Arifureta – De zéro à héros T01

Dessin : RoGa
Scénario : Takayaki, Ryo Shirakome
Éditeur : Delcourt
Sortie 1er juillet 2020.
Genre : heroic/dark fantasy.

Le pitch est franchement intéressant après un début balbutiant. Les créatures sont remarquables, l’idée principale est originale et inattendue et le dessin se bonifie avec le temps.

Présentation de l’éditeur :

Diffusé sur Wakanime en France, cet Isekai mêlant vengeance, action et fan service, est, avec ses 2 millions d’exemplaires, le succès surprise de l’année au Japon.

Hajime est persécuté par sa classe. Lorsque sa classe est envoyée dans un autre monde, tous acquièrent des compétences magiques, alors que lui n’obtient que celle d’artisan. Trahi par un de ses camarades, mortellement blessé et laissé pour mort dans un donjon, il se réveille dans un niveau très élevé et peuplé de puissants monstres. Il se jure de devenir plus fort pour remonter à la surface et se venger.

arifuretaT1_scan001

Mon avis :

Démarrant comme beaucoup d’autres fictions du genre, où un ou plusieurs lycéens japonais se retrouvent dans un monde parallèle, « Arifureta » était loin de paraître innovant de prime abord. Le chara-design notamment qui fait planer une énorme ressemblance entre chaque personnage.

Mais alors que notre protagoniste principal se retrouve au dernier plan d’une troupe de héros d’un autre univers – paradoxal quand on sait que « Hajime » signifie quelque-chose comme « début » – voilà que le destin s’en mêle en le plongeant dans les abîmes d’un labyrinthe grouillant de créatures toujours plus terrifiantes et puissantes au fur et à mesure que l’on descend les étages.

arifuretaT1_scan002

Englouti dans un bourbier sans fond, Hajime se retrouve face à des créatures surpuissantes qu’il compte bien anéantir avant de retrouver ses comparses. Son but ultime étant de devenir assez fort lui-même pour remonter à la surface de ce labyrinthe et quitter ce monde magique.

Le pitch est franchement intéressant après un début balbutiant. Les créatures sont remarquables, l’idée principale est originale et inattendue et le dessin se bonifie avec le temps. Pfiou… quelle aventure dans l’obscurité de l’âme et d’un décor cauchemardesque. Un parfait mélange entre les récents « A fantasy lazy life » plutôt romantique, « Noble New World Adventure » plus romanesque et « Ayanashi » aussi sombre mais moins… obscure ; l’un étant plutôt mystérieux alors qu’ici, nous nous prenons de la violence en pleine figure à l’instar des monstres qui rivalisent de puissance avec notre (anti)héros.

ShayHlyn.

 

3 commentaires sur “Arifureta – De zéro à héros T01

Ajouter un commentaire

  1. C’est en faisant la chronique que j’ai tiqué sur la date aussi. Ce manga était prévu pour le 18 mars à l’origine.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :