Golden Cup, la fille de la toundra.

goldencup04_75080goldencup04p_75080Le résumé.

Auteurs :Pecqueur,Henriet.
Editeur : Delcourt.

Après avoir été repêché de la rivière, Daytona reprend la course. Mais s’il ne pointe pas dans les délais au prochain contrôle horaire, ce sera la mise hors course immédiate, à moins qu’il ne coupe par la montagne… Borano, de son côté, fait une importante découverte : les ravisseurs de Kelly appartiennent aux World Warriors, un groupe de militants écologistes extrémistes. La Golden Cup est décidément le rendez-vous de tous les dangers !

Mon avis.
Je pense que certains seront déçus de cet album car on y fait la part belle au détective Borano et que les exploits de Daytona sont quasiment réduits à un rôle de figurant. Il n’empêche que Golden Cup reste un divertissement. C’est comme  un bon James Bond, on y trouve des cascades, des fusillades et des belles filles. Bon parfois, ce n’est pas très bien joué, la scène du viol par exemple, on sent que l’actrice est de seconde zone. Quoi de plus normal aussi pour une série B. Sinon le réalisateur, Henriet, connaît bien son métier, les scènes d’actions sont rondement menées et les paysages de toutes beautés. Il lui reste à un peu mieux dirigé ses acteurs.
-Allô, JCVD, tu serais disponible pour l’ultime épisode ?
-Ok, je suis aware mon gars, quand il s’agit de relever le niveau je suis toujours partant.
surprises.smileysmiley.com.6

Le site d’Alain Henriet ICI.

goldenc75080


Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑