Futura Nostalgia

1.jpg2.jpgVolumes 1 et 2 /6

Scénario et dessin : Tony Sandoval

Editeur : Muertito Press

56 pages – cartonnés

Sortie : juillet 2017

Conte fantastique

 

Présentation :

– S’il se passait quelque chose, ce serait incroyable. On sortirait ensemble, on s’embrasserait. Mais ensuite, ce serait compliqué au moment de rompre. Je ne supporterais pas tant de tristesse. Quelle misère !

– Hey ! Calme-toi. Tu te rends compte ? Tu ne te l’es pas encore tapé que tu veux déjà rompre !

6.jpg

Mon avis :

L’artiste mexicain Tory Sandoval livre ici, dans son style habituel, une chronique adolescente bouleversée par l’irruption d’éléments fantastiques. Il s’agit d’un conte inspiré par les premiers émois amoureux de Marie, le personnage principal. Elle est accompagnée d’une grenouille particulièrement bavarde et curieusement grivoise.

3.jpg

Ce qui est étonnant dans le cas de Futura Nostalgia, c’est la démarche éditoriale. Tony Sandoval était responsable de la collection Calamar chez Paquet, mais cette série est publiée cette fois sous un nouveau label. Explication de l’éditeur : Muertito Press est une nouvelle structure éditoriale française créée à l’initiative de l’auteur Tony Sandoval. Désireux de monter un projet afin de gérer toutes ses étapes éditoriales, l’auteur lance une série de six albums où il gère sa propre création. Son nom ? Futura Nostalgia ! En fonction de l’avancée de son projet et après parution du sixième opus, Tony envisagera d’ouvrir Muertito Press à d’autres artistes curieux de se lancer dans l’auto-édition. L’équipe du Groupe Paquet accompagne le lancement de cette initiative car elle est fière d’avoir fait connaître cet artiste dans les pays francophones.

4.jpg

Le lecteur familier des productions de Tony Sandoval reconnaîtra sans peine son style graphique, proche de la littérature pour enfants avec une belle utilisation des couleurs. Même impression côté scénario : les inquiétantes faunes et flores viennent ajouter une ambiance fantastique dont la fascination reste le point fort de l’effet généré par la lecture.  

5.jpg

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg   Dessin_R_sf_txt_65px.jpg   Album_R_sf_txt_65px.jpg

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

 

le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

 

Skippy

 

Asterix et la transitalique

asterix et la transitaliqueScénario : Jean-Yves Ferri
Dessin : Didier Conrad
Éditeur : Les Editions Albert René
45 pages
Date de sortie :  19 àctàbre 2017
Genre : humour gaulois, par Toutatis !

 

 

 

Présentation de l’éditeur:

N’en déplaise à Obélix, les Italiques, les habitants de l’Italie, ne sont pas tous des Romains, au contraire ! Les Italiques tiennent à préserver leur autonomie et voient d’un mauvais œil les velléités de domination de Jules César et ses légions. 

asterix et la transitalique,éditions albert rené,jean-yves ferri,didier conrad,rené goscinny,albert uderzo,gaulois,romains,jules césar

Mon avis:

Comme à chaque fois depuis plus de trente ans, je me suis précipité dès la sortie de ce nouvel Asterix ! Il faut dire que les deux nouveaux compères en charge de la série m’avaient agréablement surpris avec les deux albums précédents. Cette aventure voit nos deux héros participer à une course de chars à travers l’Italie, organisée par un sénateur véreux qui veut prouver ainsi que les voies romaines dont il a la charge ne sont pas en ruines. Bien entendu César veut voir gagner un romain et la course sera ainsi parsemée de trahisons, sabotages, baffes en tous genres et étapes pittoresques où les participants, du monde entier, feront connaissance (Aah, les concurrentes Khoushites..).

asterix et la transitalique,éditions albert rené,jean-yves ferri,didier conrad,rené goscinny,albert uderzo,gaulois,romains,jules césar

Soyons francs, Albert Uderzo est un grand dessinateur mais les scénarios de ses derniers albums étaient bien pauvres. Jean-Yves Ferri a réussi a donner un souffle nouveau à la série mais n’est pas René Goscinny qui veut et il manque quelque chose à l’album pour qu’il soit très bon… Les jeux de mots y sont, les situations comiques aussi mais une continuité, qui nous aurait permis d’oublier le génial Tour de Gaule par exemple, est absente. La traversée de l’Italie est un peu rapide aussi et nous restons sur notre faim. Coté dessin cependant rien à dire, Didier Conrad est le digne successeur du Maître Uderzo.

asterix et la transitalique,éditions albert rené,jean-yves ferri,didier conrad,rené goscinny,albert uderzo,gaulois,romains,jules césar

Reste un album moyen, plaisant à lire qui aura sa place dans ma collection en espérant que le prochain sera meilleur ! 

Au fait ! on se demande pourquoi la carte de Gaule, au début de l’album, montrant le village irréductible et les camps romains, a disparu !?

JR

asterix et la transitalique,éditions albert rené,jean-yves ferri,didier conrad,rené goscinny,albert uderzo,gaulois,romains,jules césar

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg   Dessin_R_sf_txt_65px.jpg   Album_R_sf_txt_65px.jpg

 

 

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑