Professional Désire T01

Auteure: Ai Hibiki.
Éditeur : soleil manga.
Date de sortie : 16 novembre 2022
176 pages
Genre : érotique, shojo.

«Il transpire la confiance en lui de tous ses pores !»

( pas trouvé de planche publiable, c’est trop chaud !)

Le résumé éditeur.

Rin est une chargée d’édition prenant son travail très à cœur. Seule ombre au tableau : elle ne peut pas encadrer Satoshi, son collègue adulé par tous ! Un jour, poussée par une conscience professionnelle aigüe, Rin lui tend des esquisses de scènes très osées et exige qu’il les joue avec elle. Pris dans une guerre d’ego, les deux collègues vont tomber dans une spirale de rencontres secrètes, torrides et un brin sadiques…

Mon avis.
Hello les filles, c’est Sambette ! Ça faisait longtemps qu’on ne m’avait plus sortie de mon placard mais quand il s’agit de chroniquer un album d’Ai Hibiki, on se doit de faire appel à mes services. Pour rappel, les chroniques sur Teach me Love (de la même mangaka) détiennent le record de visites sur ce site et donc on s’incline et on réclame à corps et à cris (oh oooooooooooui !!!!!) Sainte Sambette !
Enfin sainte, je ne vais pas le rester longtemps avec des lectures aussi perverses ! Professional desire se focalise sur un jeu très sulfureux entre une adepte de l’humiliation et un beau ténébreux narcissique.
Franchement, Satoshi est beau comme un dieu et on comprend qu’il fasse tomber à ses pieds toutes les filles.Du coté féminin, on a la masochiste de Rin, elle fait presque penser à C18 (Dragon ball) avec ses cheveux blonds coupés courts et son regard de braise. En parlant de température, ce manga pourra faire fondre facilement la banquise arctique tellement les scènes y sont torrides. Il faut dire que Rin est chaude comme une baraque à frites surtout avec ses sous-vêtements souvent sophistiqués et très « class ».
Un drôle de fantasme peu commun que celui de Rin d’aimer se faire humilier en se sentant abusée. Attention à l’excommunication de la brigade des meurs du web quand même !
Alors que je lis ce manga, le titre de Death in Vegas, Hands around my throat passe sur ma playlist et quoi de mieux que ce morceau pour illustrer ce shojo érotique. Avouez que c’est de circonstance.



Voilà donc un titre à la trame fort peu probable, on n’ y croit pas une seule seconde mais qui se lit paradoxalement avec un grand plaisir (pervers je vous l’avoue) et même avec un grand sourire car ces deux zigotos, que tout oppose, on finit par bien les apprécier. Allez hop , vite le tome 2 !

Sambette.

2 commentaires sur “Professional Désire T01

Ajouter un commentaire

  1. Décidément, Sambette (ou Sam bête ?) ne serait-elle pas un peu nymphomane ou très intéressée par son taux de fréquentation pour écrire une chronique racoleuse avec un scénario noté 2/5 et une note moyenne de 3,5 éblouie par des dessins banals enfantins notés 4,5/5…
    Bref ! Je ne reconnais pas mon Samba !🙄🤔

    J’aime

    1. C’est quand même tout un art de dessiner des corps qui se tortillent dans tous les sens ! Je trouve que l’autrice le fait très bien et elle devient une sorte de référence dans le domaine. Sinon, c’est sûr que ce genre de chroniques sont nettement plus lues et donc on a moins l’impression de parler dans le vide, c’est bon pour notre ego.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :