Le casse T6: L’héritage du Kaiser.

Casse (Le)6.jpgCasse (Le).jpgAuteurs: Herik et Hairsine
Editeur: Delcourt
Sortie :12/2010
 
Le résumé.
Allemagne, 1936.
Fer de lance des services spéciaux allemands, Le Major, as des missions d’éliminations et caméléon implacable, est un homme redoutable et redouté. La cicatrice qui lui barre le visage n’est d’ailleurs qu’une douce introduction au regard de quoi cet homme est capable…
Véritable légende au sein de l’armée la plus puissante, en pleine préparation d’une deuxième guerre mondiale (1939-1945) encore plus meurtrière que la première, ainsi que des nouveaux jeux olympiques (qui avaient effectivement eu lieu à Berlin, la même année), cet homme va pourtant changer de camp pour une raison connue de lui seul.
On se doute peu à peu qu’il ne partage plus la logique antisémite de son état-major, mais est-ce bien là la seule raison ? Ce serait trop simple.
 
Mon avis.
Premier scénario écrit par Herik Hanna, L’héritage du kaiser frappe d’emblée par sa justesse de ton et les nombreuses références historiques intelligemment insérées au fil de l’histoire. Haute précision, belle concision d’ensemble et rythme agréable. Voilà ce que je retiens d’une histoire particulièrement bien construite. Petit regret cependant : comme il s’agit d’un one-shot, il manque quelques pages supplémentaires qui auraient permis – à mon goût – d’en apprendre un peu plus sur le casse proprement dit. Il manque des détails, notamment sur les motivations et le passé du Major, personnage troublant et très charismatique.
L’ambiance des années trente, quant à elle, est excellemment rendue par Trevor Hairsine, auteur de comics jouissant déjà d’une belle réputation dans le milieu. Son dessin est torturé, vif, teinté de rouge et de noir, pour souligner à la fois la personnalité elle-même tourmentée du personnage principal : héros de l’ombre, à l’aube de réaliser son coup le plus brillant, et cette industrialisation à outrance, ce noir tâché de rouge, symbole d’une Allemagne assoiffée de revanche !
 

Dernier tome d’une collection décidément fort convaincante, et mon préféré avec Soul man (le troisième tome de la collection, scénarisé par David Chauvel), L’héritage du Kaiser est un album que je vous recommande chaudement. Un plus par ce temps !
 
8-17b1.gif

 

 

 (scénario : 7/10. Dessin : 9/10)

On en parle sur le forum.

NICOLAS.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑