Au pays des oranges bleues

oranges

Voici le synopsis emprunté aux éditions Luc Pire :

Au pays des oranges bleues… …c’est-à-dire en Belgique. En octobre 2006, on votait aux élections communales. Le western à Charleroi reprenait de plus belle. En juin 2007, on votait aux élections législatives. Le conflit communautaire reprenait de plus belle. Entretemps, la RTBF faisait croire à la scission du pays, juste pour voir ce que ça donnerait. Johnny Halliday voulait devenir belge. VW licenciait. On embêtait le Prince Laurent et Tintin. La violence à l’école faisait débat. Justine rompait mais gagnait. Heureusement qu’on l’avait. En France, Nicolas Sarkozy était élu Président de la République. L’abbé Pierre nous quittait. Le Tour de France était pitoyable à cause du dopage. En Irak, on pendait Saddam Hussein. On mourait en Palestine. On votait au Congo. Le pape voyageait= ; L’Europe fêtait les 50 ans du Traité de Rome. Le climat se réchauffait toujours. Retrouvez tout ces événements en quelque 200 dessins parus dans la presse et à la télévision. Une année bien pleine. Un album aussi. Avec juste ce qu’il faut de sexe !

Mon avis :

Avec Kroll, je ne m’ennuie quasiment jamais. J’ai, certes, dû débourser 20 euros pour cet album mais il m’a occupé 3 ou 4 fois plus longtemps qu’une BD ordinaire. Il a un talent fou, ce dessinateur !

Ceci dit, j’étais écroulé de rire avec "Hyper serein et Allah Bonheur" mais ici, j’ai plutôt été ‘édifié’. Les dessins de Kroll font mouche, il a l’art de résumer ce qui dérange en une seule case, de montrer du doigt ce que les ‘Grands’ tentent de cacher et, évidemment, de caricaturer quelqu’un en quelques traits. Donc, j’avoue que je n’ai pas énormément ri, mais je me suis régalé et j’ai trouvé le tout dernier dessin fascinant de clairvoyance…

Ma cote : 8/10

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :