Robin infinite – Tome 01 – Contre le monde !

Scénario : Joshua Williamson
Dessins/Encrage : Gleb Melnikov (Jorge Corona sur Robin #4)
Couleurs : Gleb Melnikov (Luis Guerrero sur Robin #4)
Editeur : Urban Comics
DL : 03/2022
Nb pages : 176
ISBN: 979-1-0268-2214-1

« Pfff. Tu es aussi théâtral que ton père. »

Contenu VO : Batman #106 (Backup), Detective Comics #1034 (Backup), Robin #1-6

Résumé éditeur :
Damian a disparu ! Malgré les recherches intensives lancées par sa famille, plus une trace du rejeton démoniaque de Bruce Wayne… Sur les traces de l’obscure Ligue de Lazare, une faction dissidente de la Ligue des Ombres de son grand-père Ra’s al Ghul, Damian accède à un tournoi d’arts martiaux établi sur une île secrète. En parallèle, Batman redoute ce que son fils prépare et se demande s’ils pourront un jour se réconcilier après leurs récents différends. Tandis que Damian s’enfonce dans les machinations de la Ligue de Lazare, le fils de la chauve-souris découvre qu’il a peut-être trouvé la seule épreuve qu’il ne pourra surmonter seul…

Vous voyez les films où le fils ado fait la tronche à ses parents et que les parents ne comprennent pas pourquoi  leur fils ne fait que se battre alors qu’il a tout pour être heureux ? Qu’ils ne savent plus quoi en faire et l’envoient à la campagne voir son grand-père en vacances ? Que le fils en question pense qu’il est le meilleur et se prend une raclée par des petites frappes parce qu’il est trop confiant ? Qu’il se lie d’amitié après sa défaite avec la fille rebelle et super cool pour taper les méchants lycéens du coin ? C’est exactement le scénario de cet album, mais avec le fils de Batman.

Oui, je l’admets il y a de petits twists par ci par là, mais le fil narratif de cet album par Joshua Williamson tient réellement dans mon résumé qui peut paraitre, il est vrai, un peu moqueur. Malgré les grosses ficelles l’album se lit plutôt bien. Certainement parce que les albums centrés sur Damian sont assez rares et que c’est un personnage qui mérite d’être plus développé.  

Visuellement ça fonctionne, avec une bonne galerie de personnages qu’on n’a pas l’habitude de voir également. Bien que plaisant l’ensemble reste assez convenu et ne représente pas une révolution que ce soit narrativement ou artistiquement.

Pour le deuxième tome on est pas à l’abri d’une surprise par Joshua Williamson, mais en l’état  je vous annonce dès maintenant qu’à la fin il en ressortira un meilleur Damian, plus ouvert à l’amitié et avec une meilleure compréhension des actions de ses parents et, soyons fous, un petit sacrifice bien héroïque au nom de l’amitié.

ScénarioDessinico_Album
coeur_troiscoeur_troiscoeur_trois

JaXoM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :