LE TOUR DES GEANTS

Dessin et scénario : Nicolas Debon

Editions Dargaud

Collection Long courrier

Sortie le 19/06/2009

Prix conseillé : 14,50 €

Genre : Histoire du cyclisme-Tour de France

 

7b26a-367285113-3
Résumé (de l’éditeur
)
: Ce matin de juillet 1910, ils sont plus de cent à se presser au départ du Tour de France cycliste. Quatre semaines plus tard, seuls 41 rescapés en franchissent la ligne d’arrivée. Entre-temps, ils ont enduré la pluie, la boue, la poussière, les chutes, les sabotages et les sempiternelles « perçures » sur des chemins de terre… Une épopée démesurée, émaillée d’humour et de drame, qui évoque un autre temps : celui des Géants de la route.

 

Mon avis : En cette fin du Tour de France et cette période plus calme en sortie BD, je me suis lancé dans la lecture d’un album paru l’année passée et pas lu à l’époque.

« Le tour des Géants » est le premier album de Nicolas Debon, un jeune illustrateur passé à la BD. Et pour un coup d’essai, c’est un coup de maître. L’auteur nous raconte l’histoire du Tour de France de 1910, il y a juste un siècle. C’est également le premier tour qui passe en haute montagne et plus particulièrement par les Pyrénées et le Tourmalet. Cela relève plus de l’Aventure tout court que du sport cycliste. C’est au soir de cette étape de légende, Bagnères-de-Luchon – Bayonne, 326 kms par les cols de Peyresourde, D’Aspin, Tourmalet, Soulor, col de Tortes, l’Aubisque et enfin le col d’Osquich, que Lapize, deuxième de l’étape, jettera aux officiels une des répliques les plus mémorables de l’histoire du Tour : « Assassins…Vous êtes…des assassins ».Le décor est planté. Nicolas Debon a fait des recherches dans les journaux de l’époque et nous restitue avec talent la grande et la petite histoire de ce tour. C’est très intéressant et passionnant. Cela relève plus de l’héroïsme et de la légende et n’a plus beaucoup de rapport avec ce que l’on vit au Tour en 2010.

Le dessin est inspiré de l’illustration enfantine. Cela nous donne des cases esquissées et peintes en direct. Cela nous donne un graphisme simple, fait plus d’impressions que de précisions, et pourtant l’alchimie prend et ce livre se lit facilement, avec une fluidité extraordinaire.

Si vous aimez les épopées, le sport et la petite histoire juste à côté de la Grande Histoire, cet album est taillé sur mesure pour vous.

Capitol

 

 

 

On en parle sur le forum : ICI.

9 commentaires sur “LE TOUR DES GEANTS

  1. A l’occasion du centenaire du « Tourmalet » , on a bcp parlé cette année au tour de France de cette épopée . Belle inspiration d’avoir acheté cette BD pour coller à l’actu , Capitol.

    J'aime

  2. bonjour,
    merci pour ton passage chez moi, je viens faire mon mea culpa car je n’ai vu ton com que maintenant, j’ai du mal avec le nouveau système, vraiment désolée de l’avoir validé si tard 🙂

    J'aime

  3. Pas grave Anaïs .Je dois t’avouer que c’est plutôt Belgacom la cible de mon courroux actuellement .
    Je vais aller sur ton blog rendre un peu de pensée positive.^^

    J'aime

  4. C’est pas en rapport avec les blogs , j’ai eu les nerfs en ébullition avec leur e-service pour payer ma facture astronomique .
    20 min d’attente avant de tomber sur une personne ne comprenant rien de rien et ensuite un homme très bourru . Pour vous entendre que vous vous êtes connecté avec un mauvais login.Il n’y a que chez Belgacom où on arrive à se connecter avec un mauvais login qui vous reconnait et tout et tout mais impossible d’accéder à une facture spécifique .Il faudra qu’il m’explique leur logique et comment il existe deux login! Un bon et un mauvais pour entrer dans leur e service .Moi je ne suis pas devin .C’est en redémarrant mon brave Firefox que j’ai pu enfin aboutir au saint Graal .Mais quelle logique chez Belgacon!!!!Pire que Vista!!! Ca doit être les mêmes à mon avis .

    J'aime

  5. mon dieu quelle aventure, ça me rappelle quand ils avaient décidé de ne plus envoyer les factures, j’avais été en téléboutique dire qu’il me les fallait, je suis indépendante, on m’a dit sèchement (encore un bourru) que j’avais qu’à m’acheter une imprimante et imprimer sur internet… ben voyons…

    J'aime

  6. Le phrase typique de notre société « il suffit que « .
    Je regrette amèrement de ne plus avoir de facture papier .C’était nettement plus simple.

    J'aime

  7. ah mais « il suffit que » (:))), tu rouspètes, et tu les auras, moi j’ai crisé par téléphone, et j’ai continué à les recevoir (le processus est mesquin, si tu ne demandes pas, tu ne reçois plus…). donc n’hésite pas, leur service client est hyper sympa, et après dix minutes d’attente et de « poussez sur 1, 2, 3 », tu auras un humain en ligne. et bien sûr sans frais supplémentaires, faut pas pousser

    J'aime

  8. comme j’ai aujourd’hui profité de leur numéro vert (de rage) , je vais m’accorder une petite pause avant de m’attaquer au mont Belgacom pour cette nouvelle mission périlleuse.
    PS: Sinon c’est très très lent l’ouverture de ce blog ….
    je vais bien tout va bien…..:-)))

    J'aime

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :