Le top BD des blogueurs.

1- (=) Gaza 1956, Joe Sacco, Futuropolis                                         19.17
2- (-) Persépolis, Marjanne Satrapi, L’Association                          19.06
3- (N) Idées Noires, Franquin, Fluide Glacial                                   19
4- (-) Tout seul, Christophe Chabouté, Vents d’Ouest                        18.83
5- (+) Maus, Art Spiegelmann, Flammarion                                             18.8
6- (N) Les ignorants, Etienne Davodeau, Futuropolis                   18.75
7- (- ) Le journal de mon père, Jiro Taniguchi, Casterman   18.67
8- (=) Universal War One, Denis Bajram, Soleil                       18.6
9- (=) Elmer, Gerry Alanguilan, Ca et là                                               18.44
10- (=) Black Hole, Charle Burns, Delcourt                                   18.33
11- (=) NonNonBâ, Shigeru Mizuki, Cornélius                                  18.33
12- (-) Quartier Lointain, Jiro Taniguchi, Casterman                     18.31
13- (-) Le Grand pouvoir du Chninkel, J. Van Hamme, G. Rosinski, Casterman    18.25
14- (=) Garance, Gauthier, Labourot, Lerolle, Delcourt    18.25
15- (-) Urban tome 1- Les règles du jeu, Luc Brunschwig, Roberto Ricci, Futuropolis 18.25
16- (-) V pour Vendetta, Alan Moore, David Lloyd, Delcourt 18.22
17- (-) Astérios Polyp, David Mazzuchelli, Casterman               18.14
18- (N) Atar Güll ou le destin d’un esclave modèle, Fabien Nury, Brüno, Dargaud    18.13
19- (+) Pyongyang, Guy Delisle, Delcourt                                                       17.07
20- (=) L’ascension du haut-mal, David B, L’Association          18
21- (-) Pinocchio, Winschluss, Les Requins Marteaux              17.94
22- (=) Le sommet des dieux, Yumemuka Bura, Jirô Taniguchi, Casterman       17.9
Tome 1,Tome 2,Tome 3, Tome 4, Tome 5.
23- (+) Walking Dead, Robert Kirkman, Tony Moore, Charlie Adlard, Delcourt   17.86
Tome 1, Tome 2, Tome 3, Tome 4, Tome 5, Tome 6, Tome 7, Tome 8, Tome 9, Tome 10,
24- (=) Les enfants de Jessica tome 1, Luc Brunschwig, Laurent Hirn, Futuropolis     17.83
25- (+) La mémoire dans les poches, L. Brunschig, E. Leroux , Futuropolis     17.8
26- (N) La Brigade Chimérique, Serge Lehman, Fabrice Colin, Gess, L’Atalante  17.18
Tome 1, Tome 2, Tome 3, Tome 4, Tome 5, Tome 6.
27- (+) Gemma Bovery, Posy Simmonds, Denoël    17.75
28- (+) L’orchestre des doigts, Osamu Yamamoto, Editions Milan                      17.69
29- (+) Trois Ombres, Cyril Pedrosa, Delcourt                                             17.67
30- (N) Je ne suis pas un homme, Usamaru Furuya, Casterman           17.67
31- (=)  La chronique des immortels tome 1, Von Eckartsberg, Van Kummant, Paquet  17.67
32- (=) L’âme du Kyudo, Hiroshi Hirata, Delcourt                   17.67
33- (=) Cerebus tome 1, Dave Sim, Vertige Graphics                                                17.63
34- (+) Alpha… Directions, Jens Harder, Editions de l’An 2                              17.54
35- (=) Nous ne serons jamais des héros, O. Jouvray, F. Salsedo, Lombard 17.53
36- (N) Chaque chose, Julien Neel, Gallimard   17.5
37- (=) Un homme est mort, Kriss, Etienne Davodeau, Futuropolis                            17.5
38- (N) En chemin elle rencontre, Marie Moinard, Collectif, Des ronds dans l’eau                            17.5
39- (=) Les aventures de Michel Swing, Brunö, Pascal Jousselin, Treizetrange  17.5
40- (N) Mezek, Yann, André Juillard, Le Lombard                                                                               17.5
41- (N) Période Glaciaire, Nicolas De Crécy, Futuropolis                                                          17.5
42- (N) Taïga Rouge, Arnaud Malherbe, Vincent Perriot, Dupuis                                                17.5
43- (N) Umbrella Academy, Gérard Way, Gabriel Ba, Delcourt                                                     17.49
44- (-) Blankets, Craig Thompson, Casterman                                                                                         17.44
45- (N) American Born Chinese, Gene Luen Yang, Dargaud                                                 17.38
46- (+) Abélard, Régis Hautière, Renaud Dillies, Dargaud                          17.38
47- (=) En mer, Drew Weing, Editions Ca et là                                                17.33
48- (N) Solanin, Inio Asano, Kana                                                                              17.33
49- (-) Léa ne se souvient pas comment fonctionne l’aspirateur, Corbeyran, Gwangjo, Dargaud  17.3
50- (=) The Unwritten tome 1, Mike Carey, Peter Gross, Panini Comics      17.25

La commedia des ratés Tome 2.

Commedia des Ratés (la) 2.jpgCommedia des Ratés (la) 2p.jpgAuteur : Olivier Berlion
Editeur : Dargaud.
Sortie :09/2011.

In vino véritas.

Antonio, un jeune rital de la banlieue parisienne, hérite d’un lopin de vigne en Italie, un bout de terre produisant une infâme piquette, mais qui attire bien des convoitises. Alors que des truands patibulaires, ou d’onctueux membres du clergé, pressent Antonio de vendre, celui-ci, sur les traces de son ami Dario, abattu d’une balle de 9 mm met au point une arnaque redoutable qui le rendra immensément riche… ou le tuera.

Ma recette.
On l’appelle la commedia des ratés. La version originale est faite dans un  roman coupé en lanières ou en tomes dont la recette initiale a été imaginée par Tonino Benacquista.
Ce que je préfère par-dessus tout, c’est le gout de l’Italie qu’on y savoure, on y hume tout ce qu’on imagine sur ce pays. J’ai même trouvé qu’en le mangeant, on en tirait toutes les spécialités de ce pays : magouille, mafia, religion, belle italienne et autres saveurs sont au menu de cette comédie.
Préparation : +- 1 an comme toute bonne BD.
Cuisson : 45 min
Portions : 2
2 c. à soupe d’huile de mafiosos.
250 g de miracolo , puis haché à la supercherie, sinon très finement imaginé .
1 aveugle  tranché finement avec du vin.
3 soldats de la 2e guerre  passés à la moulinette.
1 piment Mussolini.
2 boîtes  de tomates entières  à gigolo pour dame riche, que l’on saupoudrera plus tard.
454 g de  rigatoni (1 paquet ou 1 dargaud)
Dans un chaudron, faire revenir les ennuis dans l’huile à feu doux, jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Ajouter le miracle, bien remuer, ensuite les tomates et les ecclésiastiques, le mafioso et le piment Mussolini. Cuire à découvert 45 minutes, jusqu’à consistance d’une sauce lisse pour le dénouement.
Cuire les pages jusqu’à ce qu’elles soient al dente. Les égoutter et les ajouter à la sauce en mélangeant afin de bien savourer ce polar qui vous donnera un petit sourire malicieux.
J’accompagne le tout d’une bonne musique d’Ennio Morricone, le clan des siciliens par exemple.

Scénario : 8/10.
Dessin : 8/10.
8-17b1.gif

On en parle sur le forum.

Commedia des Ratés (la) 2pf.jpg

Inscrivez-vous à la newsletter.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑