Mayam,June ,L’infiniment bon.

mayam04mayam04_plaLe résumé.
Sur Mayam, planète aux milles merveilles, June Leny a enfin fait fortune. Du moins pour l’instant, car les plus dangereuses créatures de l’univers sont prêtes à tout pour lui reprendre son inestimable trésor.

Mon avis.
Gloire à June Lenny, l’infiniment bon, gloire à notre diplomate terrien sur Mayam, gloire à sa cupidité, gloire à son arrivisme, gloire aux plaisirs des prostituées sacrées, gloire aux dialogues fleuris et ironiques de son scénariste, Desberg. Honte aux créatures du cartel qu’ils veulent la mort de notre bien aimé héros très atypique. Honte au nouvel ambassadeur qui trompe June avec sa fiancé. Honte aux autres religions qui ne se sont pas encore converti à June Lenny. Le malheur plane sur eux. Prions le délicieusement amoral mais tellement sympathique June. Vive le space opéra à la sauce des « feux de l’amour ».Vive les remarquables paires de seins (texto)* dessinées par Koller dont le style n’est pas loin de Moebius.
Maintenant si vous auriez 98225 mayams pour la construction de son temple, ça nous arrangerait aussi, merci à vous.
* encore un piège à une recherche Google eheh.
surprises.smileysmiley.com.7

le lien sur la pochette, la grande Bio de Stephen Desberg

mayampl

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑