A la vie à la mort – tome 1 – Pierrot le fou

Scénario : Rodolphe
Dessin : Gaël Séjourné
Éditeur : Soleil
58 pages
Date de sortie :  septembre 2017
Genre : policier


« Petit, je sais pas d’où tu débarques, mais tu vas y retourner … Ici tu fous la merde et c’est pas bon pour mes affaires ! »

Présentation de l’éditeur

1946, L’ennemi public numéro 1 s’appelle le Gang des Tractions Avant. Parmi leurs membres, Jo Attia et Pierrot Le Fou terrorisent la France de l’après-guerre. Voici leur singulière histoire.
La guerre est finie et la France, en reconstruction, retrouve le goût de vivre. Deux anciens Bat’ d’Af’, ces bataillons de militaires, sanctionnés durant leur service et engagés dans l’infanterie d’Afrique, se retrouvent pour ne plus se quitter et faire alliance. Mais leur passé violent et leur goût prononcé pour les armes à feu et l’argent, vont rapidement décider de la direction que va prendre cette alliance…

1607671505

Mon avis

Qui n’a jamais entendu parler du célèbre « Gang des Tractions avant »?! Ce gang créé par Pierre Loutrel dit Pierrot le Fou, fait partie des figures mythiques de l’histoire du grand banditisme en France. Spécialistes des braquages à mains armées, Pierrot le Fou profita du chaos de l’immédiat après-guerre pour constituer sa bande de malfaiteurs hétéroclite. On y trouvait en effet d’anciens résistants, d’anciens collabos de la Gestapo et des voyous résistants de la dernière heure.

Rodolphe adapte ici son propre roman consacré à Pierrot le Fou en apportant une touche un peu plus aventureuse à son récit. L’angle donné à l’album est davantage à l’action qu’à la psychologie des personnages. Ainsi, on y découvre à coups de nombreux flashback et d’ellipses, comment Loutrel a monté son gang et les premiers coups qu’il a mis sur pied.

C’est vraiment bien mené et, même si l’action prime sur les personnages, on ressent bien la violence qui habite ces personnages peu fréquentables. Si l’audace de leur braquages et la minutie de leur préparation peuvent forcer l’admiration, le caractère criminel de ces individus n’est pas édulcoré. Ces braqueurs étaient des tueurs qui n’hésitaient pas à faire usage de leurs armes si nécessaire.

Gaël Séjourné, à travers un dessin classique, nous offre une très belle mise en scène qui répond parfaitement au dynamisme du récit. Son trait réaliste nous plonge directement dans l’ambiance des années 40 et dans l’aventure de cette folle équipée.

Voilà une belle entame sur les méfaits d’un des plus grand gangster français. Prévu en trois tomes, les amateurs de polar adhèreront vite à ce récit bien ciselé dont on connait pourtant déjà la fin et dont l’ambiance qui se dégage n’est pas sans rappeler un certain cinéma de genre.

Loubrun

 

Un commentaire sur “A la vie à la mort – tome 1 – Pierrot le fou

Ajouter un commentaire

  1. Effectivement, lecture détente par excellence. Même note car vite lu et peu d’empathie pour les personnages ( c’est un peu logique , c’étaient des criminels).

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :