Préview Amère Russie.

SambaBD et Grand angle sont heureux de vous proposer la préview des 8 premières pages d’Amère Russie.

AMERE RUSSIE T1-couv.jpg

Tome 1 : Les amazones de bassaiev
Scénariste : Aurélien DUCOUDRAY
Dessinateur : ANLOR
Paru le 04 Juin 2014 chez Grand Angle.
Une épopée rude et touchante à travers la Tchétchénie  dévastée par la guerre.
 
Au milieu des années 1990, une mère russe tente de survivre en vendant des DVD pirates dans le métro de Moscou. Elle est sans nouvelles de son fils militaire en opération en Tchétchénie. Un jour, elle lit le nom de Volodia sur une liste de prisonniers. Il est aux mains des Tchétchènes. Au même moment, Bassaiev, le général ennemi, annonce par voie de presse qu’il relâchera ses prisonniers si leurs mères russes viennent les chercher. Sans moyens, n’écoutant que son courage, son petit chien fantasque sous le bras, elle prend la route vers cette région en guerre pour aller chercher son fils…

Comment faire ? 

1- Cliquez sur Amère Russie dans PréviewBD de la colonne de gauche . C’est un peu petit donc augmentez le zoom de votre navigateur.

2-Allez sur le forum ICI où les planches sont présentés une à la suite en grand format.

3- Sur le site de grand angle ICI.

Et maintenant un petit bonus, quelques croquis rien que pour vous ,merci qui ?

 

croquisekaterina.jpg

 

LES MONTEFIORE – Tome 2: Contrefaçons.

 

Montefiore, Del Vecchio, Betbeder, Bec, Glénat, 05/2014Dessin : Pascuale Del Vecchio  – Scénario : Stéphane Betbeder & Christophe Bec.

Editions Glénat

Collection Grafica

Sortie 21/05/2014

64 pages

Prix conseillé : 14,95 €

ISBN : 9782723494960

Thriller, policier, mode, société.

Résumé (de l’éditeur) : De faux vêtements portant la griffe Montefiore, produits en Chine à bas coût et dans des conditions douteuses, circulent sur les marchés du monde entier et ternissent gravement l’image de la marque. Pris dans une guerre intestine où les pires coups bas se succèdent, comment Narsiso va-t-il redorer le blason familial ? Au milieu de tout cela, la jeune Oksana Kovsky, nouvelle égérie Montefiore, gravit les échelons. À ce rythme, elle ne va pas tarder à devenir le top model le plus en vue du moment. Encore faut-il qu’elle prenne les bonnes décisions et choisisse les bonnes fréquentations…

Montefiore, Del Vecchio, Betbeder, Bec, Glénat, 05/2014

 

Mon avis :   C’est une série dédiée au monde de la mode et de l’industrie du vêtement avec son côté « glamour » mais aussi avec ses côté plus sombres tels que la délocalisation des sites de production,  l’exploitation des ouvriers dans des pays en « voie de développement », le travail des enfants, la contrefaçon, etc…Il  s’agit bien de sujets d’actualité, on en parle bien souvent dans la presse, dans les médias.

Montefiore, Del Vecchio, Betbeder, Bec, Glénat, 05/2014

 

Les scénaristes sont Christophe Bec, un scénariste dont la réputation n’est plus à faire, et Stéphane Betbeder, un disciple de Christophe Bec, qui accumule les travaux de références. L’histoire est bien agencée. On suit la trajectoire de la famille Montefiore qui est un nom dans  le monde de la mode. Les différents thèmes s’entremêlent et la lecture est agréable. Le lecteur suit une véritable enquête qui concerne des contrefaçons qui peuvent mettre à mal l’entreprise Montefiore.

Montefiore, Del Vecchio, Betbeder, Bec, Glénat, 05/2014

 

Le dessin est réalisé par Pasquale Del Vecchio, un italien qui réside à Milan. Il a déjà quelques réalisations dans le franco-belge. A première vue, le dessin est excellent  Les attitudes et expressions des personnages sont maîtrisés. Les gros plans sont expressifs. Mais, j’ai cependant l’impression regrettable que nous avons une sorte de dessin « low cost ». Je m’explique. J’ai l’impression d’avoir des planches magnifiques puis à d’autres moments des cases, des parties de planches de moins bonne qualité, moins précises dans le dessin, comme si elles avaient été sous-traitées… Je ne suis pas contre le principe mais il faut que la qualité du dessin soit continue et constante. Même phénomène pour la mise au net. Parfois le trait est fin puis un rien plus loin, le trait est plus marqué, plus épais… Dommage, ce petit bémol !

Montefiore, Del Vecchio, Betbeder, Bec, Glénat, 05/2014

 

En conclusion, une série bien élaborée, bien documentée avec un bon scénario qui tient la route. Cela se lit facilement. J’ai juste un peu été déçu par la qualité du dessin et de la mise au net qui n’est pas constante. Mais la série vaut la peine qu’on s’y attarde quelque peu.

 

Dessin :            6,0/10

Scénario :          8,0/10

Moyenne :          7,0/10

 

Le site internet de Glénat : ICI.

 

Capitol

Montefiore, Del Vecchio, Betbeder, Bec, Glénat, 05/2014

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑