Les chroniques courtes (50).Boule à zéro T3 ,Badlands T1.

Badlands1.jpgBadlands1h.jpgBadlands 1. L’enfant-hibou  

 Scénario : Corbeyran, Éric

Dessin : Kowalski, Piotr

Couleurs : Folny, Aurore

Dépôt légal : 03/2014

Editeur : Soleil Productions

Pages : 48

New York 1880. La très jolie Pearl exhume les notes de son ancêtre Herman Ruiz-Tenguillo révélant la présence de force occulte maitrisées par les civilisations Amérindiennes. Flanquée de trois «  employés », l’Indien Meurs-Beaucoup, le black Sam et un pseudo érudit des sciences occultes(le sieur Labotte), Pearl est bien décidée à percer ce mystère. Une aventure qui les mènera bien au-delà de leurs cauchemars.  

 Le scénario est signé du très prolifique Eric Corbeyran. On l’a connu plus inspiré. Si l’aventure est menée tambour battant, le lecteur est loin d’être happé par cette pseudo chasse Lovecraftienne. Les protagonistes manquent cruellement de personnalité, le scénario est à la dérive dans un magma gluant de monstres et d’esprits. La fin n’appelle même pas à une quelconque envie de suite. Seul le dessin de Piotr Kowalski et les très belles couleurs d’Aurore Folny justifient la lecture de cet album. Mais sans grand enthousiasme. 

 a05-3e788c9.gif 

Tigrevolant

———————————————————–

 

Boule à zéro3.jpgBoule à zéro3q.jpgBoule à Zéro Tome 3 Docteur Zita

 

 

 

Ce tome 3 ce déroule toujours à l’hôpital de La Gaufre. Il met en scène pour notre plus grand plaisir la petite Zita (Boule à Zéro) qui y combat une leucémie. Cette petite fille espiègle et pleine de vie, malgré sa maladie, nous entraîne dans les couloirs et les chambres de son hôpital à la rencontre des autres pensionnaires qui combattent la maladie ou se remettent d’un accident.  

  

Zidrou a su encore une fois nous ciseler, tel un orfèvre, un scénario béton !!! 

 

Boule à Zéro est une série classée jeunesse qui a  sa place dans votre bibliothèque même si vous n’êtes pas fan des séries jeunesses habituellement. Les sujets abordés ici par Zidrou : maladie, hospitalisation, regard des autres, racisme, vieillesse, mort, souffrance … sont loin des sujets abordés généralement dans les séries jeunesses. La gravité de la maladie de Zita est contrebalancé par sa gaieté et son coté joyeux luron.

 

 

Les dessins de Serge Ernst tout en rondeur donne de la chaleur aux personnages et ils atténuent le coté froid et aseptisé de l’hôpital.  

 

Cette série est absolument à lire et à faire lire au plus grand nombre de lecteurs possible !!!!  

 

 a08-3e78906.gif 

 

Revedefer
———————————————-

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑