Terminus 1 – tome 1 – l’homme à la valise

terminus 1,stefan wul,le tendre,ponzio,ankama,science-fiction,710,052016terminus 1,stefan wul,le tendre,ponzio,ankama,science-fiction,710,052016Scénario : Serge Le Tendre

Dessin : Jean-Michel Ponzio

Éditeur : Ankama

48 pages

date de sortie : mai 2016

genre : science-fiction

 

 

 

Piqué par un essaim d’insectes télépathes lors d’un séjour sur une planète lointaine, Julius lit dans les pensées et se sert de ses dons pour de minables arnaques. Un soir, poursuivi par les perdants rancuniers d’une partie de cartes ayant mal tourné, il se réfugie par hasard chez une ancienne connaissance, Marje. Autrefois meneuse d’hommes et flamboyante aventurière au passé sulfureux, elle lui propose une mission dangereuse mais lucrative : une chasse au trésor dans le cimetière d’astronefs de la planète Walden pour y trouver du palladium, un métal utilisé jadis dans la construction des vaisseaux et totalement disparu depuis un siècle …

 

terminus 1,stefan wul,le tendre,ponzio,ankama,science-fiction,710,052016

 

Si je ne me trompe, sur les 12 romans qu’a écrit Stefan Wul, nous en sommes au huitième adapté en BD. C’est jusqu’à présent quasiment un sans faute des éditions Ankama, tant par la qualité des adaptations réalisées que par la diversité des approches narratives et graphiques que les différents auteurs nous ont proposé.

Ce premier volume – sur deux prévus – de l’adaptation du roman paru en 1959, ne déroge pas à la règle. Serge Le Tendre en fait une adpatation qui semble très fidèle à l’oeuvre originale et Jean-Michel Ponzio nous en propose une vision moderne dans un style qui lui est propre, celui de l’hyperréalisme. A ce titre, les décors sont superbes et nous plongent dans un récit de SF froid et réaliste en nous faisant oublier son traitement un peu trop photographique des personnages qui a tendance à leur donner un aspect trop figé.

terminus 1,stefan wul,le tendre,ponzio,ankama,science-fiction,710,052016

L’histoire se met bien en place et l’on retrouve le début d’une trame écolo chère à Stefan Wul même si cet aspect est moins marqué que dans les autres récits. Le sujet de la quête du métal disparu renvoie forcément à la thématique de la gestion des ressources minières ou autres et leur emploi irraisonné par l’espèce humaine. Un sujet toujours d’actualité en somme.

Comme toute bonne histoire de SF, Terminus 1 se laisse lire avec plaisir mais il faudra toutefois attendre le second volume pour apprécier complètement ce récit et se faire une idée définitive de cette adaptation.

Mais en attendant le tome 2, on pourra toujours continuer l’exploration des univers de Stéfan Wul avec la sortie prévue de Odyssée sous contrôle par Dobbs et Stéphane Perger, puis de La mort vivante par Olivier Vatine et Alberto Varanda.

 

 

a07-3e78901.gif

 

 

Loubrun

 

terminus 1,stefan wul,le tendre,ponzio,ankama,science-fiction,710,052016

 

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑