Les enfants de Salamanca,Sarah.

Sarah1_07052008_212002sarah11Le résumé.
Les auteurs : Bec et Raffaele.
Editeur : Dupuis.

Parce qu’il l’avait convaincue qu’un déménagement l’aiderait à tirer un trait sur son douloureux passé, Sarah a accepté de quitter New York pour rejoindre son mari David, en mission à Salamanca, une petite ville forestière perdue en Pennsylvanie. Sur place, la jeune femme constate avec effroi que la tranquillité promise n’est pas au rendez-vous. Il y a d’abord leur nouvelle demeure, "visitée" pendant leur absence. Il y a ensuite chez Sarah cette sensation étrange et diffuse d’être observée en permanence. Sarah pensait fuir définitivement ses démons ; elle doit se faire une raison : la partie est loin d’être terminée…

Mon avis.
Hé, il y a quelqu’un ? Non, arrêtez, ce n’est pas marrant, montrez vous !
Bienvenue à Salamanca, on y entre plein d’espoir, on en sort souvent les deux pieds devant. Mais  on n’y est jamais seul. Des yeux rouges vous observent, vous épient dans l’obscurité. La tension monte, le danger guette dans ce trou perdu des USA.
Une BD flippante pour les amoureux d’angoisse réalisé par un Christpoher Bec(le Stephen King de la BD) en très grande forme.
Le mérite de cette ambiance pesante revient aussi largement au dessin de Raffaele .Les regards, les cases muettes renforcent encore la peur primaire qu’on a en lisant ce premier tome de ce tryptique.
Vous n’irez plus dans vos caves sans une tchit appréhension après avoir lu cette BD.
surprises.smileysmiley.com.8

Le blog du scénariste ICI.

 

sar1


 

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑