, helle, helle…
Helle, elle était si belle
Qu’elle était mon soleil
Helle, me roulait des pelles, des pelles oh oui des pelles!
(chanson des gauff’)

Oui une pelle pour enterrer vite cette BD au plus profond de ma bibliothèque, section erreur. Déjà  que le début de cette BD m’a fait penser aux poupées russes, les matriochkas avec ces 3 tiroirs pour enfin arriver  à ce qui nous intéresse, le début de la quête. Une fois arrivé là, c’est le bon moment, le mystère est pas mal distillé, on commence à sentir un petit enjeu et puis bardaf, une fois dans la jungle, les auteurs (aussi bien le dessin que le scénario) joue le burlesque avec des attitudes théâtrale voir guignolesque pour les différents protagonistes de cette  pseudo vengeance. Si au moins c’était drôle, ce n’est même pas le cas. On frôle le grand n’importe quoi voir le ridicule. Bref, encore un 1800 de bas étage, cette collection commence à en foisonner.
4-17ad.gif

 

 

On en parle sur le forum.

Elle (Soleil)1.1.jpg

Inscrivez vous à la newsletter.

GOLDEN CUP – Tome 5: le baiser du dragon

115617_c.jpg115617_pla.jpgDessin : Alain Henriet – Scénario : Daniel Pecqueur

Couleur : Usagi

Editions Delcourt

Collection Série B- Néopolis

Sortie le  06/10/2010

Prix conseillé : 13,50 €

Genre : Aventures

 

Résumé (de l’éditeur) : Après sa violente sortie de route en Sibérie, Daytona a été relégué dans les profondeurs du classement, mais ne s’avoue pas vaincu pour autant. Au contraire : plus déterminé que jamais, il prend tous les risques pour tenter de combler son retard sur les autres concurrents, parmi lesquels se trouve son amie Brenda qui, à peine la frontière chinoise franchie, a été kidnappée… Direction Pékin !

Mon avis : Cinquième tome de la série Golden Cup. Après seize mois d’attente entre deux tomes, il n’est pas toujours évident de reprendre le fil de l’histoire. D’autant plus, qu’il ne se passe pas grand-chose au niveau de la course automobile mais par contre cela ne chôme pas avec les personnages annexes. Daytona, le personnage principal, reste à nouveau en retrait et plutôt passif. La route entre Pekin et Agra en Inde, un fameux bout de chemin, est avalé en 4 planches! Pour aller vite, cela va vite…C’est estampillé « série B » et cet album en porte bien le nom. Cela se laisse lire mais je dois dire que contrairement aux autres tomes, je suis resté un peu sur ma fin au niveau du scénario. Un album de transition dans la série ? Un petit coup de mou dans le scénario ?

 Au niveau du graphisme, Alain Henriet reste excellent avec un dessin élégant et bien en place. Rien à redire. A noter que j’ai bien aimé la mise en couleur d’Usagi, la compagne d’Alain Henriet, qui a su se mettre au diapason de la série où les couleurs sont éclatantes et soutenues. Du très beau travail…

Les amateurs de la série « Golden City-Golden cup » ne rateront pas cet album. Pour ma part, je suis un peu resté sur ma fin…

 

 

 

6,5 /10

 

 

Capitol.

 

 

On en parle sur le Forum : ICI.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑