Saint-Barthélemy

001.jpg004.jpgTOME 1 – SAUVETERRE

Scénario : Pierre Boisserie, Eric Stalner

Dessin : Eric Stalner

Editeur : Les Arênes BD

64 pages – cartonné

Parution : 24 août 2016

Historique

 

Présentation de l’éditeur :

« Arrive un moment où la question de tuer au nom de Dieu  ne se pose plus…

   Nous tuons, nous prions… et nous recommençons… »

003.jpg

Les guerres de Religion gangrènent la France dans sa totalité.

Le fanatisme s’instille patiemment, incontrôlable, dévastateur, aveugle.

En 1562, Élie de Sauveterre, un jeune protestant, rejoint l’armée du prince de Condé pour retrouver son frère et sa sœur enlevés par les papistes. Des premières escarmouches au déchaînement ultime de la Saint-Barthélemy, emporté comme les autres par cette vague de violence frénétique, il sera bien malgré lui le héros de cette histoire-là.

002.jpg

 

Mon avis :

Le scénario dévoile une des pages les plus sanglantes de l’histoire de France : la nuit de la Saint-Barthélemy (24 août 1572). Radicalisme et barbarie sous prétexte religieux restent des thèmes décidément bien actuels ! Dans cet opus, le mélange de fiction et de réel, y compris l’aspect didactique, est bien dosé et rappelle en partie la trame du film La Reine Margot de Patrice Chéreau, adapté du roman éponyme d’Alexandre Dumas. Au-delà des faits du cadre historique, la progression dramatique, centrée sur les malheurs de la famille de Sauveterre, est habilement menée. Le lecteur est plongé dans un feuilleton de cape et d’épées, les pages tournent vite au rythme d’un récit épique.

005.jpg

Le dessin souligne justement les émotions, les reconstitutions d’époque sont très réussies et l’atmosphère, toute en tension et en anxiété délétère, imprègne durablement la lecture.

006.jpg

Saluons ici l’éditeur Les Arènes qui continue de développer son catalogue BD avec autant d’audace que de discernement.

 

 a08-3e78906.gif     Dessin

a08-3e78906.gif      Scénario

a08-3e78906.gif      Moyenne

 

Le site internet des Editions Les Arênes : ICI

 

Skippy.

 

Red Skin Tome 2 . Jacky

xavier dorison,red skin tome 2,jacky,terry dodson,rachel dodson,espionnage,comédiexavier dorison,red skin tome 2,jacky,terry dodson,rachel dodson,espionnage,comédieScénario : Xavier Dorison
Dessin / couleurs : Terry Dodson
Encrage : Rachel Dodson
Dépot légal : 06/2016
Editeur : Glénat
Collection : Grafica
Planches : 52
Genre : comédie d’espionnage

En pleine guerre froide, dans les cerveaux des apparatchiks russes germe une idée lumineuse : créer une « super-héroïne » à l’esprit bien rouge pour propager les valeurs du communisme au USA. Vera, agent du KGB à la plastique irréprochable, est désignée pour cette mission délicate. Apres avoir mis fin au agissement du « Charpentier », un serial-killer réactionnaire, Vera continue son intégration à la société Américaine. La nuit elle est l’héroïne ultime, le jour elle est Alabama Jane, reine du porno !

xavier dorison,red skin tome 2,jacky,terry dodson,rachel dodson,espionnage,comédie

Difficile de passer à côté de cette série. Personne n’aura échappé à la couverture du tome 1, très trés aguicheuse. Il faut dire que le dessin est confié à une pointure dans la plastique féminine : Terry Dodson. Il a fait une première incursion dans la bande dessinée européenne avec la série Songes. Car Terry Dodson est un dessinateur de comics américain. Il est connu pour son travail sur des séries comme Harley Quinn, Trouble, Marvel Knights Spider-Man, Wonder Woman et Uncanny X-Men. Chaque fois, son très beau travail ne passe pas inaperçu et avec Red Skin, il déploie tout son savoir-faire avec en prime de belles scènes d’action. Par contre, est-ce le cahier des charges ou est-ce le puritanisme américain, mais dans les rendues des formes généreuses féminines vous ne verrez jamais poindre un téton ou une scène osée. Un comble pour une actrice porno ! Le tout est donc très sage et le dessinateur met une grande énergie à rechercher des cadrages chastes pour échapper au regard (forcément pervers) du lecteur Cela fini par fausser son travail. C’est, pour nous Européens, une source d’interrogations sans limite. A pleurer ou à rire….

xavier dorison,red skin tome 2,jacky,terry dodson,rachel dodson,espionnage,comédie

Difficile aussi de ne pas passer à côté du nom du scénariste, Xavier Dorison. Il est inutile de faire sa biographie ! Ici, il a découpé le scénario en deux parties, le combat final contre le Charpentier dans la première et la recherche d’une respectabilité à travers son nouveau job diurne pour Vera, dans la deuxième. Le boulot de Vera, ses gaffes à répétition rentrent en contradiction complète avec l’American way of life. Cela permet à X Dorison d’en tirer des effets comiques. Malheureusement, cela ne fonctionne pas bien. Passée la surprise, le lecteur se lasse vite de ce petit jeu. Par ailleurs, la recherche de sexe à tout prix de la « super héroïne » devient franchement lassante. Les limites de la nymphomanie sont atteintes et n’apportent pas grand-chose à l’histoire….

xavier dorison,red skin tome 2,jacky,terry dodson,rachel dodson,espionnage,comédie

Voici donc un album qui se démarque plus par son dessin que par son scénario. Les dessins de Dodson et la mise en couleur de madame Dodson donnent satisfaction. Mais ce plaisir est gâché par un scénario répétitif sans vraiment de consistance. Cela est peu concluant. Cette « fusion » franco-belge / comics est une bonne idée mais doit être revue en profondeur pour jouir d’une bonne cote.

xavier dorison,red skin tome 2,jacky,terry dodson,rachel dodson,espionnage,comédie

 

Scénario a04-3e788e4.gif
Dessin a06-3e788fc.gif
Total a05-3e788c9.gif

Tigrevolant

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑