Freakangels Volume 3

FreakAngels3.jpgfa.jpgAuteurs: Ellis, Duffield.
Editeur: Le Lombard;
Sortie : 02/2011.

Jack the ripper.

À peine les FreakAngels ont-ils ouvert les portes de Whitechapel aux rescapés de l’apocalypse que, déjà, l’un d’eux s’est mis en tête de perpétuer la sinistre légende de ce quartier londonien en marchant sur les traces de Jack l’Éventreur ! Alors, tandis que ses « frères » s’échinent à organiser cette nouvelle vie communautaire, Kait mène l’enquête, bien déterminée à faire régner l’ordre. Il y a longtemps, les FreakAngels avaient commis l’erreur de laisser vivre Mark. Quel sera leur choix cette fois-ci ?

L’ennemi intérieur.

Autant le dire tout de suite, ce volume 3 est celui qui m’a le moins captivé. Alors que je m’attendais à voir comment la nouvelle société des Freakangels allait s’en sortir surtout du point vue organisationnel et technique, on joue plus la carte du thriller avec un meurtre mystérieux. En plus l’ennemi vient aussi bien de l’extérieur que de l’intérieur. Ensuite, les « pouvoirs » se déchainent et on pourrait presque finir l’album par cette phrase mythique « Houston, on a problème ».

Par contre, le dessin gagne en dynamisme et on remarque une belle amélioration surtout dans  les scènes d’actions.

En pondant cette chronique, je me dis que mon appréciation est surtout influencée par les « freakangels » ayant le bon rôle dans chaque album. Ici, Kait et Luke ne sont pas pour moi les plus intéressants à suivre. Je préfère de loin les personnalités plus complexes comme Arkady ,Connor, KK ou Sirkka.

Il n’empêche que l’effet série marche à fond et qu’il me sera impossible de ne pas continuer cette série pour connaitre la suite.

Scénario 6.5/10
Dessin 7/10
7-17b0.gif Global.

On en parle sur le forum.

freakangels_3.jpg

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑