Le linge sale.

Scénario : Pascal Rabaté
Dessin : Sébastien Gnaedig.
Editeur : Vents d’ouest.
Dépôt légal : 08/2014
Pages : 124
Genre : polar rural.

 

Le résumé.

Dans la campagne angevine, près de Cholet, Pierre Martino découvre qu’’il est cocu. Armé d’’un fusil, il se rend au motel où sa femme et son amant ont l’’habitude de se retrouver, bien décidé à les répudier sauvagement. Mais, dans sa précipitation, il se trompe de chambre et tue le mauvais couple ! Après vingt années passées derrière les barreaux, Martino a purgé sa peine mais il a toujours la rage au ventre.

« Tu forces le trait ».

Lire la suite « Le linge sale. »

Fort Boyard T.1 : Les Monstres des Océans

fort-boyard-les-monstres-des-oceans.jpgbd-fort-boyard-2016-planche-2.jpgScénario : Benjamin Ferré.
Dessin : Christopher Lannes et Gildas Le Roc’h.
Couleurs : Joël Odone.
Éditeur : Soleil.
48 pages.
Sortie : 29 juin 2016.

Résumé :

Un groupe de cinq jeunes ados vient participer aux jeux du Fort Boyard. Mais un événement incroyable se produit : trois monstres marins venant d’une autre dimension fondent sur le fort dans le but de dérober le trésor de Boyard !

Dès lors, le jeu n’en est plus un : nos cinq héros devront affronter des monstres et des épreuves bien réels pour sauver le Fort Boyard.
Que l’aventure commence !

 

Mon avis :

 

Avant d’être une adaptation en bande dessinée, Fort Boyard, jusqu’à ce jour, reste le jeu télévisé français le plus exporté dans le monde depuis 26 ans ! Ce divertissement est, avant tout et fatalement, un des plus grands succès de l’histoire de la télévision française; dans la lignée d’Intervilles, du Grand Bluff, etc. Avec des pics d’audience allant, en moyenne, de 2.204.857 à 6.162.800 téléspectateurs chaque saison sachant qu’il s’agit de diffusions estivales (sauf cas exceptionnels) !

Si vous vous attendez à voir, lors de la lecture de cette BD, des « stars » du même acabit que Francis Lalanne, Laëticia Milot ou Arnaud Ducret avoir le trouillomètre à zéro en bravant serpents, araignées, cafards ou autres espèces, détrompez-vous. Il est plutôt question de cinq enfants : Liz, brillante et vive d’esprit ; Noa, altruiste et impavide ; Sam, impulsif et courageux ; Lou, vaillante et combative ; Léo, érudit et prudent.

On pousse encore loin le surréalisme enfantin vu le scénario mais le dessin, lui, est nickel avec des Passe-Partout, Passe-Muraille, Passe-temps et autres plus vrais que nature sans oublier un père Fouras plus expressif, vivace et vigoureux que l’original ! Ce qui devrait faire plaisir à Yann Le Gac. Vous l’aurez compris, c’est surtout aux plus jeunes que plaira cette série.

En gros, à travers ce premier numéro, vous verrez le fort le plus célèbre du monde comme vous ne l’avez jamais vu. Rien à voir avec l’authentique parce que là, on est vraiment moulé dans le surnaturel fantastique, l’heroïc-fantasy, avec plus de scènes d’action presque à chaque page que d’énigmes à proprement parler. Pour moi, ça sent quand même le carton sur les planches après le carton télévisuel. Je vous laisse avec cette phrase du père Fouras : « la partie va commencer alors préparez-vous à trembler, car vous êtes loin d’imaginer, ce qui va vous arriver (rires) ».

visuel-fortboyardlesmonstresdesoceans-p18-2-39d5b.jpg

 

a05-3e788c9.gifScénario 

a08-3e78906.gifDessin 

a06-3e788fc.gifGlobal 

 

Mister Med.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑