Vertiges Nocturnes

Scénario : Salvador Sanz
Dessin : Salvador Sanz
Dépot légal : 03/2019
Editeur : Glénat
ISBN : 978-2-344-02331-0
NB pages : 144


« Je ne me souviens jamais de mes rêves »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Résumé éditeur :
Tout a commencé par le spectacle du magicien Mille-pattes. Lucia et Lucio ont participé à l’un de ses incroyables numéros et, depuis, ils sont atteints d’un mal étrange : toutes les nuits, ils se transforment en volatiles aussi gigantesques que monstrueux. Ce n’est que le premier résultat d’un plan bien plus ambitieux imaginé par l’insaisissable magicien…

Si je lis la présentation de Glénat je peux vous dire que Salvador Sanz est un illustrateur argentin,  célèbre de par le monde pour ses dessins ultraréalistes de villes et ses histoires macabres, telle Legión. Il livre un récit gothique, aussi horrifique qu’onirique, d’une obscure beauté…

Je ne vais pas vous mentir je ne le connaissais pas. Visuellement c’est assez sympa (cette couv est une merveille) même si on sent clairement que le monsieur est moins calé sur les gros plans de ses personnages que sur les décors et les créatures, l’ensemble se tient et est assez plaisant.

Des créatures difformes et un peu de tripailles dans une histoire qui laisse la part belle à l’onirisme, on peut dire que cet album était fait pour moi. Et même si l’ensemble manque un peu de contenu et d’une conclusion moins convenue , je conseillerai cet album aux  lecteurs appréciant par exemple l’excellente série en deux tomes « Le marquis » ou plus récemment « L’homme gribouillé ».

Sauf erreur de votre serviteur c’était la première incursion de Salvador Sanz en VF (hors une mini histoire sur un obscur recueil d’histoires courtes dans l’univers de la franchise REC).

Un bon moment de lecture qui ne révolutionnera pas le genre. Et un auteur à suivre.

 

Scénario Dessin ico_Album
coeur_trois coeur_quatre coeur_trois_et_demi

JaXoM

2 commentaires sur “Vertiges Nocturnes

Ajouter un commentaire

  1. En lisant la chronique, je n’ai pu m’empêcher de penser à l’homme Gribouillé que j’avais beaucoup apprécié en dehors de la fin fantastique qui m’avait déstabilisé… et donc je ne suivrais pas ton conseil de lecture qui ne s’adresse pas à moi ! 😉

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :