La confrérie du crabe T3:Troisième partie.

Confrérie du crabe (La)3.jpgConfrérie du crabe (La).jpgAuteurs : Gallié et Andreae.
Editeur : Delcourt.
Sortie : 11/2010.

Réponses.
Pourquoi ont-ils fait ce même rêve ? Pourquoi ont-ils été transférés dans ce monde ? Qui se cache derrière cette machination ? Sous l’emprise du crabe qui les ronge de l’intérieur, les enfants ne comprennent toujours pas ce qui leur arrive. Pourtant, ils ont les cartes en main depuis le début, ils ont affronté mille épreuves qui étaient autant de réponses… des réponses qu’ils n’osent s’avouer.
La métaphore.
Les deux premiers tomes nous avaient fait beaucoup voyager. Les héros  n’arrêtaient pas de courir d’un univers cauchemardesque à un autre. Et  voilà donc le tome final, l’album des réponses et des révélations. Dans ce dernier opus, la métaphore se veut plus directe, finie la récréation, finis les rêveries, retour à la réalité et surtout à la…vie. Le message  est bien là, un peu d’espoir et surtout beaucoup  courage.. Rien de plus, rien de moins.
Mais ce qui marque à coté du scénario du docteur Gallié , c’est le dessin d’Andreae. C’est du très grand art. Il a su mettre en image de façon remarquable ce monde onirique avec des scènes assez hallucinantes comme page 15 où l’on voit une armée de squelettes travailler à la chaine. Grandiose !
En plus, tous ses personnages ont une gueule pas possible. Si vous y faites attention, vous trouverez aussi pas mal de référence au cinéma.
La confrérie se révèle au final comme un récit atypique, un ovni tel un film de David Lynch. On aime ou pas mais difficile de rester indifférent devant un tel spectacle. Que la danse macabre commence, les crabes, faites attention qu’on ne vous écrase pas ! On y prendrait certainement beaucoup de plaisir.
8-17b1.gif

 

 

 

Confrérie du crabe (La)v.jpg

Inscrivez vous à la newsletter.

 

Thorgal T32:La bataille d’Asgard.

Thorgal32.jpgThorgal3.jpgAuteurs :Rosinski et Sente.
Editeur : Le lombard.
Sortie : 11/2010

Mon royaume pour…..

Alors que Thorgal poursuit les ravisseurs du jeune Aniel, son fils aîné Jolan s’apprête à franchir définitivement le seuil de l’adolescence. Vainqueur de périlleuses épreuves, il doit maintenant pénétrer le royaume d’Asgard pour en rapporter un fruit du jardin d’Idun, unique remède pour sauver Vylnia, la mère de Manthor. Afin d’atteindre cet objectif, ce dernier lui a confié une armée. Mais, pourra-t-elle le protéger des manigances du perfide Loki ? Une chose est certaine : le jeune homme sortira transcendé du royaume …
Evacuez Asgard
Après la lecture de cette (brève) bataille d’Asgard, j’ai plutôt un avis neutre. D’un coté, on a une lecture agréable, on arrive au bout de l’album sans peine. Le dessin de Rosinki est fidèle à ses dernières réalisations. Mais c’est aussi sans palpitation que j’ai refermé ce tome 32.Et comme  on parle d’un album de Thorgal, je trouve qu’un « moyen plus » c’est presque limite pour le héros des héros. L’histoire  est aussi scindée en deux, celle de Jolan dans le royaume de dieux et Thorgal , notre néo retraité qui reprend du service pour retrouver son 2e fils. Pour Jolan, tout se passe gentiment, tout coule de source, même quand il rencontre Odin dans sa pièce de théâtre. Bref, vivement que Jolan sorte de là car ça devient pénible et risible.  Quand à Thorgal, il fait presque choux blanc dans ce tome. On a  seulement des effluves d’un lointain voyage vers les 1001 nuits. Il serait temps que tout ce beau monde reprenne un peu de testostérone car on va finir par s’endormir à cause de la lenteur de l’un et la gentillesse de l’autre
7-17b0.gif

 

 

On en parle sur le forum.

Thorgal32v.jpg

Inscrivez-vous à la newsletter.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑