Les aigles de Rome Livre III

Aigles de Rome (Les)3.jpgAigles de Rome (Les)3p.jpgAuteur : Marini.
Editeur : Dargaud.
Sortie : 11/2011

En Germanie
Même si Marcus et Arminius se sont quittés brouillés, l’empereur Auguste compte sur la force de l’amitié qui les unit pour que la lumière soit faite sur la rumeur qui fait trembler Rome.
Il envoie Marcus en mission secrète en Germania, berceau d’Arminius, pour déterminer l’implication de celui-ci dans la préparation d une rébellion de son peuple. Mais trahison et conspiration ne sont pas l’apanage des Barbares…

Sautera, sautera pas ?
En attendant Godot où plutôt en attendant la rébellion., voilà un titre qui irait à merveille pour ce tome 3. Tout un album pour faire monter la moutarde au nez, c’est vraiment trop long pour une déclaration de guerre qui a du mal à s’enclencher. En plus, on ne peut pas dire qu’on a droit à une analyse psychologique des protagonistes vu qu’ils sont tous assez caricaturaux. On oublie aussi le suspense, tout est clair depuis le début de l’album, on sait qu’Arminius fomente un coup de Trafalgar. Alors les faux semblants, les messes bases tombent quasiment tous à l’eau .. du Rhin. Bref,  je me suis ennuyé au fil des pages.
Heureusement le tout est sauvé par le dessin crapuleusement bon du dessinateur suisse. C’est aussi la raison majeure pourquoi on continue ce péplum surtout si c’est agrémenté des scènes torrides (on est quand même hyper prévisible comme lecteur non ?) .Tiens, au fait la série initialement prévue en 3 tomes vient de doubler. On comprend nettement mieux pourquoi on a ralenti le tempo d’un coup . Mais pourquoi ça ne m’étonne pas ?

Scénario : 5/10
Dessin : 9/10
6-17af.gifGlobal

On en parle sur le forum.

Aigles de Rome (Les)3v.jpg

Inscrivez-vous à la newsletter.

4 commentaires sur “Les aigles de Rome Livre III

  1. Je te trouve un peu dur sur ce coup là…Pour le scenario, il s’agit là d’une mise en place en effet mais je pense qu’elle est indispensable. Elle nous permet surtout de bien planter le paysage et de faire la connaissance de quelques personnages pas très fréquentables…Cela nous prédit quelles coups fourrés! J’ai été un peu déçu par la colorisation terne et minimaliste qui se ressent à la lecture. c’est peut-être cela qui t’a donné cette impression de mièvrerie?

    J'aime

  2. je suis d’accord avec Samba. On s’ennuie car cela n’avance pas. Ce sentiment est accentué par les couleurs ternes en rapport avec l’ambiance et de l’endroit. Dans les forets d’Europe centrale, on est loin de l’ambiance de l’Urbs ! J’espere que Marini (avec ces dessins Wahoooo) ne nous fera pas le coup du scorpion : inteeeeeeeeeeeeeerrrrrrrrrrrrrminaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaable et sans passion !

    J'aime

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :