In the Land of Leadale T01 & T02  

Scénario : Ceez
Dessin : Tsukimi Dashio
Éditeur : Doki Doki
Respectivement 180 et 178 pages
Date de sortie : 2 février et 2 mars 2022
Genre : shônen, Isekai, fantasy, aventure, magie

« Il est la personne la plus influente du pays après le roi et le chancelier ! […] Mais puis-je savoir quelle est la nature du lien… qui vous unit à un homme tel que lui ?
Bien sûr, ce n’est pas un secret ! Je suis sa mère. »

Présentation de l’éditeur :

Réincarnée 200 ans plus tard dans le monde virtuel de Leadale !
Après avoir perdu la vie à la suite d’un terrible accident, Keina Kagami se réveille dans le corps d’une haute-elfe du nom de Cayna. Ce n’est autre que le personnage qu’elle s’était créé sur « Leadale », un jeu de rôle en réalité virtuelle auquel elle était souvent connectée. Mais il semblerait que 200 ans se soient écoulés depuis l’époque où elle jouait… Sa première quête consiste donc à comprendre ce qu’il s’est passé durant toutes ces années, et elle n’est pas au bout de ses surprises !

In th land of Leadale_T01_T02_Doki Doki_Tsukimi Dashio_Ceez_Tenmaso_Suzukake Ryo_extrait

Mon avis :

Et dans la catégorie « Isekai » (héros transportés dans un autre monde, généralement de fantasy), donne-moi : « In the Land of Leadale » ! Un style prolifique si on regarde un chouïa les chroniques précédentes : « Why Nobody Remembers my World ? », « Arifureta, de zéro à héros », « Solo Leveling » et j’en passe… Mais comme on dit : autant battre le fer quand il est encore chaud, ce que les mangakas actuels font avec délectation au point que nous, pauvres lecteurs, ne savons plus trop à quel saint se vouer.

L’idée originale de Ceez est on ne peut plus simple : une jeune femme se retrouve dans un autre monde. Comme 7 fois sur 10, c’est un univers connu, à savoir un jeu de rôle multi-joueurs auquel elle consacrait son temps à défaut de pouvoir quitter son lit dans sa chambre d’hôpital. Mais on en sait finalement très peu de son existence sur Terre, se concentrant majoritairement à son arrivée à Leadale.

Tout ce qu’on apprend c’est qu’elle était reliée à différents appareils électriques la maintenant en vie et qu’une panne de courant d’à peine 2 secondes lui a non seulement ôté la vie – du moins, sommes-nous en droit de le supposer – et ramenée dans cet univers fantastique, 200 ans après sa dernière partie. Leadale a d’ailleurs beaucoup changé, ce qui soulage le lecteur qui ne doit pas suivre une héroïne qui sait tout sur tout (c’est déjà assez « embêtant » de la voir si puissante… mais c’est l’histoire qui veut ça). Elle doit donc redécouvrir cet univers et surtout : faire face à son passé et ceux qui en faisaient partie.

Un scénario qui, vous l’aurez compris, est assez classique – trop peut-être ?! – qui se laisse facilement lire. Les personnages sont d’ailleurs fort sympathiques et le graphisme, tout aussi conventionnel de Tsukimi Dashio, aide grandement à les apprécier. Les plus jeunes devraient facilement s’imprégner de cette aventure et bien que Caena semble mûre – elle incarne quand même une haute elfe de plus de 200 ans – le récit s’approche davantage aux mangas pour (pré)ado, pour jeunes au cœur tendre, prêt à mettre les bastons de côté, étant fort peu représentées dans cette gentille, petite série ; déjà 4 tomes au Japon et ces ceux-ci, pour l’instant, chez Doki Doki.

ShayHlyn.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :