SPAWN – Dark Ages Volume I

spawn dark ages,delcourt comics,todd mcfarlane,brian holguin,liam mccormack-sharp,angel medinal,démons,enfer,paradis,dieuspawn dark ages,delcourt comics,todd mcfarlane,brian holguin,liam mccormack-sharp,angel medinal,démons,enfer,paradis,dieuScénario : Brian Holguin
Dessin : Liam Sharp, Angel Medina
Éditeur : Delcourt comics
384 pages
Date de sortie :  20 septembre 2017
Genre : Horreur, fantastique

 

 

2017: 25e anniversaire de Image Comics et du SPAWN de Todd McFarlane.

 

Présentation de l’éditeur:

Suivez les traces de Lord Covenant, un chevalier du XIIe siècle, mort en allant mener une guerre sainte, bien loin de ses terres… pour finalement être réincarné en Hellspawn , un soldat issu des abysses. Il retrouve une Angleterre baignant dans le sang et la violence et il choisit alors de s’allier aux innocents pour combattre les forces malignes qui défigurent un pays autrefois si prospère.

spawn dark ages,delcourt comics,todd mcfarlane,brian holguin,liam mccormack-sharp,angel medinal,démons,enfer,paradis,dieu

Mon avis:

spawn dark ages,delcourt comics,todd mcfarlane,brian holguin,liam mccormack-sharp,angel medinal,démons,enfer,paradis,dieuVoici un récit terrible où se mêlent les horreurs infernales propres aux Hellspawns, la violence sadique du Moyen-Age, les peurs ancestrales du peuple, la cupidité des seigneurs et de l’Eglise catholique et la vaillance des guerriers des anciens temps.

Le seigneur Covenant, écoutant la parole des « hommes » de Dieu, était parti pourfendre l’infidèle en terre sainte ! Las, après moult massacres, Covenant trouve la mort avant d’atteindre Jérusalem. Il file droit en Enfer (le pauvre sot croyait aller au Paradis) et ce cher Satan le renvoie sur terre transformé en guerrier des Enfers… Cet Hellspawn là va refuser de servir Satan et aider le pauvre et l’innocent ! en commençant par nettoyer son ancien domaine tombé aux mains de son ancien beau-frère, un vil seigneur qui pille, viole et tue ses pauvres sujets.

Ce premier tome comprend les 14 premiers numéros de la série « The Dark Ages » et, il faut bien le dire, il y a du bon, du moins bon et du carrément mauvais. Certains récits sont soporifiques et certaines pages, trop noires (d’encre), pratiquement illisibles.

spawn dark ages,delcourt comics,todd mcfarlane,brian holguin,liam mccormack-sharp,angel medinal,démons,enfer,paradis,dieu

Cependant l’histoire mettant en scène Maeve, jeune vierge conduisant une armée d’enfants et le Hellspawn combattre une horde de tueurs sanguinaires, sauve l’ensemble du volume. Cette épopée lyrique de sueur et de sang, composée de pages aux couleurs sépia, illustrant des combats mortels où les têtes, les bras et les jambes tombent tranchés net par des épées ruisselantes de sang, est une merveille scénaristique et artistique. Rien que pour ce récit l’album mérite de faire partie de votre collection… En fin de volume un belle sélection de couvertures de la série originale et de pages à l’encre raviront les amateurs.

JR

spawn dark ages,delcourt comics,todd mcfarlane,brian holguin,liam mccormack-sharp,angel medinal,démons,enfer,paradis,dieu

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg Dessin_R_sf_txt_65px.jpg Album_R_sf_txt_65px.jpg

Crush on You T.1

Crush on you, Chihiro Kawakami, Soleil, Shôjô, jeunesse, romanceCrush on you, Chihiro Kawakami, Soleil, Shôjô, jeunesse, romanceScénario : Chihiro Kawakami
Dessin : Chihiro Kawakami
Éditeur : Soleil
192
pages
Date de sortie : 13/09/2017
Genre : shôjô, romance, jeunesse.

 

 

 

Présentation de l’éditeur

Elle voulait éviter les ennuis mais elle va devoir désormais gérer un adorable délinquant qui, derrière son effronterie de façade, cache bien des souvenirs douloureux…

Otowa Tatsushi sort d’une triste rupture. Alors qu’elle s’était beaucoup investie émotionnellement, son petit-ami a préféré mettre fin

 à leur relation afin de garder sa liberté. Depuis, elle se tient à l’écart des garçons. Mais le destin joue parfois des tours inattendus. Elle va se rapprocher de Narazaki, plutôt beau garçon, mais très franc et manquant un peu de finesse. Les ennuis peuvent commencer…

Crush on you, Chihiro Kawakami, Soleil, Shôjô, jeunesse, romance

Mon avis

Quand on voit Narazaki, héros masculin de cette nouvelle romance, en couverture : il y a de quoi se demander ce que nous allons lire. Va-t-on avoir droit à un shôjô plus relevé, traitant de vilains bad-boy ou… en regardant la quatrième de couverture : allons nous découvrir un yankee plus tendre qu’il ne laisse paraître de prime abord ?

 

Car oui, mesdemoiselles (et messieurs si vraiment un shôjô vous tente) le personnage masculin principal est juste un sacré gaillard, qui n’en loupe pas une à l’école, extraverti et pourtant solitaire. Un beau gosse qui a cumulé les conquêtes jusqu’à ce qu’il jette son dévolu sur…. la plus inattendue des demoiselles : timide, ordinaire, studieuse, sans histoire. Je veux bien entendu parlé de l’héroïne dont nous allons suivre les pensées comme fil conducteur : Otawa.

 

Elle qui ne voulait plus entendre parler des garçons, comme une certaine Shizuku dans « Cheeky love » souvenez-vous. La différence étant que cette dernière est dégoûtée des garçons, principalement beaux, parce qu’elle les voit tous comme des mufles ; ici, Otawa vient juste de rompre après s’être investie dans une relation amoureuse qui lui a brisé le coeur.

 

Autre différence de taille, dans « Crush on You », le héros semble véritablement épris de la demoiselle et se montrer galant, avenant et protecteur.. ce qui a de quoi perturber notre demoiselle qui, sous ses airs à ne pas y toucher, semble être finalement plus expérimentée que son nouveau prétendant. Ça cache quelque-chose, moi je vous le dis ! Et c’est en ça que je suis curieuse de lire la suite. La belle est-elle aussi ingénue qu’elle le laisse penser ? Le beau prince a-t-il raison de se poser les mêmes questions que nous, lectrices ? Et pourquoi est-ce que l’ex petit ami semble perturbé de voir celle qu’il a laissé comme une vieille chaussette avec un autre ?

Crush on you, Chihiro Kawakami, Soleil, Shôjô, jeunesse, romance

Un bon petit triangle amoureux, digne de ce nom quand on fait des shôjôs et des petits indices qui titillent la curiosité.

 

Sans conteste, une affaire à suivre…

Album_R_sf_txt_65px.jpg

7_10.png

ShayHlyn.

 

PS : oups, je n’ai pas parlé des dessins ? Vous y tenez ? Parce qu’à moins d’un style super exceptionnel qui sort du lot, je vous avoue que les dessins shôjô : ce sont des dessins shôjôs avec des demoiselles rougissantes, des sourires en coin pour ces messieurs, des fleurs et des cœurs, des atmosphères propices aux bisous et autres gestes tendres…. mais c’est bien quand même !! La preuve : 3 cœurs… et demi !

 

Allez, à la prochaine chronique les amis…

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑